La fin des règles - Libérer la midlife

Aude HAYOT

Installez-vous au calme, vous entrez dans un espace de parole où les femmes se transmettent leurs histoires les plus intimes. La ménopause ? Un point de départ qui va nous servir à parler féminité, transmission et tous les sujets que chaque femme doit redéfinir à la midlife. Je suis Aude Hayot et je reçois des femmes comme vous et moi qui se livrent sans filtre. A travers leur vécu, elles nous parlent de la fin des règles, celles que l’on s’impose ou que l’on accepte. En les écoutant, vous prendrez un shot de confiance et de bonne énergie pour traverser cette période encore taboue.   Ici on construit un récit collectif qui se chuchote à l'oreille. Allez venez... Rejoignez nous sur le compte Instagram de La fin des règles (https://www.instagram.com/lafindesregles/) pour être mis au courant des actus du podcast et sur mon compte Linkedin (https://www.linkedin.com/in/aude-hayot/) pour tout savoir de mes invitées.    Parce que les bouffées de chaleur ne sont que la pointe de l'iceberg et que dès l'âge de 45 ans, de nombreuses femmes commencent à découvrir la préménopause sans y être préparées, vous trouverez ici les témoignages de femmes qui racontent la périménopause, avec les changements hormonaux (oestrogènes et progestérone), les sautes d'humeur, les insomnies, les sueurs nocturnes, les douleurs articulaires, la sècheresse vaginale, le désir et la libido et autres joyeusetés auxquelles chaque femme apporte ses solutions. A 40 ans, à 45 ans ou à 50 ans cette période de la vie est surtout une libération que beaucoup vivent avec ou sans consulter leur gynécologue et prendre un traitement hormonal de la ménopause (THM). Ce point de départ ouvre la discussion à des échanges sur le couple, les relations avec les enfants qui grandissent, la vie sexuelle, le fait de trouver un emploi quand on est vu comme sénior en entreprise, le fait de se mettre à son compte en indépendant ou freelance. read less
Health & FitnessHealth & Fitness

Episodes

"Surtout vous n'en parlez à personne. Et surtout pas à votre conjoint. Personne ne verra rien." - Extrait
Yesterday
"Surtout vous n'en parlez à personne. Et surtout pas à votre conjoint. Personne ne verra rien." - Extrait
Elle passe à l'antenne de LCI chaque matin. Comprendre : pression maximale sur l'apparence physique . Claire Fournier est journaliste, elle exerce "un métier d'image". Dans cet extrait, Claire décrit un passage chez le dermatologue esthétique pour effacer la ride du lion qui lui donnait cer air courroucé qui passe si mal en télé. Elle confie cette recommandation du médecin : "Surtout vous n'en parlez à personne. Et surtout pas à votre conjoint. Personne ne verra rien."Et je me dis que ce n'est pas tant l'usage de ces techniques si efficaces pour te faire te réconcilier avec ton image, que le tabou qui l'entoure qui fait du mal aux femmes.Vous aussi la midlife vous donne des envies de renouer avec votre créativité ? Répondez à deux questions sur votre envie d'écrire et découvrez mon sponsor The Artist Academy L'académie d'écriture c'est un accompagnement sur 12 mois pour aller au bout de son projet. Cliquez sur le lien iciLa fin des règles c'est aussi une newsletter que vous pouvez lire sur Kessel : https://lafindesregles.kessel.media/On se parle sur le compte instagram de La fin des règles pour débriefer des épisodes et suivre toutes les actus du podcast. Je poste aussi beaucoup sur Linkedin alors suivez-moi...Comment soutenir ce podcast ? 💛 Abonnez-vous sur votre plateforme d'écoute (Apple, Spotify etc.) et mettez 5 étoiles, cela ne prend que quelques secondes. 💛 Ajoutez un commentaire et vous aurez ma reconnaissance éternelle ! 💛 Partagez-le avec une amie ou un ami et c'est le septième ciel 😍
Claire Fournier - Exercer un métier d'image
Yesterday
Claire Fournier - Exercer un métier d'image
Elle passe à l'antenne de LCI chaque matin. Comprendre : pression maximale sur l'apparence physique . Claire Fournier est journaliste, elle exerce "un métier d'image". Elle m'a raconté ce que ça lui fait quand sa gynéco prononce pour la première fois le mot ménopause. Un moment qu'elle vit comme d'une brutalité inouïe. On a parlé de notre adolescence sous Diane 35, la pilule qui se prescrivait aussi facilement qu'un anti-acnéïque.Et puis pour Claire ces dernières semaines, le retour inattendu des règles quand pour limiter les symptômes, elle démarre un traitement hormonal.Claire a avoué un passage chez le dermatologue esthétique pour effacer la ride du lion qui lui donnait cer air courroucé qui passe si mal en télé. Elle confie cette recommandation du médecin : "Surtout vous n'en parlez à personne. Et surtout pas à votre conjoint. Personne ne verra rien."Et je me dis que ce n'est pas tant l'usage de ces techniques si efficaces pour te faire te réconcilier avec ton image, que le tabou qui l'entoure qui fait du mal aux femmes.Claire aussi a décidé d'enquêter sur la ménopause, elle a lancé un podcast, ça s'appelle Chaud Dedans.Vous aussi la midlife vous donne des envies de renouer avec votre créativité ? Répondez à deux questions sur votre envie d'écrire et découvrez mon sponsor The Artist AcademyL'académie d'écriture c'est un accompagnement sur 12 mois pour aller au bout de son projet. Cliquez sur le lien iciLa fin des règles c'est aussi une newsletter que vous pouvez lire sur Kessel : https://lafindesregles.kessel.media/On se parle sur le compte instagram de La fin des règles pour débriefer des épisodes et suivre toutes les actus du podcast. Je poste aussi beaucoup sur Linkedin alors suivez-moi...Comment soutenir ce podcast ? 💛 Abonnez-vous sur votre plateforme d'écoute (Apple, Spotify etc.) et mettez 5 étoiles, cela ne prend que quelques secondes. 💛 Ajoutez un commentaire et vous aurez ma reconnaissance éternelle ! 💛 Partagez-le avec une amie ou un ami et c'est le septième ciel 😍
Isabel Kehr - Le yoga peut rééquilibrer les hormones
05-02-2024
Isabel Kehr - Le yoga peut rééquilibrer les hormones
Isabel m’a expliqué comment elle ne s’est plus reconnue à l’arrivée de la ménopause et a cherché des ressources pour finalement traduire en français et importer l’enseignement de Petra Coveney, le ménopause Yoga.J’ai l’impression que nous passons notre temps à entendre le message que le stress c’est mauvais pour la santé. Mais c’est un peu “j’y pense et puis j’oublie”, et puis de toute façon qu’est-ce que je peux y faire ? Pour une fois en l’écoutant j’ai compris le mécanisme d’épuisement des glandes surrénales.J’ai demandé à Isabel d’organiser une session de présentation de sa formation en ligne pour ceux d’entre vous qui souhaiteraient en savoir plus, ce sera mardi 13 février à 12h. Toutes les infos seront sur son compte instagramAllez-y de ma part, la masterclass est gratuite et vous aurez ensuite 10 % de réduction sur son accompagnement.La fin des règles c'est aussi une newsletter que vous pouvez lire sur Kessel : https://lafindesregles.kessel.media/Rejoignez-nous sur le compte instagram de La fin des règles pour débriefer des épisodes et suivre toutes les actus du podcast. Vous êtes plutôt Linkedin ? alors suivez-moi...Comment soutenir ce podcast ? 💛 Abonnez-vous sur votre plateforme d'écoute (Apple, Spotify etc.) et mettez 5 étoiles, cela ne prend que quelques secondes. 💛 Ajoutez un commentaire et vous aurez ma reconnaissance éternelle ! 💛 Partagez-le avec une amie ou un ami et c'est le septième ciel 😍
Rediff - #2 - Réjane Ereau - Accueillir la magie dans sa vie
29-12-2023
Rediff - #2 - Réjane Ereau - Accueillir la magie dans sa vie
Sur son bras, Réjane Ereau a tatoué “Inspire”. C'était à la veille de ses 50 ans.Journaliste, elle a été grand reporter et a connu l'infertilité jusqu'à ce que suite à un passage dans une clinique ayurvédique, elle tombe naturellement enceinte. De cette magie elle a fait un premier livre Un bébé, enfin ! puis un second pour évoquer le post-partum.Elle fait de la maternité un sujet de recherche qu'elle explore encore à travers un troisième livre, La Vie avant la Vie qui aborde le sujet au-delà du phénomène biologique comme un sujet psychologique, de conscience et de spiritualité, magique.  Lorsqu'elle a 47 ans, elle vit le traumatisme d'être quittée pour une femme plus jeune ce qui fait ressurgir un autre traumatisme d'abus sexuel dans l'enfance.Aujourd'hui, à 50 ans, elle parle de ce corps qu'elle aime en réalité plus que jamais, d'une vie sexuelle épanouie et de la douceur qu'elle érige comme nouvelle valeur pour elle-même.A travers son témoignage :- on découvre ce que les tatouages peuvent apporter pour marquer les étapes de sa vie- on aborde la naissance sous l'angle de la magie- on partage la vie d'une femme qui a su faire preuve de résilienceAvec Réane Ereau, on a cité :Le coeur synthétique  de Chloé DelaumeEt ses ouvrages :Post partum, paroles de mères pour en finir avec les tabous La vie avant la vie Un bébé enfin : De l'infertilité à la maternité, un chemin inspirant au coeur de la naissance La fin des règles c'est aussi une newsletter que vous pouvez lire sur Kessel : https://lafindesregles.kessel.media/Rejoignez-nous sur le compte instagram de La fin des règles pour débriefer des épisodes et suivre toutes les actus du podcast. Vous êtes plutôt Linkedin ? alors suivez-moi...Comment soutenir ce podcast ? 💛 Abonnez-vous sur votre plateforme d'écoute (Apple, Spotify etc.) et mettez 5 étoiles, cela ne prend que quelques secondes. 💛 Ajoutez un commentaire et vous aurez ma reconnaissance éternelle ! 💛 Partagez-le avec une amie ou un ami et c'est le septième ciel 😍
#27 - Dr Brigitte Letombe - "Les femmes ne doivent pas se laisser perturber par un manque hormonal"
05-12-2023
#27 - Dr Brigitte Letombe - "Les femmes ne doivent pas se laisser perturber par un manque hormonal"
Dr Brigitte Letombe se désole que les femmes délaissent les cabinets de gynécologie pour préférer écouter des influenceuses et se rend compte que sa parole est mise en balance de celle de personnes qui n’ont pas de compétences médicales. Alors elle a écrit un livre “Femmes réveillez-vous” sous-titré “Stop au gynéco-bashing”. Cette éminente gynécologue, membre du GEMVI, prend souvent la parole dans les médias et sur les réseaux sociaux. Dans cette interview j’ai essayé de me faire le porte-voix de ces femmes qui délaissent la contraception hormonale (je ne prends plus la pilule), ont vécu une mauvaise expérience chez le médecin (sans me trop forcer, j’ai trouvé des choses à raconter) et n’envisagent pas de prendre le traitement hormonal de la ménopause parce que ce n’est pas “naturel” et que la ménopause “ce n’est pas une maladie” (moi, comme tout le monde, j’ai d’abord envie de faire confiance à mon corps) ou parce qu’elles ont peur du cancer du sein. Ses contres-arguments : la pilule c’est un ajout d’hormones qui bloquent un processus dans le corps, ça n’est pas comparable au THM qui se contente de remplacer une absence de productionle cancer du sein c’est 1 femme sur 8 et ce chiffre a augmenté malgré la chute de prescription du THM ces 20 dernières années. Donc ce n’est pas liéles hormones données en France sont bio-identiques et données par voie cutanée  La fin des règles c'est aussi une newsletter que vous pouvez lire sur Kessel : https://lafindesregles.kessel.media/ Rejoignez-nous sur le compte instagram de La fin des règles pour débriefer des épisodes et suivre toutes les actus du podcast. Vous êtes plutôt Linkedin ? alors suivez-moi... Comment soutenir ce podcast ?  💛 Abonnez-vous sur votre plateforme d'écoute (Apple, Spotify etc.) et mettez 5 étoiles, cela ne prend que quelques secondes.  💛 Ajoutez un commentaire et vous aurez ma reconnaissance éternelle !  💛 Partagez-le avec une amie ou un ami et c'est le septième ciel 😍
#26 - Betty - "Si j'avais été quelqu'un de fragile, j'aurais pu passer de l'autre côté"
02-12-2023
#26 - Betty - "Si j'avais été quelqu'un de fragile, j'aurais pu passer de l'autre côté"
Quand on a toujours été un pilier pour ses enfants et ses amis, comment faire quand la ménopause nous fait perdre pied ? C'est ce qu'a vécu Betty, et d'une façon que j'ai trouvée brutale. Bien sûr, elle s'attendait à subir les bouffées de chaleur, mais elle ne s'attendait pas au reste.  Ces grosses montées d'anxiété, ces essoufflements  et palpitations. Dans cet épisode Betty raconte les idées noires, le passage aux urgences, le soutien qu'elle ne trouve pas auprès de son médecin et puis l'acceptation. Se représenter ce que peut être la vie, après la vie est ce qui l'aide à faire face à l'hypocondrie maladive qui s'est saisie d'elle. Comment nous nous sommes connues ? C'est grâce à un groupe de soutien sur facebook où Betty a d'abord trouvé du soutien puis aujourd'hui en donne aux femmes, que nous avons échangé. Nous nous sommes retrouvées sur notre même désir que les femmes soient entendues dans leur désarroi.  La fin des règles c'est aussi une newsletter que vous pouvez lire sur Kessel https://lafindesregles.kessel.media/ Rejoignez-nous sur le compte instagram de La fin des règles">La fin des règles pour débriefer des épisodes et suivre toutes les actus du podcast. Vous êtes plutôt Linkedin">Linkedin ? alors suivez-moi... Comment soutenir ce podcast ?  💛 Abonnez-vous sur votre plateforme d'écoute (Apple, Spotify etc.) et mettez 5 étoiles, cela ne prend que quelques secondes.  💛 Ajoutez un commentaire et vous aurez ma reconnaissance éternelle !  💛 Partagez-le avec une amie ou un ami et c'est le septième ciel 😍