Pourquoi a-t-on parfois des sueurs nocturnes ?

Choses à Savoir SANTE

12-02-2024 • 3 mins

Occasionnelles ou régulières, les sueurs nocturnes s’avèrent assez désagréables quand elles perturbent le sommeil. Elles résultent de différentes causes, qui peuvent être évitables ou pathologiques. Qu’est-ce qui induit la production de transpiration la nuit ? La thermorégulation du corps est le système qui permet de maintenir une température stable. Il protège les organes vitaux de la surchauffe ou du froid. Il fait intervenir différentes hormones comme les œstrogènes et la testostérone, et s’appuie aussi sur l’action du système nerveux.  Lorsque l’on dort, le corps effectue des transitions entre plusieurs cycles. La température est à son plus bas pendant le sommeil profond. Durant les cycles de sommeil paradoxal, la régulation n’est pas aussi importante et peut induire des variations marquées de température corporelle en fonction d’autres facteurs. Les causes courantes des sueurs nocturnes La chaleur de la pièce ou de la literie constitue l’élément le plus courant des sueurs nocturnes. Une chambre fermée et chauffée, ou des couvertures trop épaisses vont favoriser la montée en température du corps. Pour maintenir le sommeil profond, l’organisme devra alors mettre en place la libération de transpiration dans le but de rafraichir le corps. La consommation d’aliments gras est également susceptible d’induire des sueurs pendant la nuit. Le système digestif doit fournir plus d’énergie pour métaboliser les lipides, ce qui se traduit par une chaleur corporelle élevée. Les épices et la caféine font aussi partie des aliments qui excitent le système nerveux et peuvent provoquer de la transpiration nocturne. En cas de stress, d’anxiété ou de dépression chronique, il est possible de connaitre des épisodes de sueurs pendant le sommeil. Ces derniers découlent parfois des médicaments pris pour atténuer le trouble mental, mais peuvent aussi résulter de l’agitation psychique qui se manifeste physiquement lors des périodes de repos. Lors de changements hormonaux comme la grossesse ou la ménopause, il n’est pas rare que la femme subisse des bouffées de chaleur nocturnes à cause d’une thermorégulation moins efficace. Comment diagnostiquer des sueurs nocturnes pathologiques ? Une transpiration excessive sans cause apparente ou qui affecte considérablement le sommeil doit alerter. Elle peut indiquer une infection virale ou bactérienne, un trouble hormonal, mais aussi un cancer comme une leucémie ou une maladie auto-immune de type lupus. Le médecin se charge alors de répertorier les autres symptômes afin de prescrire les examens complémentaires nécessaires. Prévenir les sueurs nocturnes Pour éviter de transpirer la nuit, garder votre chambre fraîche, autour de 18°C. Bannissez l’alcool ou les repas lourds le soir, et adaptez votre literie à vos propres sensations. Si la cause des sueurs est psychique, vous pouvez tenter la relaxation ou la sophrologie avant de dormir. Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices