album

Honoré de Balzac : Le père Goriot (Lu par Bruno Putzulu)

64 Titres (5 heures et 58 minutes) Sorti le 7 juin 2017
Disc 1
1
« Madame Vauquer née de Conflans... »
6:22
2
« La vieille Demoiselle Michonneau... »
5:21
3
« Eugène de Rastignac avait un visage tout méridional... »
4:54
4
« Le Père Goriot, vieillard de soixante-neuf ans environ »
5:29
5
« Les deux veuves montaient ensemble après le dîner... »
6:01
6
« A la fin de la deuxième année... »
5:57
7
« Vers la fin de la troisième année le Père Goriot reduisit... »
8:34
8
« Eugène après être allé au bal de Madame de Beauseant... »
4:41
9
« Sa pensée vagabonde escomptait si drument ses joies futures... »
4:41
10
« Le lendemain matin régnait à Paris un de ces épais brouillard... »
8:11
11
« Le couvert était mis... »
5:11
12
« A ce nom l'étudiant regarda fixement Vautrin... »
5:31
13
« - Vous me donnez une furieuse envie de savoir la verite... »
1:38
Disc 2
1
« A quatre heures du soir quand Goriot rentra... »
4:52
2
« -Monsieur » dit le valet de chambre, Madame est dans son boudoir »
4:03
3
« Maxime regardait alternativement Eugène... »
5:16
4
« Elle se leva et fit un signe plein de traîtrise railleuse. »
4:43
5
« Quand il se trouva sous la porte de la rue... »
5:00
6
« En ce moment donc Monsieur d'Ajuda-Pinto était sur les épines... »
4:54
7
« Madame de Beauseant sourit mais tristement... »
5:43
8
« La duchesse prit un air froid à ce discours antireligieux »
5:01
9
« -Le monde est infame dit la vicomtesse... »
5:03
10
« Cette phrase fut un denouement... »
4:16
11
« Quelques larmes derniers grains d'encens jetés sur l'autel... »
6:30
12
« Vers la fin de cette première semaine du mois de décembre. »
4:49
13
« Quinze cents francs et des habits à discretion... »
6:15
Disc 3
1
« Rastignac s'assit en proie à la curiosité... »
12:36
2
« Que faut-il que je fasse dit avidement Rastignac... »
6:14
3
« Cette promenade fut fatale à l'étudiant... »
3:44
4
« -Vous avez à me parler lui dit Madame de Beauséant... »
5:19
5
« Madame de Nucingen trouva Rastignac charmant... »
6:43
6
« Depuis cette conversation le père Goriot vit dans son voisin... »
6:21
7
« Dis donc, reprit l'étudiant en medecine ... »
3:21
8
« Rastignac arriva rue Saint-Lazare... »
7:35
9
« -Vous avez sept mille deux cents francs à vous... »
6:32
10
« Ils étaient arrivés. Le contraste de cette misère... »
5:54
11
« Le lendemain, à l'heure du bal... »
5:05
12
« Vers cette époque, Rastignac avait perdu son argent... »
7:35
Disc 4
1
« Madame Vauquer suivit ses deux pensionnaires... »
4:53
2
« Deux jours après Poiret et mademoiselle Michonneau se trouvaient... »
7:12
3
« Bianchon qui revenait du cours de Cuvier... »
7:28
4
« Le père Goriot était radieux... »
5:30
5
« En un moment le vin de Bordeaux circula... »
6:21
6
« Le lendemain devait prendre place parmi les jours les plus... »
8:33
7
« Rastignac était sorti pour marcher... »
3:51
8
« Sans rien comprendre encore à ce drame, tous les pensionnaires... »
5:42
9
« -Messieurs, dit Collin en s'adressant aux pensionnaires... »
5:30
10
« Le roulement d'une voiture qui s'arrêtait retentit tout à coup... »
4:17
11
« -Vous êtes une de ces créatures que l'on doit adorer toujours... »
6:28
12
« Il était minuit. »
3:36
Disc 5
1
« Le lendemain, Goriot et Rastignac n'attendaient plus... »
7:26
2
« Eugène entendit le son lourd des genoux du Père Goriot... »
4:23
3
« -Pour sauver la vie de Maxime reprit la comtesse... »
5:44
4
« -Tu étais plus heureuse que moi... »
5:05
5
« Eugène accompagna Delphine jusque chez elle... »
3:28
6
« Eugène ne rentra pas à la maison Vauquer. »
5:59
7
« Eugène descendit pour dîner... »
6:13
8
« Les lanternes de cinq cents voitures eclairaient les abords... »
5:05
9
« Rastignac n'avait pas encore senti d'émotion aussi violent... »
4:06
10
« Le lendemain Rastignac fut eveillé sur les deux heures... »
5:12
11
« Il s'affaissa tout à coup. »
5:34
12
« Eugène, heureux de pouvoir annoncer au moribond... »
7:31
13
« Le lendemain matin Bianchon et Rastignac furent obligés... »
2:41
14
« Bianchon obligé d'être à son hopital... » (Fin)
4:46