PODCAST

La Martingale

Matthieu Stefani | Orso Media

Dans La Martingale, Matthieu Stefani reçoit des experts de la finance – chefs d’entreprise, investisseurs, consultants – qui partagent leur expérience et leurs conseils avisés en matière d’épargne, de patrimoine et de gestion des finances personnelles.

Un podcast qui parle d’argent, mais pas que. Finances personnelles, investissement, épargne, patrimoine - tous les sujets seront abordés sans tabous pour aider chacun à y voir plus clair dans la gestion de ses actifs.

Pour s'abonner à la newsletter, c'est ici : https://lamartingale.io/


#114 - Chute des cryptos : faut-il abandonner ou accélérer ? - Nicolas Chéron et Grégory Raymond
Le sujet : Effondrement des cryptomonnaies, crash de Terra USD, chute du Nasdaq : le mois de mai 2022 est marqué par de nombreux événements négatifs pour les investisseurs. Faut-il abandonner tout espoir dans l’investissement crypto ? Ou au contraire, accélérer durant cette baisse des marchés ? Dans ce nouvel épisode de La Martingale, nous faisons appel à deux anciens invités spécialistes afin de vous éclairer sur la situation actuelle. Invités du jour : Nicolas Chéron est un passionné de l’investissement et un spécialiste de la bourse. Stratégiste marché chez Zonebourse, sa mission est de vulgariser et démocratiser son savoir pour le partager aux investisseurs (débutants comme experts). Grégory Raymond est cofondateur et rédacteur en chef de The Big Whale : une newsletter de référence pour comprendre la révolution Web3. Il couvre chaque semaine les succès et les déboires du monde financier et technologique. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Nicolas et Grégory nous éclairent à propos de la situation actuelle et nous donnent les clés nécessaires pour prendre les bonnes décisions : - Que s’est-il passé en mai 2022 sur le marché des cryptomonnaies ? - Qu’est-ce qu’un stablecoin ? - Qu’est-ce qu’une correction sur un marché ? - Que faire dans une situation de crise lorsqu’on est investisseur en cryptomonnaies ? Ils citent les références suivantes : - Le stablecoin Terra USD - Le DCA : Dollar Cost Averaging Ainsi que d’anciens épisodes de La Martingale : - Épisode #54 - Montagnes russes des cryptos : comment s’y retrouver ? - Grégory Raymond - Épisode #64 - Devenir riche lentement mais sûrement - Nicolas Chéron - Épisode #80 - Est-ce le début ou la fin des cryptos ? – Nicolas Chéron et Grégory Raymond - Épisode #103 - Conflits géopolitiques et investissement : Que faire ? - Thomas Perret - Épisode #105 - Que faire face à l’inflation ? - Julien Etaix On vous souhaite une très bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici. La Martingale est un podcast produit par CosaVostra, du label Orso Media. Merci à Nalo d’avoir rendu possible cette dixième saison de La Martingale. Prenez quelques minutes pour faire une simulation personnalisée sans engagement et connaître les bons supports d’investissement en fonction de votre projet de vie. Rendez-vous sur lamartingale.io/nalo et obtenez 3 mois de frais de gestion offerts ! Retrouvez en fin d’épisode Albert d’Anthoüard, Directeur de la clientèle privée chez Nalo, pour un débrief de l’épisode avec Matthieu.
Hier
1 h 5 minutes
#113 - Expatriation, investissement et fiscalité à l'étranger : on vous dit tout ! - Christèle Biganzoli
Le sujet : Vous investissez à l’étranger ? Vous préparez une expatriation ? Vous pensez à une retraite au soleil ? Vous êtes attirés par Dubaï, le Portugal ou le digital nomadisme ? Tous ces projets ont des enjeux importants d’un point de vue fiscal et patrimonial. Mais ne vous inquiétez pas, nous avons pensé à vous. Dans ce nouvel épisode de La Martingale, nous faisons le point sur tous ces sujets, avec une experte en gestion de patrimoine international. L’invité du jour : Christèle Biganzoli travaille depuis plus de 16 ans dans la gestion de patrimoine international, spécialisée dans les non-résidents. Elle est CEO de Ritchee, une fintech proposant des investissements innovants et des conseils en gestion de patrimoine. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Christèle nous éclaire à propos de la gestion de patrimoine international et l’investissement à l’étranger : - Quelles sont les conditions pour être résident fiscal français ? - Quelles sont les bonnes pratiques en matière d’investissement à l’étranger ? - Comment s’organiser lorsqu’on est digital nomade ? - Où partir pour défiscaliser ? - Qu’est-ce que le régime des impatriés ? - Y a-t-il des placements financiers qui s’expatrient mal ? Christèle nous donne également sa martingale. Si vous souhaitez connaître son placement financier préféré, écoutez bien cet épisode jusqu’au bout :). Avantages : Bonne nouvelle ! Prenez rendez-vous sur Ritchee en mentionnant que vous venez de la part de La Martingale. Vous aurez le privilège d’avoir Christèle comme interlocutrice, et vous bénéficierez d’une remise sur un bilan premium. Ils citent les références suivantes : - legifrance.gouv : Article 4B du CGI - impots.gouv : Les conventions internationales - impots.gouv : Le régime des impatriés Ainsi que d’anciens épisodes de La Martingale : - Épisode #66 - Investir dans l’immobilier à l’étranger - Thierry Vignal - Épisode #82 - La défiscalisation : par où commencer ? - Nicolas Decaudain On vous souhaite une très bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici. La Martingale est un podcast produit par CosaVostra, du label Orso Media. Merci à Nalo d’avoir rendu possible cette dixième saison de La Martingale. Prenez quelques minutes pour faire une simulation personnalisée sans engagement et connaître les bons supports d’investissement en fonction de votre projet de vie. Rendez-vous sur lamartingale.io/nalo et obtenez 3 mois de frais de gestion offerts ! Retrouvez en fin d’épisode Numa Jequier, CEO de Nalo, pour un débrief de l’épisode avec Matthieu.
19-05-2022
58 minutes
#112 - Comment bien déclarer ses impôts en 2022 ? - Martin Cortet
Le sujet : Nous sommes au mois de mai 2022, et vous angoissez peut-être à l’idée de remplir votre déclaration d’impôt sur le revenu ? Dans ce nouvel épisode de La Martingale, on vous propose d’apprendre à bien compléter votre formulaire d’IR, éviter les erreurs et bénéficier des meilleurs avantages fiscaux. L’invité du jour : Ancien avocat, Martin Cortet travaille désormais au sein de la start-up Climb (ex Tacotax) en tant qu’ingénieur patrimonial. Il accompagne ses clients à mieux gérer leur argent, afin de financer leurs projets de vie. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Martin nous éclaire à propos de la déclaration d’impôt sur le revenu : - Est-ce compliqué de faire sa déclaration d’impôt en 2022 ? - Comment est calculé le taux de prélèvement de l’IR en 2022 ? - Les erreurs à éviter lorsque vous déclarez votre impôt sur le revenu - Le top 3 des meilleures niches fiscales en 2022 Avantages : Bonne nouvelle ! Climb met à votre disposition gratuitement un outil d'aide à la déclaration de l’IR. Obtenez votre check-list personnalisée en suivant ce lien. Ils citent les références suivantes : - Impôts.gouv : L’IFU - Economie.gouv : Le prélèvement à la source - Economie.gouv : Le revenu net imposable Ainsi que d’anciens épisodes de La Martingale : - Épisode #56 - Réussir sa défiscalisation immobilière - Emeric Eveno - Épisode #82 - La défiscalisation : par où commencer ? - Nicolas Decaudain On vous souhaite une très bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici. La Martingale est un podcast produit par CosaVostra, du label Orso Media. Merci à Nalo d’avoir rendu possible cette dixième saison de La Martingale. Prenez quelques minutes pour faire une simulation personnalisée sans engagement et connaître les bons supports d’investissement en fonction de votre projet de vie. Rendez-vous sur lamartingale.io/nalo et obtenez 3 mois de frais de gestion offerts ! Retrouvez en fin d’épisode Franklin Morin, Directeur des investissements chez Nalo, pour un débrief de l’épisode avec Matthieu.
12-05-2022
59 minutes
#111 - Crowdfunding - tout le monde en parle, mais où en est-on en 2022 ? - Mathilde Iclanzan
Le sujet : Qu’est-ce que le financement participatif ? Quelle est son origine ? Comment ce mode de financement s’est-il développé ? Dans ce nouvel épisode, nous verrons pourquoi et comment le crowdfunding s’est développé et ouvert à un plus grand nombre de projets et d’investisseurs. L’invitée du jour : Mathilde Iclanzan est la directrice générale de WiSEED, une plateforme de financement participatif. Elle œuvre au quotidien pour faciliter le financement d’entreprises de secteurs variés (immobilier, environnement, numérique, santé, etc.) et proposer aux investisseurs des placements rentables et utiles d’un point de vue sociétal. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Mathilde fait une rétrospective du crowdfunding : ## C’est quoi le crowdfunding ? Le crowdfunding est aussi appelé financement participatif ou financement par la foule. Il s’agit d’un mode de financement où des individus peuvent investir dans des projets (création ou croissance d’une entreprise, développement d’un produit, etc.) via une plateforme en ligne. ## Quand est-ce que le financement participatif s’est développé ? Le premier monument mondial conçu grâce au financement participatif est la Statue de la Liberté, au XIXème siècle. Le financement participatif ne date donc pas d’hier. Mais, c’est suite à la crise financière de 2008 et à l’expansion d’Internet qu’il s’est développé. ## Pourquoi le crowdfunding s’est développé ? - Le développement d’Internet a facilité l'accès au financement participatif. - Le retour sur investissement (et le risque) est plus élevé que les placements bancaires traditionnels. - Les plateformes se rémunèrent en pourcentage de la plus-value des investisseurs. Un modèle gagnant-gagnant pour les porteurs de projets, les investisseurs, et les plateformes. - Le crowdfunding ouvre un réseau pour les dirigeants qui peuvent se faire accompagner par les plateformes de financement participatif, tout au long du développement de leur projet. Avantages : Bonne nouvelle : si vous souhaitez investir avec WiSEED, vous pouvez bénéficier d’un bonus de 100€ pour 1000€ investis sur la plateforme, grâce au code “LA MARTINGALE”. Les 100€ seront placés sur un portefeuille WiSEED, une fois que les fonds investis seront transférés vers le projet. Ils citent les références suivantes : - Crowdcube Ainsi que d’anciens épisodes de La Martingale : - Épisode #15 - La rentabilité avec le crowdfunding immobilier - Jean-Baptiste Vayleux - Épisode #92 - Acheter dans l’immobilier à partir de 10€ - Cédric O’Neill On vous souhaite une très bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici. La Martingale est un podcast produit par CosaVostra, du label Orso Media. Merci à Nalo d’avoir rendu possible cette dixième saison de La Martingale. Prenez quelques minutes pour faire une simulation personnalisée sans engagement et connaître les bons supports d’investissement en fonction de votre projet de vie. Rendez-vous sur lamartingale.io/nalo et obtenez 3 mois de frais de gestion offerts ! Retrouvez en fin d’épisode Numa Jequier, CEO de Nalo, pour un débrief de l’épisode avec Matthieu.
05-05-2022
1 h
#110 - Comment bien choisir sa SCPI ? - Clément Renault
Le sujet : Qu’est-ce qu’une société civile de placement immobilier ? Les SCPI peuvent-elles trouver une place dans le patrimoine de chaque investisseur ? Comment faire le meilleur choix d’investissement avec une offre de plus en plus large sur le marché ? Dans ce nouvel épisode, nous verrons comment choisir la SCPI adaptée à son profil et à ses objectifs. L’invité du jour : Clément Renault est le CEO et cofondateur de Louve invest, une plateforme d’investissement en SCPI créée en 2021. Il aide ses clients à construire un patrimoine immobilier rapidement et simplement. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Clément nous explique quelles sont les avantages de la SCPI, les différents moyens pour y investir et comment bien choisir son investissement. ## Pourquoi investir dans une SCPI ? La SCPI est un moyen extrêmement simple d’investir dans l'immobilier. Vous achetez des parts dans une société propriétaire d’immeubles. Et vous percevez des loyers, en fonction de votre quote-part de détention du capital de la SCPI. Principal avantage : vous n’avez ni besoin de chercher un bien à acheter, ni de vous occuper de la gestion du bien. La SCPI est aussi un très bon moyen de : - diversifier vos placements immobiliers ; - cibler un secteur géographique ou d’activité précis. Le taux de rendement attendu d’un investissement en SCPI se situe en moyenne autour des 4%. En 2021, la meilleure SCPI du marché a généré 7% de revenus. ## Quels sont les frais liés à un investissement en SCPI ? Les frais de souscription sont généralement faibles. Alors que les frais de gestion sont plus élevés. Au fil du temps, le souscripteur partage les frais de gestion de l’investissement avec le gestionnaire de la SCPI. Plus vous détenez votre investissement sur le long terme, plus ces frais s’étalent (et moins ils impactent votre rentabilité globale). Prenez le temps de simuler votre taux de rentabilité attendue, avant d’investir dans une SCPI. Concentrez-vous sur le TRI (taux de rendement interne) plutôt que sur le taux de distribution, qui tient compte uniquement des revenus. ## Peut-on investir dans la SCPI en faisant un emprunt ? Oui, vous pouvez financer l’acquisition de parts de SCPI avec un emprunt bancaire. Ce mode de financement permet de bénéficier de l’effet de levier : les revenus locatifs couvrent le montant de l’emprunt tout au long de sa durée (situation idéale). Les intérêts de ce crédit sont déductibles de votre base d'imposition sur les revenus. Et l’investissement dans des SCPI européennes - selon la situation de l’investisseur - permet d’obtenir des avantages fiscaux. Enfin, l’investissement en nue-propriété peut être intéressant, si vous ne cherchez pas à obtenir des revenus complémentaires, mais plutôt à constituer un patrimoine. Avantages : Si vous souhaitez investir avec Louve, vous pouvez bénéficier d’un bonus de 75€ lors de votre première transaction, grâce au code “LA MARTINGALE”. Ils citent les références suivantes : - Le relevé annuel de frais bancaires - Le TRI Ainsi que d’anciens épisodes de La Martingale : - Episode #33 - Les SCPI : l’immobilier amélioré - Guy Marty - Episode #68 - Guide de l’investissement en SCPI entre amis - Gautier Delabrousse - Episode #82 - La défiscalisation, par où commencer ? - Nicolas Decaudain On vous souhaite une très bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici. La Martingale est un podcast produit par CosaVostra, du label Orso Media. Merci à Nalo d’avoir rendu possible cette dixième saison de La Martingale. Prenez quelques minutes pour faire une simulation personnalisée sans engagement et connaître les bons supports d’investissement en fonction de votre projet de vie. Rendez-vous sur lamartingale.io/nalo et obtenez 3 mois de frais de gestion offerts ! Retrouvez en fin d’épisode Albert d’Anthoüard, Directeur de la clientèle privée chez Nalo, pour un débrief de l’épisode avec Matthieu.
28-04-2022
58 minutes
#109 - Immobilier : bien vendre (et bien acheter) - Martin Menez
Le sujet : En immobilier, on parle souvent de comment trouver la pépite qui nous amènera de la rentabilité, mais beaucoup moins souvent de comment bien vendre. Dans ce nouvel épisode, nous verrons quelles sont les 3 bonnes pratiques à employer pour faire une bonne vente. L’invité du jour : Martin Menez est le fondateur de Bevouac, une startup spécialisée dans l’accompagnement en investissement locatif. Il aide ses clients de A à Z dans leurs investissements immobiliers : de la recherche du bien, jusqu’aux formalités administratives lors de l’achat. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Martin nous donne les bonnes pratiques à mettre en œuvre - et les erreurs à éviter - lors de la vente d’un bien immobilier. ## Bonne pratique #1 : Bien vendre, c’est surtout bien acheter Pour faire une plus-value lors de la revente, il vous faut d’abord faire un très bon coup lors de l’achat. Les éléments à prendre en considération sont : - l’emplacement (le critère numéro 1 en immobilier) ; - la rareté ; - votre capacité à vite dénicher et visiter la perle rare ; - avoir un bon dossier, pour rassurer le vendeur. En début d’épisode, Martin partage quelques conseils pratiques pour bien acheter, afin de faire une meilleure plus-value lors de la vente (la lettre de confort, la proximité, le réseau). ## Bonne pratique #2 : Transformer son bien pour le mettre en valeur L’achat d’un bien se fait souvent sur un coup de cœur. Vous devez essayer de le provoquer. Les biens qui se vendent le mieux présentent souvent de très belles prestations. Envisagez donc des rénovations, dans l’optique de percevoir une plus-value nette plus intéressante. L’amélioration de la classification DPE est aussi un levier intéressant (améliorer l’isolation, le chauffage, etc.). ## Bonne pratique #3 : Pensez au marketing ! On trouve encore trop d’annonces banales ou approximatives sur les sites de vente de biens immobiliers. Or, pour permettre à votre futur acheteur de bien se projeter, il faut lui offrir une belle description et des photos de qualité. La visite virtuelle est une possibilité supplémentaire, pour mettre en valeur votre bien et aider les potentiels acheteurs. Avantages : Et bonne nouvelle ! Si vous souhaitez faire appel à Bevouac, dites-leur que vous venez de la part de La Martingale. Martin et ses équipes vous offriront une bouteille de champagne ou un livre, selon votre préférence ;-). Ils citent les références suivantes : - Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) - Castorus : un plug-in pour connaître l'historique des annonces publiées sur Internet Ainsi que d’anciens épisodes de La Martingale : - Épisode #5 - Où faire les meilleurs coups immobiliers ? - Martin Menez - Épisode #48 - Faut-il vraiment acheter sa résidence principale ? Pierre Chapon On vous souhaite une très bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici. La Martingale est un podcast produit par CosaVostra, du label Orso Media. Merci à Nalo d’avoir rendu possible cette dixième saison de La Martingale. Prenez quelques minutes pour faire une simulation personnalisée sans engagement et connaître les bons supports d’investissement en fonction de votre projet de vie. Rendez-vous sur lamartingale.io/nalo et obtenez 3 mois de frais de gestion offerts ! Retrouvez en fin d’épisode Franklin Morin, Directeur des Investissements chez Nalo, pour un débrief de l’épisode avec Matthieu.
21-04-2022
1 h 11 minutes
#108 - Bien s’informer pour bien investir - Léa Lejeune
Le sujet : Avec l’essor des réseaux sociaux, du web et de la creator economy, nous sommes noyés sous l’information. Or, avoir la bonne info est un avantage très important en finance. À l’inverse, baser ses investissements sur un mauvais conseil peut faire des ravages. Dans ce nouvel épisode de La Martingale, apprenez comment bien vous informer pour booster vos finances personnelles en 2022. L’invité du jour : Léa Lejeune est une journaliste économique expérimentée et la cofondatrice de Plan Cash : un média féministe qui propose une newsletter gratuite et une plateforme de formations à propos des finances personnelles. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Léa nous présente les éléments à surveiller pour valider une information financière sur Internet. Grâce à sa double expérience en journalisme et en création de contenu sur le Web, elle met en lumière les bonnes pratiques à mettre en œuvre pour sélectionner vos sources. ## Quels sont les éléments à vérifier lorsqu’une personne partage des informations financières ? Vous pouvez vous poser ces 4 questions : - Est-ce que cette personne est tenue par un code de déontologie ? - Signale-t-elle clairement ses partenariats rémunérés ? - Met-elle en évidence les risques liés aux produits ou services dont elle parle ? - Est-elle titulaire d’un diplôme économique ou financier ? ## Quel est le rôle du journaliste ? Le journaliste s’engage à vérifier ses informations en remontant à la source. Il doit également croiser ses sources et toujours relayer l’opinion inverse à celle mise en avant. Ainsi, Léa recommande de continuer à suivre des médias classiques en parallèle des créateurs de contenu et des influenceurs. ## Trouve-t-on de bonnes informations sur les réseaux sociaux (Twitter, TikTok, YouTube, etc.) ? Oui, il y a des créateurs de contenu qui partagent de très bonnes informations. Peu importe le médium, il faut surtout être vigilant sur la personne qui partage le contenu. Pour cela, les éléments listés ci-dessus offrent des garanties. Et on insiste, il est recommandé de croiser ses sources avec des médias classiques. Avantages : Et bonne nouvelle ! On vous offre -25% sur les masterclass de Plan Cash, avec le code Martingale. Ils citent les références suivantes : - Le compte Instagram de l’AMF - Le compte TikTok d’Alternatives Economiques Ainsi que d’anciens épisodes de La Martingale : - Épisode 44 - Finance comportementale : Peut-on faire confiance à notre cerveau ? - Épisode 81 - Faut-il investir dans l’épargne responsable ? On vous souhaite une très bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici. La Martingale est un podcast produit par CosaVostra, du label Orso Media. Merci à Nalo d’avoir rendu possible cette dixième saison de La Martingale. Prenez quelques minutes pour faire une simulation personnalisée sans engagement et connaître les bons supports d’investissement en fonction de votre projet de vie. Rendez-vous sur lamartingale.io/nalo et obtenez 3 mois de frais de gestion offerts !
14-04-2022
58 minutes
#107 - La vraie rentabilité de l'immobilier locatif  ? - Bassel Abedi
Le sujet : Investir, c’est engager une dépense dans le présent, en espérant obtenir un profit dans le futur. Plus ce profit est important par rapport à la dépense initiale, plus la rentabilité est élevée ! Mais, comment faire pour calculer la rentabilité attendue d’un investissement immobilier locatif ? Quels sont les critères à prendre en compte ? Est-il si intéressant d’emprunter pour financer un investissement ? L’invité du jour : En 2012, alors qu’il travaille dans une startup, Bassel Abedi se demande où peut-il placer son argent ? L’immobilier locatif lui paraissait être un investissement évident. Il s’y intéresse et détecte rapidement un problème : comment calculer la rentabilité prévisionnelle d’un investissement immobilier, afin de prendre la bonne décision ? Ni une, ni deux, il crée un tableau Excel, et c’est le début de sa nouvelle vocation pour l’investissement immobilier. En 2016, il fonde Horiz.io pour aider les investisseurs avec une simulation précise de la rentabilité prévisionnelle et une solution de pilotage de la gestion locative. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Bassel partage ses connaissances et son expérience à propos de l’investissement immobilier. Il nous explique comment calculer la rentabilité attendue d’un bien locatif et faire en sorte de l’optimiser au maximum. ## Comment calculer le rendement d’un investissement immobilier locatif ? Il y a plusieurs types de rendement : - Le premier est le rendement instantané. - Le second correspond à l’enrichissement total de l’investisseur. ## Pourquoi et comment tenir compte du “coût de l’argent” dans le calcul de la rentabilité d’un investissement ? 100 000€ aujourd’hui valent peut-être plus que 100 000€ demain, car cet argent peut générer des intérêts s’il est placé ou investi dès aujourd’hui. Entrent alors en compte deux indicateurs de rentabilité financière très importants : - La VAN (Valeur Actuelle Nette) - Le TRI (Taux de Rendement Interne) ## Comment louer facilement et efficacement un bien locatif ? Bassel évoque la possibilité : - D’offrir des prestations de qualité (meubles, équipements, etc.) : il existe aujourd’hui de nombreuses solutions pour équiper à moindre coût un appartement avec goût et qualité. Aussi, sur le long terme, ces achats devraient être largement rentabilisés. - De louer moins cher que la concurrence : au lieu de mettre plusieurs semaines ou plusieurs mois à louer votre bien, vous trouverez plus rapidement des locataires. Avantages : Vous souhaitez calculer la rentabilité potentielle d’un projet d’investissement ? Bassel met à votre disposition un simulateur Excel gratuit. À la période où sort cet épisode, vous pouvez profiter de 20% de réduction à vie (à condition de ne pas vous désabonner) sur l'abonnement avec engagement d’Horiz.io grâce au code promo : LAMARTINGALE20. Découvrez leurs offres. Ils citent les références suivantes : - Le LMNP : Loueur en Meublé Non Professionnel Ainsi que d’anciens épisodes de La Martingale : - Épisode #39 : Delphine Pinon - Comment faire de l’argent aujourd’hui en France sur Airbnb avec une petite mise de départ ? - Épisode #90 : Julien Calamote - Immobilier, effet de levier et enrichissement latent - Épisode #104 : Yoann Lopez - Investir dans les LEGO - Épisode #105 : Julien Etaix - Que faire face à l’inflation ? On vous souhaite une très bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici. La Martingale est un podcast produit par CosaVostra, du label Orso Media. Merci à Nalo d’avoir rendu possible cette dixième saison de La Martingale. Prenez quelques minutes pour faire une simulation personnalisée sans engagement et connaître les bons supports d’investissement en fonction de votre projet de vie. Rendez-vous sur lamartingale.io/nalo et obtenez 3 mois de frais de gestion offerts !
07-04-2022
1 h 5 minutes
#106 - Investir comme Warren Buffett - François Badelon
Le sujet : Connaissez-vous Warren Buffett ? Il s’agit de l’investisseur le plus célèbre au monde. Il a bâti sa fortune grâce aux principes du value investing. Dans cet épisode, on vous propose d’apprendre à appliquer ces fameux principes dans vos propres investissements, pour profiter des avantages de cette stratégie résiliente et rentable sur le (très) long terme. L’invité du jour : François Badelon est tombé dans la marmite des finances personnelles dans les années 1980, alors qu’il n’y connaissait rien (“je savais jouer au Monopoly et c’est à peu près tout”). Aujourd’hui, il aime dire que “la Bourse, c’est la vie” : elle représente le fonctionnement de notre économie et emmagasine l’ensemble de nos connaissances, au cœur de sociétés hétérogènes. En 2020, François a cofondé la société de gestion indépendante Lonvia Capital, née d’une rencontre avec Cyrille Carrière. Elle met en avant une philosophie d’investissement à long terme, responsable et centrée sur l’innovation. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, François nous explique la stratégie d’investissement de Warren Buffett et le value investing. Il nous éclaire sur de nombreuses questions : Comment comprendre le fonctionnement des entreprises dans lesquelles on investit ? Quels sont les ratios à prendre en considération pour bien investir ? Comment adapter la stratégie initiale de Warren Buffet aux nombreuses évolutions de l’économie ? ## Qu’est-ce que le value investing ? Le value investing consiste à investir dans des entreprises dont la valeur sur le marché est inférieure à leur valeur réelle. Les bonnes pratiques du value investing et du Warren Buffett Way sont : - Investir uniquement dans des domaines que l’on comprend parfaitement (“si tu veux acheter des actions Renault, il faut que tu comprennes le marché de l’automobile”). - Avoir une marge de sécurité : essayer d’acheter moins cher que la valeur estimée de l’entreprise. - Avoir une stratégie à long terme pour ses investissements. ## Les grands principes du value investing et du Warren Buffett Way fonctionnent-ils toujours aujourd’hui ? Oui selon François. Mais, avec des évolutions par rapport aux principes de base. Pour commencer, François conseille de s’intéresser au livre The Psychology of Money pour compléter cette première approche. Car on ne peut pas investir efficacement sur le long terme sans maîtriser ses émotions, ni connaître les principaux biais cognitifs. Aussi le fait d’avoir de l’épargne de côté est une des clés pour se permettre d’investir (et donc, de prendre des risques) et d’avoir la liberté de saisir la bonne opportunité, au bon moment. François rappelle que le meilleur moyen d’économiser pour avoir un budget d’investissement plus important, c’est… De moins dépenser ! Un principe simple, mais efficace. Enfin, le temps est l’allié de l’investisseur : François conseille de commencer à investir très jeune. Pour construire son épargne et avoir la marge nécessaire pour investir le plus tôt possible. C’est aussi le meilleur moyen de bénéficier au maximum de la magie des intérêts composés. ## Quel est l’indicateur le plus important pour valoriser une entreprise ? Selon François, l’indicateur le plus important est le free cashflow : les flux de trésorerie générés par le cœur d’activité de l’entreprise, déduction faite des investissements nécessaires au développement de cette activité. Ainsi, des entreprises qui ont des résultats négatifs liés à leurs investissements importants, peuvent tout de même être très intéressantes pour l’investisseur (c’est l’exemple typique d’Amazon à ses débuts). Car ce qui compte, c’est le potentiel de croissance de ce type d’entreprise. Ils citent les références suivantes : - L’investisseur John C. Malone - Le livre The Warren Buffett Way - L’investisseur Benjamin Graham - Les intérêts composés - Le trader et mathématicien James Simons - Le livre The Psychology of Money de Morgan Housel Ainsi que d’anciens épisodes de La Martingale : - Épisode 44 - Finance comportementale : Peut-on faire confiance à notre cerveau ? - Épisode 55 - Le “value” pour se tenir à l’écart des bulles - Épisode 85 - La stratégie long-terme avec le Dollar Cost Averaging - Épisode 101 - Gérer son budget sans effort On vous souhaite une très bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici. La Martingale est un podcast produit par CosaVostra, du label Orso Media. Merci à Bricks d’avoir rendu possible cette neuvième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site bricks.co et entrez le code MARTINGALE lors de votre inscription. Pour tout investissement réalisé dans les 3 mois, Bricks vous reversera 1%. Cette inscription ne vous engage à rien et vous permet d’accéder à toutes les offres en cours et à venir.
31-03-2022
1 h 18 minutes
#105 - Que faire face à l’inflation ? - Julien Etaix
Le sujet : Avec la crise du COVID-19 et l’envahissement de l’Ukraine par la Russie, l’inflation commence à sévir. Nous verrons dans cet épisode quels sont les investissements à privilégier pour se protéger de l’augmentation générale et durable des prix. L’invité du jour : Après une belle carrière en banque et en Venture Capital, Julien Etaix se charge aujourd’hui de gérer le patrimoine d’une famille (“Single Family Office”). C’est un passionné d’investissement. Fun fact : il a acheté sa première action 13 ans sur le minitel ! Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Julien nous parle d’un sujet chaud en ce début d’année 2022 : l’inflation. De quoi s’agit-il ? Est-ce vraiment un mauvais événement pour les investisseurs ? Comment s’en protéger ? Il nous donne les clés pour comprendre ce phénomène majeur de la macroéconomie. ## C’est quoi l’inflation ? C’est un indice qui est mesuré par des instituts statistiques. En France, l’INSEE mesure l’inflation au travers le panier de subsistance : un ensemble fixe de biens et services, actualisé chaque année. Il sert à se rendre compte si le coût de la vie augmente, pour une partie de la population. ## Pourquoi parle-t-on de l’inflation aujourd’hui (1er trimestre 2022) précisément ? Il y a deux types d’inflation : - la “bonne inflation”, qui se manifeste lorsque l’économie est en croissance (investissement, création d’emplois, taux d’intérêt bas) ; - et la “mauvaise inflation”, portée par la hausse des prix des matières premières. Aujourd’hui, c’est le second type d’inflation qui se manifeste du fait de l’envahissement de l’Ukraine par la Russie, impactant fortement le prix des matières premières. ## Quel rapport entre les taux d’intérêt et l’inflation ? Le taux d’intérêt est un outil de la Banque Centrale. Plus elle fixe des taux d’intérêt élevés, plus les crédits demandés par les agents économiques auprès des banques commerciales coûtent cher. Ce sont ces crédits qui sont à l’origine de la création monétaire. Or, plus il y a de monnaie en circulation dans l’économie, plus l’inflation augmente. Ainsi, pour diminuer l’inflation, les banques centrales peuvent augmenter les taux d’intérêt. Si les taux d’intérêt sont trop élevés, les acteurs économiques vont diminuer leurs demandes de crédits (car emprunter leur coûte trop cher). Ainsi, la création monétaire va ralentir… Tout comme l’inflation ! Par contre, lorsque les taux d’intérêt augmentent, les entreprises investissent moins, l’emploi ralenti et l’immobilier coûte plus cher. C’est donc un subtil équilibre que de fixer le niveau des taux d’intérêt. Depuis une dizaine d'années dans la Zone Euro, ces taux approchent les 0% : un signal favorable de la part des Banques Centrales, pour les banques commerciales. Aux Etats-Unis, les taux d'intérêt sont bas depuis la crise du COVID-19. Aujourd’hui, les Banques Centrales américaines et européennes annoncent une hausse des taux d’intérêt. ## Quels sont les secteurs qui se défendent plus ou moins bien face à l’inflation ? Investir dans les entreprises de la grande distribution n’est généralement pas une bonne idée en période d’inflation. Car les distributeurs ne peuvent pas impacter l’inflation sur leurs marges, bien au contraire. Par contre, les secteurs ayant un facteur qualité très important dans leur offre (comme le luxe ou la haute technologie) et les entreprises qui vendent à d’autres sociétés (B2B) sont plus intéressants pour les investisseurs. En effet, ces entreprises peuvent impacter la hausse de l’inflation sur les consommateurs finaux. Attention, cette répercussion n’est pas totale : elles doivent tout de même réduire leurs marges. ## Quels sont les leviers pour se protéger de l’inflation ? La gestion de carrière. Julien explique que la sécurité de l’emploi, c’est ce qui coûte le plus cher en période d’inflation. Car les salaires ne sont pas indexés sur l’inflation. Le fait de changer d’emploi ou de secteur est un bon moyen de se protéger de l’inflation, en recherchant une rémunération plus élevée ailleurs. Au niveau de l’investissement, les bons moyens de se protéger sont (dans l’ordre) : - Les actions. Car les grands groupes internationaux sont capables d’augmenter leurs prix. Julien propose de s’exposer à l’ensemble du marché développé mondial, avec un ETF par exemple. - L'immobilier commercial via des REIT (ou SIIC : sociétés foncières cotées), voire le locatif dans des villes où les loyers ne sont pas trop plafonnés. - Les matières premières comme le pétrole. Il est possible d’acheter des indices diversifiés (ETF iShares de Blackrock par exemple). Attention, il s’agit d’un actif très volatil et donc risqué. - L’or qui historiquement fonctionne bien durant les périodes inflationnistes (valeur refuge). Mais qui ne paie pas de dividendes ni d’intérêts. - Les cryptomonnaies pour une petite part de son patrimoine seulement. Attention, nous n’avons pas l’historique suffisant pour connaître le comportement des cryptoactifs dans une période d’inflation. Ils citent les références suivantes : - L’INSEE - La BCE et la Fed - L’encadrement des loyers - L’ETF MSCI World - Les REIT et l’EPRA Ainsi que d’anciens épisodes de La Martingale : - #103 - Thomas Perret - Conflits géopolitiques et investissement : Que faire ? On vous souhaite une très bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici. La Martingale est un podcast produit par CosaVostra, du label Orso Media. Merci à Bricks d’avoir rendu possible cette neuvième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site bricks.co et entrez le code MARTINGALE lors de votre inscription. Pour tout investissement réalisé dans les 3 mois, Bricks vous reversera 1%. Cette inscription ne vous engage à rien et vous permet d’accéder à toutes les offres en cours et à venir.
24-03-2022
1 h 1 minute
#104 - Investir dans les LEGO - Yoann Lopez
Le sujet : En décembre 2021, l’École des hautes études en sciences économiques de Russie a publié une étude démontrant qu’entre 1987 et 2015, investir dans des LEGO aurait été un meilleur investissement que l’or, l’art ou la Bourse, avec un rendement annuel moyen de 11 % ! Avec certains produits présentant des plus-values de plus de 600% par an, l’investissement dans les petites briques en plastique colorées est plus sérieux qu’il en a l’air. L’invité du jour : Après un premier épisode enregistré en septembre 2020 sur le thème des meilleures stratégies d’investissement, Yoann Lopez est de retour dans la Martingale. Yoann est l’auteur de la newsletter Snowball et le fondateur de la société éponyme. Il vient également de sortir son premier livre “L’Effet Snowball” (février 2022). À travers ces différents projets, il souhaite aider un maximum de personnes à bien gérer leurs finances personnelles. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Yoann nous explique comment investir dans un support totalement décorrélé des marchés financiers : les LEGO. Oui, ces fameuses briques en plastique qui font le bonheur de millions d’enfants depuis des décennies. # Pourquoi investir dans le LEGO ? Comme souvent en investissement, la rareté entraîne la rentabilité. Et si la demande d’un produit particulier est importante, alors la valeur de cette rareté monte en flèche. Tout le monde connaît les LEGO : c’est un des jouets les plus célèbres. Aussi, certaines éditions sont limitées. Nous avons donc là deux signaux d’un investissement potentiellement intéressant : la demande, et la rareté. # Qui investit dans le LEGO ? Les collectionneurs… Mais pas seulement ! L’investissement dans le LEGO attire de plus en plus de monde : notamment des investisseurs attirés par le potentiel retour sur investissement, l’objet, et l’originalité de ce placement. Mais aussi beaucoup de personnes ayant joué au LEGO durant leur enfance et qui y portent une valeur sentimentale. # Où acheter des LEGO ? Vous pouvez acheter des LEGO sur la boutique officielle en ligne, sur des sites e-commerce (FNAC, Amazon, etc.) ou dans les magasins de jouets. Par contre, pour les anciennes éditions, cela se passe sur le marché secondaire : ebay, leboncoin, les brocantes ou les sites de collectionneurs. # Comment bien investir dans le LEGO ? Bien qu’il soit possible de revendre des éditions déjà ouvertes, il est très important que l’emballage du LEGO soit intact : boîte en bon état, fermée, avec le film plastique d’origine. Aussi, Yoann conseille d’acheter si possible les éditions anglaises, car la demande est beaucoup plus importante qu’en français. # Quels sont les différents types de produits LEGO dans lesquels investir ? D’un côté, il y a les grandes franchises comme Star Wars, Harry Potter ou Friends. Et de l’autre, des monuments, des véhicules ou des objets célèbres : le Taj Mahal, le Titanic ou la Fusée Apollo Saturn V par exemple. # Quel rendement espérer d’un investissement dans le LEGO ? Selon l'Ecole des hautes études en sciences économiques de Russie, entre 1987 et 2015, la valeur des 2 322 lots étudiés a augmenté en moyenne de 11% par an. Yoann rappelle que comme dans tout investissement, rien n’est garanti. Et une des clés est la diversification. # Quels sont les risques liés à l’investissement dans le LEGO ? Il y a tout d’abord le risque physique : imaginez une inondation ou un incendie dans votre lieu de stockage… Ensuite, le fait que LEGO réédite une nouvelle fois le produit que vous avez acheté. Enfin, il y a l’engouement : y aura-t-il toujours de la demande dans plusieurs années ? Le produit que vous avez acheté sera-t-il toujours populaire ? Ils citent les références suivantes : - Snowball - “Investir dans les LEGO. Wait, what?!” - Les cartes Pokemon - L’étude de la Russia's Higher School of Economics Et aussi l’outil : - Evernote - A-text Ainsi que d’anciens épisodes de La Martingale : - #32 - Yoann Lopez - Les meilleures stratégies d’investissement - #43 - Alice Léger - Comment investir dans les sacs à main ? Et bonne nouvelle ! On vous offre -20% sur l’abonnement à la version payante de Snowball - la newsletter de Yoann Lopez. On vous souhaite une très bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici. La Martingale est un podcast produit par CosaVostra, du label Orso Media. Merci à Bricks d’avoir rendu possible cette neuvième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site bricks.co et entrez le code MARTINGALE lors de votre inscription. Pour tout investissement réalisé dans les 3 mois, Bricks vous reversera 1%. Cette inscription ne vous engage à rien et vous permet d’accéder à toutes les offres en cours et à venir.
17-03-2022
1 h 1 minute
#103 - Conflits géopolitiques et investissement : Que faire ? - Thomas Perret
Le sujet : Les conflits géopolitiques impactent aussi les investisseurs particuliers. En mars 2022, période de grande incertitude, quelles actions pouvons-nous mettre en place pour protéger nos investissements ? L’invité du jour : Après avoir conseillé et accompagné des fonds de pension américains et des entreprises du CAC40 sur la gestion des risques et la stratégie d’investissement, Thomas Perret a fondé Mon Petit Placement, une plateforme qui vise à démocratiser l’investissement. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Thomas dresse l’état des lieux de la situation géopolitique actuelle, lors de l’enregistrement de l’épisode (mars 2022). Il nous partage ensuite les bonnes pratiques à adopter pour se protéger en période de grande incertitude. Les questions qui se posent à l’heure actuelle sont nombreuses : # Quel est l’impact au niveau macroéconomique de la crise géopolitique liée à l’envahissement de l’Ukraine par la Russie ? Nous sommes confrontés à deux enjeux principaux : - La hausse du prix des matières premières (pétrole, gaz, matériaux, céréales et engrais) qui aura un fort impact sur l’inflation. - La perte de confiance des ménages et des entreprises, qui deviennent frileux concernant leurs investissements (impact sur la croissance). # Quels sont les secteurs géographiques et d’activités les plus impactées ? L’Europe est beaucoup plus touchée par cette crise que les autres continents. Le secteur bancaire est très impacté (taux d’intérêt en hausse, filiales en Russie) et le secteur industriel subit fortement la hausse des matières premières. En revanche, les activités liées à la défense sont touchées positivement. # Quelles sont les réactions des institutions gouvernementales à suivre au cours du deuxième trimestre 2022 ? Une protection des ménages par l’Etat français, vis-à-vis de la hausse du prix de l’énergie. Et l’aide des Banques Centrales qui ont accompagné l’économie durant la crise du COVID-19. Il est intéressant de suivre les prochaines décisions de la FED (Banque centrale américaine) quant au niveau de leurs taux directeurs. # Que recherchent les investisseurs souhaitant acheter des actions à l’heure actuelle ? Certes, le climat actuel entraîne une baisse de confiance de la part des investisseurs. Mais, la chute des marchés marque également un potentiel point d’entrée sur des valeurs extrêmement basses (situation similaire à celle de mars 2020). Thomas Perret distingue deux profils d’investisseurs : - Les traders qui cherchent à “faire un coup” sur le court terme. Ceux-là adoptent un comportement très risqué et doivent cibler un secteur très précis, pour espérer un rebond important. - Les épargnants et investisseurs ayant un horizon de placement à long terme. Dans ce cas, peu importe la période, car les fluctuations s’étalent sur de nombreuses années et font fi de la conjoncture. # Quel comportement et quelle méthode adopter face à une situation de crise exceptionnelle (pandémie mondiale et conflits géopolitiques) pour se protéger ? Un premier moyen de se protéger en ce moment selon Thomas Perret est d’acheter des matières premières, de l’or ou du franc suisse, qui permettent de diversifier ses investissements et de se protéger de la chute des marchés financiers. Il est important d’agir pour se protéger de l’inflation et donc d’une perte de valeur de l’euro. Aussi, au lieu de réagir aux annonces et à certains nombres d’indicateurs, mieux vaut se projeter sur le long terme pour éviter la panique. Il faut diversifier, mais avec conviction. Et mettre en place des actions pour être le plus rationnel possible : - Versements automatiques et réguliers - Fractionner l’entrée sur le marché pour lisser le risque - Investir uniquement des sommes dont on n’a pas besoin dans notre quotidien Ils citent les références suivantes : - CAC40 - MSCI World - Les COVID traders Ainsi que d’anciens épisodes de La Martingale : - #7 - Géraldine Métifeux - Où investir avant la fin du monde ? - #62 - Géraldine Métifeux - Investir en période de fin du monde, le retour - #11 - Rafik Makhlouf - L’or en barre, encore mieux que le bitcoin ? - #84 - Alessandro Soldati - 2022, la nouvelle ruée vers l’or ? Et bonne nouvelle, en utilisant le code LAMARTINGALE vous pourrez bénéficier d’une réduction de 15% sur Mon Petit Placement. Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici. La Martingale est un podcast produit par CosaVostra, du label Orso Media. Merci à Bricks d’avoir rendu possible cette neuvième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site bricks.co et entrez le code MARTINGALE lors de votre inscription. Pour tout investissement réalisé dans les 3 mois, Bricks vous reversera 1%. Cette inscription ne vous engage à rien et vous permet d’accéder à toutes les offres en cours et à venir.
10-03-2022
1 h 1 minute
#102 - Ce que rapportent vraiment les résidences de service - Fabrice Artinian
Le sujet : Les résidences de services sont des structures privées à but commercial, qui proposent un logement adapté aux besoins de leurs résidents et des services collectifs correspondants. Contrairement aux stéréotypes, elles ne concernent pas que les personnes âgées. Dans cet épisode de La Martingale, découvrez comment investir dans ce type de biens. L’invité du jour : Fabrice Artinian est conseiller en gestion de patrimoine depuis 2001. A l’Institut du Patrimoine, il est spécialiste en résidences de services. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, il revient sur les actualités de ce marché et ses offres. Tout savoir sur l’investissement dans les résidences de services : # L’offre de résidences de services de l’Institut du Patrimoine se concentre sur les résidences séniors et médicalisées afin de prévoir l’inévitable vieillissement de la population française (en 2030, 16 millions de Français auront plus de 75 ans). Elle intègre aussi les résidences étudiantes : là où le taux d’occupation des premières est de 92 à 98%, pour ces dernières, il est de 97%. # Pour être considérée comme résidence de service, une structure doit proposer au moins 3 fonctions : accueil, blanchisserie, restauration, nettoyage quotidien… Les propriétaires doivent également fournir du mobilier correspondant aux besoins des occupants du logement. La prise en charge du renouvellement de ces articles est, elle, définie au moment de la signature du bail. # De nombreux acteurs interviennent dans l’investissement en résidences de services. Propriétaires, exploitants, promoteurs, intermédiaires… Fabrice Artinian juge que le prix raisonnable de ces investissements dits “Censi Bouvard” (réduction de 11% de l’avis d’imposition sur 9 ans pour un achat neuf, puis remboursement de la TVA) et la sécurité du bail commercial en font un bon premier investissement. # Les scandales autour des résidences DomusVi, Korian et Orpea concernant les méthodes des groupes d’EHPAD privés pour maximiser leurs bénéfices, ont rebattu les cartes au début 2022. Les actions de ces sociétés ont chuté. # Les résidences de tourisme et d’affaires représentent un autre segment de l’offre de l’Institut du Patrimoine. Ces logements sont moins populaires, par manque de place sur des sites touristiques ou près de grands axes de circulation (aéroports, gares, routes), mais aussi à cause de facteurs externes, légaux et environnementaux. Pour aller plus loin : #56 - Emeric Eveno - Papillon Patrimoine : Réussir sa défiscalisation immobilière #82 - Nicolas Decaudain - Avenue des investisseurs : La défiscalisation : par où commencer ? #95 - Mathieu Mars - Institut du Patrimoine : S’offrir un château pour toucher le gros lot ? Si vous voulez prendre contact avec Fabrice Artinian : fartinian@institut-patrimoine.com Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcasts ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus du podcast et des recommandations exclusives de nos anciens invités, abonnez-vous à la newsletter ! C’est par ici. La Martingale est un podcast du label Orso Media, produit par CosaVostra. Merci à Bricks d’avoir rendu possible cette neuvième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site bricks.co et entrez le code MARTINGALE lors de votre inscription. Pour tout investissement réalisé dans les 3 mois, Bricks vous reversera 1%. Cette inscription ne vous engage à rien et vous permet d’accéder à toutes les offres en cours et à venir.
03-03-2022
1 h 9 minutes
#101 - Gérer son budget sans effort - Maeva de Mon Budget Bento
Le sujet : Non, investir ne rime pas toujours avec comptes d’apothicaires et gestion en bons parents de famille. Notre invitée du jour a même délaissé les vieilles méthodes pour en créer une autre. Son crédo ? L’optimisation du temps et le moins d’effort possible grâce à l’automatisation. L’invitée du jour : Commerciale grand-compte dans le domaine de la Tech depuis 2013, Maeva est aussi une investisseuse autodidacte. Et parce qu’en presque 10 ans elle a fait quelques erreurs mais surtout beaucoup appris, elle a décidé de lancer son compte Instagram en 2020, @monbudgetbento, pour partager sa méthode de gestion de budget. En parallèle, sur son site, elle propose différentes Masterclass et elle a publié en janvier 2021 un livre intitulé Mon Budget sur Pilote Automatique. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Maeva livre sa méthode pour démarrer sur (ou reprendre) des bases saines, en partant de sa propre expérience d’épargnante et d’investisseuse : # La base de la base avant d’investir est d’avoir conscience de sa situation financière pour adapter son épargne à celle-ci. Si vous avez déjà du mal à payer toutes vos charges du quotidien, il n’est pas judicieux de vouloir de suite épargner une grosse somme. Logique. # Si la règle est généralement d’avoir 6 mois d’épargne de sécurité de côté, Maëva suggère que 3 mois sont amplement suffisants. Les excuses pour ne pas se lancer peuvent être nombreuses, DO IT ! # Pour commencer à investir, elle préconise : - De mettre de l’argent de côté - sur un livret bancaire sécurisé par exemple. - Dès que vous atteignez l’équivalent d’un mois de salaire, commencez à investir en divisant votre épargne. # Si vous achetez un bien avec quelqu’un établissez TOUJOURS un contrat. Cela vous évitera de perdre de l’argent a posteriori. # Fixez-vous des objectifs pour votre épargne ou vos investissements. Le sien ? Générer l’équivalent de son salaire actuel en loyers qu’elle touchera une fois retraitée. # Arrêtez d’être des budgétaires, soyez des investisseurs ! Les budgétaires regardent leurs comptes à chaque fin de mois en épluchant leurs tickets de caisse. Passez à un budget annuel, ou encore mieux à une vision à 2-5 ans, en vous laissant une marge confortable. Et ensuite, automatisez tout pour chaque mois. Ils citent les références suivantes : - Euronext Funds360 - Morning Star - MSCI World Ainsi que d’anciens épisodes de La Martingale : #16 - Victor Lora - Mouvement FIRE : Épargne hardcore et retraite à 40 ans ! #92 - Cédric O’Neill - Bricks : Investissement fractionné : acheter dans l’immobilier à partir de 10€ #99 - Marguerite Bérard - BNP Paribas : Mon banquier sert-il encore à quelque chose ? Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici. La Martingale est un podcast produit par CosaVostra, du label Orso Media. Merci à Bricks d’avoir rendu possible cette neuvième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site bricks.co et entrez le code MARTINGALE lors de votre inscription. Pour tout investissement réalisé dans les 3 mois, Bricks vous reversera 1%. Cette inscription ne vous engage à rien et vous permet d’accéder à toutes les offres en cours et à venir.
24-02-2022
1 h 2 minutes
#100 - Tout comprendre des NFTs d’art - Jean-Michel Pailhon
Le sujet : Quoi de mieux pour ce 100ème épisode de La Martingale que de parler de l’un des investissements les plus tendances du moment : les NFTs ? Si vous n’êtes pas encore complètement au point, nous vous recommandons de commencer par l’épisode 86 en compagnie de John Karp. Parce qu’aujourd’hui, on passe à l’étape supérieure avec notre invité : “Comment acheter des oeuvres d’art NFT ?”. L’invité du jour : Investisseur passionné d’art et de photographie, Jean-Michel Pailhon est le Chief of Staff de Ledger, startup française qui conçoit et commercialise des portefeuilles de cryptomonnaies pour les particuliers et les entreprises. En parallèle, il est aussi associé de la galerie en ligne Achetez de l’Art. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Jean-Michel Pailhon nous explique les différentes familles de NFTs, comment faire son choix et comment sauter le pas ? : # Il existe 2 catégories d’investissement dans les NFTs. Soit vous avez l’une des œuvres qui existe en un nombre d’exemplaires limités. Soit, vous possédez un certain nombre de pixels d’une seule œuvre. # Ensuite, il existe 4 grandes familles de NTFs d’art : - Les PFP ou Photo For Profile qui sont des avatars. - Les Crypto-art qui sont des œuvres d’artistes du monde digital. - Les NFT Photos. - Et enfin l’Art Génératif qui est une œuvre entièrement créée par une Intelligence Artificielle. # Si vous souhaitez investir dans les NFTs, il est aussi important d’être actif sur Twitter, c’est LE réseau social où l’on en parle. L’application propose d’ailleurs de changer sa photo de profil par un NFT depuis janvier 2022. # Pour investir en 2022, Jean-Michel recommande une NFT liée à la blockchain Tezos qui coûte beaucoup moins cher qu’Ethereum par exemple. Jean-Michel Pailhon livre aussi de nombreuses plateformes pour investir comme : # SuperRare, qui fonctionne avec l’Ethereum. # Foundation, qui fonctionne avec l’Ethereum. # Rarible, qui fonctionne avec Tezos. # OpenSea, qui fonctionne avec l’Ethereum. # Objkt, qui fonctionne avec Tezos. # FX(hash), qui fonctionne avec Tezos. Durant l’épisode, ils citent aussi plusieurs oeuvres et notamment : - « Salutations à Gizeh » de JR. - Scène Numéro 1 de Nicolas Delay. Mais aussi la reco de Jean-Michel du compte Twitter à suivre : @ImBrendanNorth Et enfin ils y parlent d’un ancien épisode Génération Do It Yourself : #229 - Frédéric Montagnon, Arianee : Le WEB3 pour se réapproprier Internet Et du podcast dédié aux NFTs : NFT Business. Et bonne nouvelle, en utilisant le code LAMARTINGALE vous pourrez bénéficier d’une réduction de 15% sur les formations NFTs sur Achetez de l’Art. Et une dédicace spéciale à Anouk Renard et Laura Pironnet qui travaillent sur La Martingale ! Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici. La Martingale est un podcast du label Orso Media. Merci à Bricks d’avoir rendu possible cette neuvième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site bricks.co et entrez le code MARTINGALE lors de votre inscription. Pour tout investissement réalisé dans les 3 mois, Bricks vous reversera 1%. Cette inscription ne vous engage à rien et vous permet d’accéder à toutes les offres en cours et à venir.
17-02-2022
1 h 8 minutes
#99 - Mon banquier sert-il encore à quelque chose ? - Marguerite Bérard
Le sujet : Dans la Martingale, on parle tellement des nouvelles solutions d’épargne et de finances personnelles qu’on en oublierait presque de parler des banques. Suite aux confinements successifs, à la démocratisation de l’investissement mais aussi à l’essor des fintechs, une question est sur toutes les lèvres : à quoi nos banquiers servent-ils ? L’invitée du jour : Dans ce nouvel épisode, Marguerite Bérard, Directrice de la Banque Commerciale de BNP Paribas et membre du Comité Exécutif depuis janvier 2019, partage sa vision du métier de banquier. Diplômée de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, elle est également membre du comité directeur de l’Institut Montaigne. Dans cet épisode de la Martingale, elle répond à toutes les questions que vous n’avez jamais osé demander à votre banquier : # Quelle est la vraie différence entre une banque et une fintech ? Pour Marguerite Bérard, les banques ont certains avantages, elles donnent par exemple accès à des classes d’actifs précises, et un véritable bargaining power (ou pouvoir de négociation) avec de grands partenaires. Selon elle, les banques ont aussi la responsabilité d’emmener les clients particuliers vers un univers d’investissement. # Y a-t-il un safety net ? Les banques permettent de prévenir de graves situations financières. Ce sont elles que l’on vient voir en cas d'urgence ou de gros financements. Pour les particuliers et les entreprises, la détection précoce réduit le surendettement. Les équipes de conseillers sont formées à la gestion de crise avec pour objectif d’assurer une relation bancaire propre, humaine et empathique. # Combien de clients sont suivis par un même conseiller ? Cela varie en fonction du profil du conseiller, notamment entre la banque privée et la banque particuliers. Le turn-over, souvent décrié chez les banques, est notamment plus important en Ile-de-France. Pour y répondre, BNP Paribas met en place un système de binômes de conseillers, qu’elle explicite dans l’épisode. # Quid des commissions des conseillers ? A la question “Est-ce que si mon banquier ouvre un PEL pour moi, il gagne une prime”, la représentante de BNP Paribas répond à la négative. Quant aux variables, ils existent bien : un variable peut être de 30% ou plus significatif, cela dépend des profils de conseillers. Certains sont en effet plus spécialisés que d’autres. # Quelle est la place de la valeur ajoutée humaine dans les services bancaires au quotidien ? La plupart des commandes de chéquiers et des virements sont effectués par les clients eux-mêmes, là-dessus, la banque n’a plus de valeur ajoutée. En ce qui concerne BNP Paribas, plus de 90% des virements passent par l’application dédiée. Plus de 70% des clients sont actifs sur leurs interfaces digitales, montrant une certaine autonomie face à la banque. Pour aller plus loin : OneUp #68 - Iroko : Guide de l’investissement en SCPI entre amis, avec Gautier Delabrousse-Mayoux #81 - Goodvest : Faut-il investir dans l’épargne responsable ? avec Joseph Choueifaty Suivez Marguerite Bérard sur les réseaux sociaux : LinkedIn Twitter Merci aux auditeurs et auditrices qui ont soumis leurs questions sur Twitter et LinkedIn ! Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcasts ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus du podcast et des recommandations exclusives de nos anciens invités, abonnez-vous à la newsletter ! C’est par ici. La Martingale est un podcast du label Orso Media. Merci à Bricks d’avoir rendu possible cette neuvième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site bricks.co et entrez le code MARTINGALE lors de votre inscription. Pour tout investissement réalisé dans les 3 mois, Bricks vous reversera 1%. Cette inscription ne vous engage à rien et vous permet d’accéder à toutes les offres en cours et à venir.
10-02-2022
1 h 18 minutes
#98 - Miser sur des célébrités (ou votre belle-mère), c'est du sérieux et ça peut rapporter - Christophe Vattier
Le sujet : Si l’on devait définir grossièrement l’investissement en Bourse, on pourrait dire que c’est un investissement via des fonds qui permet d’accompagner la croissance des entreprises et de récolter des dividendes selon leurs résultats. Quand le Web 3.0 a redéfini la notion de propriété, des entrepreneurs ont choisi de suivre ce modèle pour miser sur des individus - comme Presnel Kimpembé ou Antoine Dupont - au lieu de sociétés. Coup d’œil sur une plateforme qui ouvre la porte à la spéculation sur le succès des stars de demain. L’invité du jour : Christophe Vattier, d’abord consultant pour le cabinet international de conseil en stratégie McKinsey & Company puis directeur Confiance et eBusiness pour de grands groupes, se lance dans l’entrepreneuriat en 2007. Après 3 expériences dans la communication et le marketing, il cofonde Royaltiz en 2020 aux côtés de Kevin Crouvizier, passé par jeuxvideo.fr, et Didier Quillot, ancien directeur général exécutif de la Ligue de Football Professionnel. Aperçu de ce qu'il faut savoir avant de miser sur votre artiste ou sportif favori : # Royaltiz encourage ses utilisateurs à miser sur des célébrités, et à percevoir des retours sur investissement si leur business fonctionne. En effet, la valeur du Roy, token de la plateforme, mais aussi celle des actions individuelles, fluctuent en fonction des revenus des talents. L’entreprise évalue leur valeur financière future au moyen de la méthode DCF (Discounted Cash Flow), et suit son évolution au long du contrat. # Quand les talents font leur entrée sur la plateforme, leur cote est justement estimée en fonction de leur valeur future. Ils peuvent souscrire à des contrats de revenus, sur 10 ans, pour lesquels ils définissent les capitaux accessibles au préalable et cèdent un droit d’audit sur les sociétés prises en compte, et à des contrats de performance. Ces accords s’apparentent à des trackers ETF, et ne prennent en compte que des données publiques. Royaltiz se rémunère sur les frais de transaction autour des achats/reventes. # Début février 2022, Royaltiz compte dans sa communauté des sportifs comme Presnel Kimpembé et Antoine Dupont, des artistes comme Vegedream et Sofiane, mais aussi des créateurs de contenu comme Astrid Nelsia ou AF5. Christophe Vattier rappelle qu’acheter des Roy ne veut pas dire que les investisseurs ont le contrôle sur les talents. En effet, la logique de Royaltiz veut que les fonds engagés donnent surtout plus d’opportunités aux talents, et c’est cette croissance qui doit bénéficier à toutes les parties. # L’intérêt de cette initiative inédite, au-delà du profit, est de sensibiliser les novices aux mécanismes de l’investissement et de démocratiser la finance populaire. Royaltiz rend la pratique accessible à tous en mobilisant des célébrités au potentiel évocateur auprès du grand public. Du moins, plus que les indices du CAC 40 ou du DOW JONES… # L’offre de Royaltiz évolue. En effet, le token Roy est entré en novembre 2021 dans la blockchain, et la plateforme commercialise des NFT pour les débuts de Riyad Mahrez depuis le 1er février 2022. Elle compte également accueillir des cuisiniers de renommée mondiale et lancer un jeton qui donne accès à leur plus belle table. On est en plein dans les logiques du Web 3.0, déjà explorées dans La Martingale - et ce n'est pas fini ! Pour aller plus loin : Royaltiz : La France a de monnayables talents Système de Ponzi Tag Heuer - The Edge #11 : Sergio Pérez Suivez Christophe Vattier sur les réseaux sociaux : LinkedIn @Christophe Vattier Twitter @cvattier Pour recevoir des Roy, rendez-vous sur Royaltiz.com, ouvrez un wallet en entrant le code VIP LAMARTINGALE. Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcast, ici si vous préférez Google Podcasts ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus du podcast et des recommandations exclusives de nos anciens invités, abonnez-vous à la newsletter ! C’est par ici. La Martingale est un podcast du label Orso Media. Merci à Bricks d’avoir rendu possible cette neuvième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site bricks.co et entrez le code MARTINGALE lors de votre inscription. Pour tout investissement réalisé dans les 3 mois, Bricks vous reversera 1%. Cette inscription ne vous engage à rien et vous permet d’accéder à toutes les offres en cours et à venir.
03-02-2022
1 h 6 minutes
#97 - Les cryptos, un paradis fiscal ? - Pierre Morizot
Le sujet : 300 millions. C’est le nombre de personnes dans le monde qui, en 2022, détiennent des crypto-monnaies. Ce chiffre ne cesse d’augmenter année après année. Elles sont attirées par le potentiel, la philosophie, la décentralisation, l’envie de se passer des grandes institutions, l’ambition d’en faire une monnaie “comme les autres”… oui, mais en attendant, en plus d’investir dans des cryptomonnaies, il est question aujourd’hui de recevoir son salaire en crypto et de déclarer ses impôts en conséquence. Mais comment envisager de réconcilier la fiscalité avec la décentralisation impliquée par la blockchain ? L’invité du jour : Personnellement passionné par l’univers des crypto, en 2019, Pierre Morizot cofonde Waltio, un assistant pour la fiscalité de vos cryptomonnaies. L’objectif ? Aider tous les détenteurs et les détentrices à calculer leurs plus-values et à les déclarer aux impôts. Concrètement, vous connectez vos différents comptes sur la plateforme qui effectue pour vous les différents calculs que vous n’avez plus qu'à recopier sur votre déclaration d’impôts. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Pierre Morizot explique tout ce qu’il faut savoir pour bien déclarer ses cryptomonnaies : # A savoir qu’en France, vous avez l’obligation de déclarer tous vos comptes étrangers et toutes vos plus-values. # Pour les particuliers, les transactions on-chain entre différentes crypto-monnaies ne sont pas génératrices d’impôts. Cela ne vaut pas pour les entreprises. # Par contre, dès que vous transformez vos cryptos en euros, dollars ou achat d’un bien, vous devez payer des impôts. # Calculez vos plus-values régulièrement pour ne pas avoir de mauvaises surprises. # Les profils qui aujourd’hui gagnent le plus d’argent grâce aux cryptomonnaies sont ceux qui : - ne vendent pas leurs cryptos dans la précipitation. - les investissent. - les prêtent en échange d’un revenu. # En tant qu’entreprise, il peut être intéressant de placer une partie (minime) de sa trésorerie en crypto-monnaies. Et pour profiter d’une remise de 10% sur Waltio, essayez le code DOIT ! Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici. La Martingale est un podcast du label Orso Media. Merci à Bricks d’avoir rendu possible cette neuvième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site bricks.co et entrez le code MARTINGALE lors de votre inscription. Pour tout investissement réalisé dans les 3 mois, Bricks vous reversera 1%. Cette inscription ne vous engage à rien et vous permet d’accéder à toutes les offres en cours et à venir.
27-01-2022
54 minutes
#96 - Le cannabis, le nouveau billet vert ? - Antoine Fraysse-Soulier
Le sujet : La légalisation du cannabis est un sujet épineux, mais il pourrait ouvrir la porte à de vraies opportunités business et investissement dans le monde entier. Cela fait longtemps que La Martingale voulait en parler, et c’est chose faite : dans cet épisode, Matthieu Stefani et son invité font le point sur ce marché relativement nouveau, assez différents des marchés dits traditionnels. L’invité du jour : Antoine Fraysse-Soulier a suivi une formation d’analyste financier, métier qu’il a exercé chez Futur Investment Managers puis eToro. Passionné de l'entrepreneuriat et de l'investissement, le cannabis fait partie des portefeuilles qu'il suit et analyse pour ses clients, aux côtés des marchés de l'automobile ou de la tech. Il nous partage ses observations sur le marché du cannabis : # Le cannabis est la drogue la plus populaire au monde. Le marché légal ne représente même pas 10% des chiffres du commerce illicite, qu’Antoine Fraysse-Soulier estime valorisé à plus de 500 milliards de dollars à l’international. Les performances des entreprises spécialisées comme Aurora ou Canopy Growth dépendent donc fortement des décisions juridiques, propres à chaque pays. # Il n’existe que deux pays où le cannabis récréatif est légalisé. Après l’Uruguay en 2013 et le Canada en 2018, d’autres pays pourraient prendre le pas. En France, l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) a lancé une expérimentation du cannabis à usage médical en 2019. Le pays est pourtant déjà un grand producteur de chanvre, avec High Society et ses 50 franchisés. # Début 2022, seule une vingtaine de sociétés spécialisées dans le cannabis sont cotées dans le monde. Cette tendance a commencé dans les années 2015, majoritairement aux États-Unis et au Canada (Tilray). Malgré une valorisation qui se compte en dizaines de milliards de dollars, aucune de ces structures n’est bénéficiaire. Si leurs chiffres d’affaires sont en augmentation suite aux chutes de 2019 (-40/-50%) et 2021 (-33%), les coûts de production restent trop importants pour que le business model soit rentable. # Antoine Fraysse-Soulier explique que de nombreux établissements proposent désormais des produits à base de CBD, ou cannabidiol, substance chimique qu’on retrouve dans le cannabis. Il rappelle que cette molécule a des vertus thérapeutiques plus importantes que le THC (tétrahydrocannabinol), largement considéré comme une drogue notamment au vu de la dépendance qu’il peut créer. # Les mœurs ne sont pas les seules à évoluer ! Kandy Girl a lancé les premières publicités pour des produits à base de THC dans le metaverse. En achetant un espace sur Decentraland, l’entreprise profite des nouveaux espaces virtuels avant qu’ils ne soient soumis à des règles précises afin de contourner les lois locales. De même, l’ETF Horizons Medical Marijuana Life Sciences (HMMJ) permet d’investir dans des sociétés spécialisées sans résider dans un pays où le cannabis est légalisé. Ils citent d’anciens épisodes de La Martingale : Devenir riche lentement mais sûrement, avec Nicolas Chéron de Zone Bourse Est-ce le début ou la fin des cryptos ? avec Nicolas Chéron et Grégory Raymond Suivez Antoine Fraysse-Soulier sur les réseaux sociaux : eToro @AntoineFraysse Twitter @TonyFraysse LinkedIn Antoine Fraysse-Soulier Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, ici si vous préférez Google Podcasts ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus du podcast et des recommandations exclusives de nos anciens invités, abonnez-vous à la newsletter ! C’est par ici. La Martingale est un podcast du label Orso Media. Merci à Bricks d’avoir rendu possible cette neuvième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site bricks.co et entrez le code MARTINGALE lors de votre inscription. Pour tout investissement réalisé dans les 3 mois, Bricks vous reversera 1%. Cette inscription ne vous engage à rien et vous permet d’accéder à toutes les offres en cours et à venir.
20-01-2022
53 minutes
#95 - S’offrir un château pour toucher le gros lot ? - Mathieu Mars
Le sujet : Tel le Stéphane Bern de l’investissement, et si vous deveniez, vous-aussi, acteur·rice du patrimoine français ? Parce que oui, il se pourrait bien qu’acheter et rénover un monument historique rapporte gros ! Préparez-vous à pousser la lourde porte de votre futur château (rien que ça), on vous explique tout ! L’invité du jour : Conseiller en gestion de patrimoine à l’Institut du Patrimoine depuis plus de 12 ans, Mathieu Mars est devenu un spécialiste de l’investissement et des monuments historiques. Avantage fiscal, rénovation, règles à respecter… Il nous explique donc TOUT ce qu’il faut savoir sur cet investissement grandiose. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Mathieu Mars revient sur l’histoire des dits “monuments historiques” et livre quelques clés si l’on souhaite investir dans ce type de biens : # Pour acheter un monument historique, le plus simple est de prendre contact avec un conseiller en gestion de patrimoine qui connaît bien ce secteur. # Pour effectuer les rénovations de ce type de bien, vous avez deux possibilités : - L’acheter et le rénover seul en bénéficiant de subventions. Le problème : cela représente un budget conséquent que vous ne pourrez peut-être pas fournir d’un coup. - L’acheter et le faire rénover grâce à un promoteur que vous rembourserez par la suite. # Après achat, vous devez rénover votre bâtiment aux conditions d’habitations modernes. Il est important de savoir que ce sont généralement des travaux lourds qui pourront vous faire perdre des m2 exploitables. # Pour bénéficier d’un avantage fiscal, une fois rénové, vous devez louer votre bien au moins 3 ans et non meublé. # Vous n’êtes pas obligé·e de réaliser tous vos travaux la même année. On compte généralement 4 exercices fiscaux répartis sur 4 ans durant lesquels vous pouvez les effectuer. # Vous devez impérativement conserver votre bien (ou le léguer à votre famille) minimum 15 ans pour bénéficier d’avantages fiscaux. # Il est également possible de demander à classer son bien mais sachez que c’est une démarche assez longue qui prend entre 3 et 5 ans. # Pour bénéficier de tous les avantages fiscaux et subventions c’est l’intégralité de votre bâtiment qui doit être classée et non uniquement une partie de celui-ci (toit, escalier, façade, etc.). # Avant d’acheter un monument historique, Mathieu Mars conseille de regarder l’environnement de vie (secteur, surface, etc.) et l’environnement financier (valeurs des biens environnants) de ce bâtiment. # Le plus gros avantage fiscal de ce type de bien est qu’il ne dispose pas de plafond et qu’il est cumulable avec un bien de la loi Pinel ou Malraux. Ils y parlent aussi d’anciens épisodes de La Martingale : #16 - Victor Lora - Mouvement FIRE : Épargne hardcore et retraite à 40 ans ! #50 - Victor Lora - Mouvement FIRE - Un an plus tard, la machine à construire du patrimoine Pour aller plus loin, Mathieu Mars nous partage quelques documents dont ils ont parlé dans l’épisode : - Les fiches de fiscalité sur les régimes évoqués - Le tableur Excel de comparaison du prix sur un Pinel. Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, ici si vous préférez Google Podcast ou encore ici si vous préférez Spotify. Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici. La Martingale est un podcast du label Orso Media. Merci à Bricks d’avoir rendu possible cette neuvième saison de La Martingale. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour vous rendre sur le site bricks.co et entrez le code MARTINGALE lors de votre inscription. Pour tout investissement réalisé dans les 3 mois, Bricks vous reversera 1%. Cette inscription ne vous engage à rien et vous permet d’accéder à toutes les offres en cours et à venir.
13-01-2022
1 h 8 minutes