La Matrescence

Clémentine Sarlat

La Matrescence c'est le podcast qui parcoure la vie des parents ou futurs parents pour leur donner des outils, des clés grâce à des interviews de professionnels & des témoignages de parents.

La Matrescence est la contraction des mots maternité et adolescence pour expliquer pourquoi tant de changements arrivent au moment de donner naissance à un enfant.

Créé par Clémentine Sarlat, journaliste dans le sport à la télé, mais aussi maman, partie du constat que trouver des informations claires et faciles sur ce que vit une femme et par extension un homme lors de la découverte de la parentalité, était plus que fastidieux. Ici, c'est simple, on se laisse bercer au son de la voix des invités/

Bonne écoute

read less
Kids & FamilyKids & Family

Episodes

Épisode 161 - 4 points indispensables pour préparer son post-partum
13-02-2024
Épisode 161 - 4 points indispensables pour préparer son post-partum
POUR DECOUVRIR MEME PAS CAP ET TROUVER VOTRE VOIE PRO. Aujourd'hui, on va parler postpartum. Et pour vous accompagner dans cet épisode, nous vous avons concocté un petit guide avec Morgane qui a été corrigé par une partie de la Team Patreon. Un grand MERCI à elles, elles ont apporté leurs idées, leurs corrections. Donc c'est un guide en quatre points qui suit évidemment les quatre conseils à mettre en place pour plus de sérénité dans ce postpartum.  Vous pouvez le télécharger ICI, surtout n'hésitez pas à le faire et à en parler autour de vous. Alors dans quelques jours, ma dernière fille June aura deux ans et c'est fou, on va pas se mentir, comment avec un troisième enfant le temps défile bien plus vite. En février 2022 donc, j'ai vécu mon dernier postpartum et je voulais vous partager les quatre points clés que j'ai identifiés pour vous aider à vivre cette transition au mieux. Alors avec le recul de mes propres expériences, oui c'est sûr, mais surtout avec toutes mes recherches, toutes les interviews et les lectures que j'ai pu faire, moi j'ai pu dégager plusieurs points indispensables pour vivre un postpartum de manière préparée.  Et vous avez bien entendu, je n'ai pas dit de manière réussie mais bien de manière préparée et la nuance elle est très importante dans cette période de vie qui est assez chamboulante. On se retrouve vendredi, Prenez soin de vous. LES LIENS UTILES :  Le guide : Préparer son post-partum Les épisodes : Episode 25 : Comment soigner son post-partum ? Julia Simon Naturopathe Episode 35 : Le Mois d’Or Les livres : The First Forty Days: The Essential Art of Nourishing the New Mother Les associations : Maman Blues SOS Préma
Épisode 160 - Le mom rage et les différences culturelles entre la France et le Québec
09-02-2024
Épisode 160 - Le mom rage et les différences culturelles entre la France et le Québec
Si vous voulez recevoir la newsletter, c'est par ici. Depuis la France, on prend souvent l'exemple du Québec en matière d'éducation et de parentalité. Mais est-ce qu'il y a vraiment tant d'écarts ? Est-ce que la façon de considérer les enfants est différente ? Est-ce que la prise en charge maternelle est à la hauteur de ce que méritent les femmes ? Est-ce que réussir sa vie pro et perso est possible ou en tout cas encouragée au Québec ? Ce sont les thèmes que l'on a abordés avec le duo de podcasteuses nord-américaines Dre Lory Zephyr, et la journaliste Jessika Brazeau. Elles ont toutes les deux créé un podcast qui s'intitule « ça va, maman ? » pour sortir les mères de leur solitude et de leur questionnement face à la parentalité.  C'est vraiment intéressant d'avoir leur regard depuis le continent nord-américain qui est influencé par l'Europe, mais donc aussi par les États-Unis.  Dans cet épisode, on parle également du concept de mom rage, le terme anglophone qui signifie la rage maternelle, et Lory Zephyr, qui est docteur en psychologie, vous guide pour comprendre ces accès de colère soudains, qui ne nous ressemblent pas vraiment, mais qui caractérisent un pan de notre maternité.  Moi, je le ressens de temps en temps, pour être honnête, quand je pète les plombs avec des guillemets, évidemment, je sais que je suis dérégulée, que je ne suis pas alignée avec moi-même, et cet état me fait souvent flipper et culpabiliser, et je sais que c'est un état qui fait peur à mes enfants.  Mais pas de panique, Lory va vous donner des clés.  Allez, je vous souhaite une très bonne écoute. Rejoignez La Matrescence, faites partie des cercles sur Patreon, et suivez les news Instagram & Tiktok. Si vous voulez recevoir la newsletter, c'est par ici ! LES LIENS DE L'EPISODE Invitées du Podcast : Dre Lory Zephyr, psychologue Jessika Brazeau, journaliste Episodes mentionnés dans le Podcast : Épisode 146 – Peut-on tout avoir quand on a 3 enfants en bas-âge ? Le Podcast : “Ca va maman” Épisode - Parents sécurisants, enfants sécurisés avec Marc Pistorio Autres liens : Marc Pistorio, Docteur en psychologie clinique CVM Formation Formation Dre Nicole Reeves, Ph.D., psychologue : Devenir parent : entre enchantement et détresse
Épisode 159 - 5 tips percutants de Dr Becky pour accompagner nos enfants
06-02-2024
Épisode 159 - 5 tips percutants de Dr Becky pour accompagner nos enfants
Si vous voulez recevoir la newsletter, c'est par ici. Aujourd'hui, on va parler d'un livre et on va parler éducation. Comme vous le savez, je lis énormément énormément de livres, j'adore ça. Et ces derniers temps, je me suis penchée sur un ouvrage qui m'a particulièrement touchée sur la parentalité. Son autrice, c'est Docteur Becky Kennedy, véritable phénomène sur les réseaux sociaux. Le Times d'ailleurs l'a surnommé celle qui murmure à l'oreille des millennials, alors c'est moi, j'ai 36 ans, les millennials, peut-être que c'est pas vous, mais en tout cas je suis sa cible et donc c'est une psychologue américaine qui a été formée à l'université de Columbia à New York entre autres. On la surnomme Docteur Becky. J'aime profondément le travail de cette psychologue qui raconte s'être totalement remise en question après plusieurs années de pratique dans son cabinet. En gros, avant, elle proposait aux parents de ses patients de pratiquer le time-out. Vous savez, c'est ce moment où on isole seul l'enfant dans sa chambre. Elle dit qu'elle proposait aux parents de pratiquer les systèmes de punitions, de récompenses et toutes les manières un peu plus traditionnelles d'élever les enfants. Et puis un jour, elle a dit stop, stop parce qu'elle ressentait au plus profond d'elle-même que ce n'était pas ce qu'elle voulait pour ses patients et leurs parents. Alors elle s'est remise en question, magnifique qualité, elle a creusé d'autres apprentissages, elle s'est penchée sur la théorie de l'attachement, et de toutes ses ramifications et puis elle s'est aussi penchée sur le système intérieur, le système familial intérieur pardon on dit l'IFS qui a été modélisé par l'américain Richard Schwartz et enfin elle s'est aussi intéressée aux relations à travers la coopération. Et enfin elle s'est aussi intéressée aux relations aux autres à travers la coopération que l'on peut retrouver dans les ouvrages notamment très connus de Faber et Mazlish. Alors grâce à toutes ces recherches elle a pu concocter un guide pour les parents super pertinent et pratique. Et je vais vous en parler. Le titre français, parents attentifs, ne reflète pas assez bien à mon goût la volonté du livre que l'on peut en revanche comprendre avec le titre anglais qui s'appelle Good Inside. Toute la philosophie du livre de Dr. Becky repose sur ce postulat de la bonté intérieure que vous et votre enfant, vous êtes une bonne personne au fond de vous, malgré vos comportements. Et je vous explique pourquoi dans quelques instants, parce que ça fait l'objet de la première raison pour laquelle j'ai aimé ce livre. Donc dans cet épisode, j'ai choisi cinq points qui m'ont personnellement aidé avec mes enfants et j'espère que peut-être ça pourra vous aider vous aussi dans votre parentalité. On se retrouve vendredi ! Rejoignez La Matrescence, faites partie des cercles sur Patreon, et suivez les news Instagram & Tiktok. Si vous voulez recevoir la newsletter, c'est par ici ! Les liens de l'épisode :  Livres : Parler pour que les enfants écoutent - écouter pour que les enfants parlent, Adèle Faber (Auteur), Elaine Mazlish Parler pour que les ados écoutent, écouter pour que les ados parlent ****Adèle Faber (Auteur), Elaine Mazlish Frères et soeurs sans rivalité - manuel de survie pour une famille plus, Adèle Faber (Auteur), Elaine Mazlish Parents attentifs : un guide pour privilégier l'empathie envers l'enfant... et envers soi,Becky Kennedy Good Inside - A Guide to Becoming the Parent You Want to Be, Becky Kennedy Episode : Épisode 136 – 5 raisons de se déconnecter en tant que parents Autrice du livre : Docteur Becky Kennedy Etude : Le système familial intérieur Richard Schwartz
Épisode 158 - Le porno, ce fléau chez les enfants et adolescents, comment les protéger? Thérèse Hargot sexothérapeute
02-02-2024
Épisode 158 - Le porno, ce fléau chez les enfants et adolescents, comment les protéger? Thérèse Hargot sexothérapeute
Si vous voulez recevoir la newsletter, c'est par ici ! Les chiffres autour de l’exposition des enfants, aux contenus pornographiques sont ahurissants et alarmants. D’après un rapport du Sénat, intitulé : Porno l’enfer du décor, un enfant sur trois a déjà vu des images pornographiques avant l’âge de 12 ans, et deux sur trois avant l’âge de 15 ans. 50% des garçons de 12 et 13 ans y vont tous les mois. Le phénomène est inquiétant et doit nous préoccuper. Parce qu’en 2024, les enfants et adolescents ont accès facilement bien trop librement à ce contenu délétère pour leur santé mentale et leur cerveau en construction. Face à la détresse des parents et des enfants qu’elle reçoit en consultation, Thérèse Hargot tire la sonnette d’alarme pour qu’enfin le problème soit pris au sérieux. Thérèse est thérapeute de couple et sexologue, elle vient de sortir un livre intitulé : Tout le monde en regarde ou presque. Dans cet épisode vous comprendrez pourquoi le porno est une drogue, quels sont les mécanismes employés par l’industrie du porno pour que depuis le plus jeune âge les enfants y soient addicts. A travers notre conversation vous obtiendrez des outils pour accompagner au mieux et surtout essayer de protéger au mieux nos enfants à cette exposition! Cette conversation est importante, n’hésitez pas à la partager autour de vous! Je vous souhaite une très bonne écoute ! Rejoignez La Matrescence, faites partie des cercles sur Patreon, et suivez les news Instagram & Tiktok. Si vous voulez recevoir la newsletter, c'est par ici !
Épisode 157 - Pourquoi j’ai arrêté l’alcool
30-01-2024
Épisode 157 - Pourquoi j’ai arrêté l’alcool
Si vous voulez recevoir la newsletter, c'est par ici. Aujourd'hui, on va parler d'un sujet un tout petit peu touchy et on va mettre les deux pieds dans le plat. Ça fait du bien de temps en temps d'avoir un petit peu plus d'éléments concrets sur un sujet pas hyper simple à aborder ici, en France, soyons très honnêtes. Janvier touche à sa fin et avec l'effervescence autour de Dry January, vous avez peut-être tenté l'expérience cette année ou il y a quelque temps déjà, ou alors vous vous êtes peut-être demandé si ça valait la peine d'essayer. En tout cas, si vous écoutez cet épisode, c'est que le sujet vous intéresse, vous vous posez des questions, ou alors vous avez envi d’avoir un retour d’expérience de la part de quelqu’un qui a arrêté de boire de l’alcool, et bien c’est mon cas. Je vous partage mon ressenti face à ca et vous remercie d’avoir écouté cet épisode. On se retrouve vendredi ! Je vous donne 5 boissons pour remplacer l’alcool Le bon vieux ChampomyFrench bloomMocktail ClubGimberEverleaf N’oubliez pas de vous abonner à la newsletter, le lien est dans la bio. Sources citées dans l'épisode :  https://www.lemonde.fr/societe/article/2024/01/23/les-francaises-pratiquent-de-plus-en-plus-l-alcoolisation-ponctuelle-importante_6212352_3224.html https://sante.gouv.fr/prevention-en-sante/addictions/article/l-addiction-a-l-alcool#:~:text=La%20consommation%20d'alcool%20repr%C3%A9sente,des%20maladies%20et%20d%C3%A9c%C3%A8s%20pr%C3%A9matur%C3%A9s.  https://academic.oup.com/alcalc/article/35/5/417/206575?login=false  https://www.santepubliquefrance.fr/presse/2017/alcool-et-grossesse-des-francais-de-plus-en-plus-conscients-des-risques-mais-la-vigilance-reste-de-mise  https://www.niaaa.nih.gov/alcohols-effects-health/alcohol-topics/health-topics-alcohol-and-brain  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC10462228/  https://www.inserm.fr/actualite/alcool-oestrogenes-et-memoire-mariage-trois-risque/
Épisode 156 - Dis moi comment tu es né, je te dirai qui tu es - Lise Bartoli, psychologue
26-01-2024
Épisode 156 - Dis moi comment tu es né, je te dirai qui tu es - Lise Bartoli, psychologue
Si vous voulez recevoir la newsletter, c'est par ici : https://lamatrescence.myflodesk.com/newsletter En 2020 quand la pandémie venait de débuter, je commençais ma 2e grossesse. La période était incertaine, particulière, extrêmement stressante pour une partie de la population et pleine de points d’interrogations pour d’autres. Au fur et à mesure que le climat pesant s’installait, j’ai cherché des solutions pour me relaxer. Avec une sage femme spécialiste de l'hypnose natale j’ai testé la méthode de Lise Bartoli et je me suis plongée par la même occasion dans son livre intitulé : Dis moi comment tu es né, je te dirai qui tu es. Lise Bartoli est psychologue et hypnothérapeute. Elle a développé une méthode pour accompagner les futures mamans et parents dans ce moment si important de leur vie. A travers son livre, on plonge dans le monde du rebirth, la renaissance en français, pour comprendre comment la façon dont on vient au monde impact notre vie future. Le livre est fascinant, plein d'anecdotes de ses patients et met en lumière une période que l’on pense avoir oublié ou sans importance, mais qui nous affecte tout au long de notre existence. Je vous laisse découvrir le regard de Lise sur nos premières minutes de vie! Et vous allez être époustouflé! Rejoignez La Matrescence, faites partie des cercles sur Patreon, et suivez les news Instagram & Tiktok.
Épisode 155 - Comment mon année à Minneapolis a changé ma vie et ma parentalité
23-01-2024
Épisode 155 - Comment mon année à Minneapolis a changé ma vie et ma parentalité
INSCRIPTION A LA NEWSLETTER ICI Je me souviens très bien, dans cet hôtel de Saint Lary Soulan, dans les Pyrénées, tenir entre mes mains une brochure de l’association PIE, qui mettait en avant une année à l’étranger dans un lycée américain. Mon déclic ! Mon rêve venait de prendre forme, sur ce prospectus. J’avais 14 ans, à peine. J’ai toujours eu l’envie de voyager, de partir. J’avais le goût de l’aventure et surtout aucune peur à l’idée de partir une année entière loin de mes proches. De toute façon je pense que c’est indispensable, sinon tu ne survis pas à ce type d’expérience. Depuis que j’ai 14 ans, donc, je tannais mes parents pour partir. Ça a pris près de 3 ans pour concrétiser ce projet. A l’époque mes parents n’avaient pas les finances nécessaires pour m’envoyer. L’année coûte à ce moment-là 7500 euros. Je patiente et je sais que c’est un grand privilège de pouvoir compter sur ses parents pour pouvoir partir. Mais cet investissement que mes parents ont accepté de faire a changé ma vie. (Merci papa et maman de m’avoir fait confiance et d’avoir écouté ce désir profond que j’avais). Ce podcast n’aurait clairement jamais vu le jour si je n’étais pas partie aux USA pendant une année scolaire, en terminale. Alors comment une année en 2006/2007 a pu, à ce point, transformer le parent et la femme que je suis ? Je vous explique tout. Quand je suis arrivée à Minneapolis en août 2006, je ne connaissais rien de cette ville, ni de l'État du Minnesota. Heureusement en 2006 y’avait quand même Wikipédia donc j’ai pu me renseigner et comprendre que l’hiver il y faisait -40. A part ça, c’était le flou complet. J’ai eu l’immense chance de tomber dans une famille d’accueil exceptionnelle. Et c’est cette famille qui a tout changé pour moi. J’y ai découvert le yoga, la méditation, les sauna, les bains froids, le hockey sur glace, les réunions de famille où chacun pouvait exprimer ce qu’il voulait et aider à l’amélioration de la vie familiale. Peu de personnes connaissent le Minnesota mais c’est un état magnifique, on l’appelle l’Etat des 10 000 lacs. De la nature à perte de vue et un rapport à l’outdoor qui m’a marquée. (Oui je vous pousse à aller visiter le MN quand vous allez aux USA, vous ne le regretterez pas). C’est un état du midwest mais très progressiste par rapport au reste du pays. Rejoignez La Matrescence, faites partie des cercles sur Patreon, et suivez les news Instagram & Tiktok. Si vous voulez recevoir la newsletter, c'est par ici : https://lamatrescence.myflodesk.com/newsletter
EP 153 - 3 questions à se poser en 2024
16-01-2024
EP 153 - 3 questions à se poser en 2024
POUR DECOUVRIR MEME PAS CAP ET TROUVER VOTRE VOIE PRO :  https://www.memepascap.fr/bilan-competences-mpc?source=MATRESCENCEPODCAST C’est la nouvelle année et je vous ai concocté une petite surprise !! Nous vous avons préparé un super guide pour démarrer cette année 2024 en beauté ! J’avais besoin d’un coup de pouce et je suis sûre que vous aussi. Bonne année de vive voix… et bienvenue dans ce podcast si vous nous rejoignez ! 2024 pour moi ça signifie une belle page blanche. Je peux enfin mettre dans le rétro les premiers mois extrêmement difficiles de 2023. J’ai donc plein d’envie, d’ambitions, de projets et de pep’s pour attaquer 2024. Si vous ne ressentez pas du tout cette excitation de la nouvelle année, sincèrement je compatis, j’ai eu exactement la même sensation que vous en 2023. En revanche, sachez qu’au printemps j’ai eu un regain énorme d’énergie et de motivation. On est cyclique, ne l’oubliez pas ! Alors prenez votre temps pour hiberner, ralentir et nourrir des idées que vous pourrez mettre en application au printemps.   Et justement cet épisode va vous guider et vous aider à lever un peu de brouillard en vous. Surtout si vous êtes encore en postpartum ou que vous en sortez à peine, cet épisode vous sera utile! De mon côté, j'aborde vraiment 2024 avec une pêche inouïe, je viens de couper 2 semaines entières et c’est fou la sensation de respiration et de motivation que cela m’a donné. Moralité, ralentir permet forcément de reprendre sa respiration et d’y voir plus clair. Mes enfants commencent à mieux dormir et je sens qu’il y a des effets! 6 ans de sommeil haché, on ne le dira jamais assez, ça perturbe. Ok cette année, je relève le défi de vous proposer un épisode personnel le mardi et un épisode le vendredi où j’interviewe un ou une experte, chaque semaine. Il y aura donc 8 épisodes de la Matrescence chaque mois pour vous aider à vous sentir moins seule et à traverser la parentalité de manière à vous sentir plus alignés avec vous-même! Je vous propose aujourd’hui, dans cet épisode, de vous pencher sur 3 questions très importantes en ce début d’année, autant pour vous que pour votre famille. Site web : www.lamatrescence.fr  Patreon : www.patreon.com/clementinesarlat
EP 152 - Kiffe ton cycle ! Tout comprendre sur les règles - Gaelle Baldassari
12-01-2024
EP 152 - Kiffe ton cycle ! Tout comprendre sur les règles - Gaelle Baldassari
Si un jour j’avais pensé pouvoir dire que je kiffe mon cycle, j’aurais absolument rigolé! J’ai eu mes règles à 11 ans, aucun tabou chez moi donc rien de traumatisant, mais en revanche j’ai commencé à vomir le jour de mes règles avec l’impossibilité de sortir du noir de ma chambre… Sympa quand t’es ado de ressentir que ton corps te dit merde, à ce point, le premier jour de tes règles. 25 ans plus tard, me voici en pleine possession de mes moyens, avec aucune douleur ni avant ni pendant mes règles, à part la fatigue habituelle, parce qu’aujourd’hui je connais mon corps et son fonctionnement. Gaelle Baldassari, est la fondatrice de Kiffe tes règles! C’est une magicienne qui te permet de mieux comprendre tout ce que ton corps traverse dans cette période particulière. Gaëlle t’embarque avec elle dans cette vague qui est ton cycle menstruel pour que tu en ressorte avec des notions solides pour changer ton regard sur tes règles. On reprend les basiques, et ça fait jamais de mal, on explore tous les aspects alors si tu es un papa qui a des filles et que tu veux comprendre, cet épisode est pour toi, si tu es une jeune fille et qui tu veux apprendre, cet épisode est fait pour toi, si tu es une femme à qui on a tout caché et qui ne s’est jamais posé de questions, cet épisode est aussi fait pour toi et si tu es un jeune garçon qui s’y intéresse, merci et bienvenue ! C’est parti. Rejoignez La Matrescence, faites partie des cercles sur Patreon, et suivez les news Instagram & Tiktok. Si vous voulez recevoir la newsletter, c'est par ici : https://lamatrescence.myflodesk.com/newsletter
REPLAY - Pourquoi le microbiote est incroyable et comment en prendre soin pour nos enfants - Dr Julien Scanzi Gastro-entérologue et auteur
05-01-2024
REPLAY - Pourquoi le microbiote est incroyable et comment en prendre soin pour nos enfants - Dr Julien Scanzi Gastro-entérologue et auteur
Bienvenue dans La Matrescence, vous écoutez l’épisode 123 de la saison 5 Aujourd’hui on va parler microbiote et donc de caca…  Un petit sujet tabou qui va vous fasciner et qui est primordial pour une vie optimale. De plus en plus, les recherches en médecine font le lien entre notre alimentation, les maladies auto-immunes, notre état de santé général et notre santé mentale. D’ailleurs au 21e siècle, on n’a rien inventé, puisque Hippocrate disait déjà : “Que ton alimentation soit ta première médecine” Dr Julien Scanzi a écrit un livre : “Incroyable Microbiote, voyage au cœur des pouvoirs étonnants de l’intestin” pour démocratiser le savoir autour de nos intestins, notre deuxième cerveau. Dans cet épisode, on s'intéresse à nos microbes, aux conditions de la naissance, aux effets des antibiotiques, à l’allaitement, aux prébiotiques et aux probiotiques, pour vous donner les outils nécessaires à la compréhension du bon fonctionnement de votre corps. C’est passionnant !!! C’était Dr Julien Scanzi, gastro-entérologue et auteur du livre Incroyable Microbiote Je suis Clémentine Sarlat votre hôte. Si vous avez aimé cet épisode, n’hésitez pas à le partager autour de vous, d’ailleurs d’après Spotify, La Matrescence fait partie des 1% de podcasts dans le monde, les plus partagés via whatsapp notamment, alors un grand merci! Pour soutenir le podcast, rendez-vous sur Patreon www.patreon.com/clementinesarlat  Si vous cherchez un épisode, rdv sur www.lamatrescence.fr A la semaine prochaine Prenez soin de vous ! Rejoignez La Matrescence, faites partie des cercles sur Patreon, et suivez les news Instagram & Tiktok. Si vous voulez recevoir la newsletter, c'est par ici : https://lamatrescence.myflodesk.com/newsletter
REPLAY - Comment aider son enfant dans la relation aux autres, notamment en cas d'harcèlement scolaire? Emmanuelle Piquet psychopraticienne
29-12-2023
REPLAY - Comment aider son enfant dans la relation aux autres, notamment en cas d'harcèlement scolaire? Emmanuelle Piquet psychopraticienne
Bonjour à toutes et à tous  Bienvenue dans la Matrescence vous écoutez l’épisode 131 de la saison 5 Nous sommes beaucoup de parents à nous intéresser aux relations sociales de nos enfants. Lorsque notre enfant est bien intégré dans la cour de récré ou au sein de la crèche, nos inquiétudes s’envolent, mais que se passe t-il quand notre enfant rapporte des problématiques d'exclusion, d’isolement, de moqueries et donc de grandes souffrances ? Emmanuelle Piquet est psychopraticienne, autrice, conférencière et spécialiste du harcèlement scolaire. Depuis plus de 20 ans elle s’intéresse aux mécanismes du harcèlement en accompagnant des enfants de tous horizons pour les aider à gérer cette situation douloureuse. A travers sa formation de l’école Palo Alto, dont elle explique les fondements dans l’épisode, Emmanuelle, avec son humour franc, raconte comment les enfants ont toutes les ressources en eux pour changer de posture face à leurs harceleurs. Elle nous explique aussi, comment nous, en tant que parents, pouvons avoir une incidence néfaste, malgré nos bonnes intentions, en voulant intervenir sans outiller nos enfants pour leur apprendre à se défendre.  Dans son dernier livre Votre enfant face aux autres, aux éditions Les Arènes, Emmanuelle vous donne des cas très concrets pour accompagner au mieux votre enfant dans sa vie sociale quelqu’elle soit. Je vous souhaite une très bonne écoute C’était Emmanuelle Piquet, psychopraticienne et autrice du livre Votre enfant face aux autres. Je suis Clémentine Sarlat votre hôte. Si vous avez aimé cet épisode, n’hésitez pas à le partager autour de vous, d’ailleurs d’après Spotify, La Matrescence fait partie des 1% de podcasts dans le monde, les plus partagés via whatsapp notamment, alors un grand merci! Pour soutenir le podcast, rendez-vous sur Patreon www.patreon.com/clementinesarlat  Si vous cherchez un épisode, rdv sur www.lamatrescence.fr A la semaine prochaine Prenez soin de vous !   Rejoignez La Matrescence, faites partie des cercles sur Patreon, et suivez les news Instagram & Tiktok. Si vous voulez recevoir la newsletter, c'est par ici : https://lamatrescence.myflodesk.com/newsletter
EP 151 - Comment 8 livres ont transformé mon année 2023
22-12-2023
EP 151 - Comment 8 livres ont transformé mon année 2023
POUR RECEVOIR LA NEWSLETTER DU PODCAST : INSCRIS-TOI Les livres recommandés : Dr Amen : Plus heureux en 30 jours (fr). You happier, 7 neuroscience secrets based on your brain type (en)Catherine Gray : The Unexpected joy of being single (en)Lindsay C. Gibson : Se construire avec des parents immatures (fr)Nicole Lepera : Guéris tes blessures (fr). How do to the work (en)Michelle Dempsey-Multack : Moms moving On (en)Robert Waldinger : The Good life (fr)Dr. Mindy Pelz : Fast like a girl (en)Dr Libby Weaver : Le syndrome de la femme pressée (fr). The rushing woman syndrome (en) Lien pour le test du type de cerveau : https://brainmd.com/blog/which-of-the-16-brain-types-are-you/ - https://brainhealthassessment.com/consent -  Brain Type Test: This Is Why You Do What You Do! (brainmd.com) Article - Comment booster la sérotonine et améliorer son humeur ? Mon mot pour 2024… STABILITÉ En cette fin d’année 2023 je voulais revenir sur le mot qui a accompagné mon année : BRILLER. Je vous encourage à le faire si vous avez envie. Au lieu de vous fixer des objectifs, choisissez un mot qui définit votre année. Ça peut être : puissance, paix, lâcher prise, lumière, limites, repos, ou encore liberté, sororité, care ou fun! J’avais donc choisi le mot briller et, sans le savoir à ce moment-là, briller allait être le révélateur de mon année. Pour briller, il faut d’abord accepter la part d’ombre présente en nous et ensuite vouloir aller rallumer la lumière à l’intérieur de soi. Je n’avais pas anticipé que ma situation personnelle à ce moment-là, précis, allait se dégrader et que j’allais être diagnostiquée en dépression sévère 2 semaines plus tard. Je n’en n’ai jamais parlé ouvertement, j’avais envie d’avoir un peu de recul sur cette période. Ça va bientôt faire un an et je me sens capable de le faire aujourd’hui. Si vous avez déjà été diagnostiquée en dépression vous connaissez cette sensation de vide, de noirceur, d’incapacité à vouloir évoluer. Cette tristesse profonde qui peut vous envahir. Là du noir, de l’ombre, du dark, il y en a! Donc pour réussir à briller, je partais de très loin. J’ai commencé un traitement d’antidépresseurs, fin janvier. Les premiers temps, je vomissais tous les matins, la molécule ne me convenait pas. Ma médecin m’en a prescrit un autre avec une dose plus légère, et là, c’était le bon fit! J’ai passé 3 mois complets sous antidépresseurs et 1 mois où j’ai arrêté progressivement. Ça fait donc 8 mois que je ne prends plus rien du tout. Ni xanax ni anti-dépresseurs. Je sais que ce n’est pas recommandé de le faire si rapidement, mais j’étais accompagnée par ma psy et ma médecin. Je me sentais extrêmement bien et je savais que je serai capable d’être heureuse et sereine même sans médicaments. Pourquoi je vous raconte un peu de ma dépression ? Parce que c’est, en partie, grâce à mes lectures que j’ai sorti la tête de l’eau. Et attention je ne parle que de moi, pour certaines personnes il faut des années de traitements médicamenteux et des suivis psy, surtout si vous êtes en postpartum, faites vous suivre, c’est important. Pour moi je savais que c’était un coup de pouce dont j’avais besoin sur le moment, mais j’avais la profonde conviction que j’allais aller bien, SI je faisais attention à certains aspects de ma vie. Nous n’avons pas tous et toutes la même capacité de résilience face à l’adversité et ni de sensibilité face ce qui nous plonge dans le noir. Alors si vous êtes dans le dur, dans une période extrêmement sombre, soyez indulgent et indulgente envers vous-même. Vous faites comme vous pouvez, au rythme qui vous convient, il n'y a pas de course quand il s’agit de santé mentale. Je vous parle donc des 8 livres exactement qui m’ont vraiment amené à avoir une grande réflexion sur moi pour avancer et rejoindre la lumière. Ces livres et épisodes m’ont redonné du pouvoir. Oui, nous avons du pouvoir sur notre santé physique et psychique. ( Pour lire la suite, rdv sur le site : www.lamatrescence.fr Le premier livre qui m’a aidé s’intitule You Happier, 7 neuroscience secrets based on your brain type. L’auteur est Dr Amen, psychiatre depuis 30 ans et neuroscientifique, il a scanné plus de 250 000 cerveaux. Je l’ai découvert via le podcast de Jay Shetty, On Purpose. Dans son livre qui est traduit en français, Dr Amen vous explique le pouvoir de votre pensée, de la gratitude, de la façon dont on se parle, le pouvoir du sport, de la nutrition et du sommeil. Il détaille les 16 différents types de cerveaux qu’il a identifiés et les réactions que l’on peut avoir en fonction de la structure de notre cerveau. Je suis type 3, vous pouvez faire le test, le lien est à la fin des notes. Le type 3 c’est : “Brain Type 3 Individuals with Brain Type 3 are often tenacious, persistent, and sometimes stubborn. They tend to struggle with worry, have trouble sleeping, and like things to be done a certain way. Those with Brain Type 3 often have increased activity in the front part of the brain called the anterior cingulate gyrus (ACG). The ACG influences your ability to “go with the flow.” When the ACG is overactive, probably due to low activity of serotonin, people can have problems shifting attention. People with Brain Type 3 don’t need more stimulation. In fact, caffeine and diet pills tend to make them worse.” D’après le magazine Santé : La sérotonine fait partie des 4 hormones dites du bonheur avec l’ocytocine, la dopamine et les endorphine. La sérotonine est un produit chimique qui peut affecter l'humeur. Présente dans le cerveau, le sang, le tube digestif et les tissus conjonctifs du corps humain (...), elle provoque la contraction des vaisseaux sanguins, aide à transmettre l'information dans tout le système nerveux central et joue un rôle dans le fonctionnement cérébral. Ce messager chimique est aussi responsable de la stimulation des zones du cerveau contrôlant le sommeil et l'éveil chez l'être humain. La sérotonine est liée au stress et clairement, être mère de 3 enfants en bas-âge, ça me procure du stress, sachant que j’ai une tendance à être anxieuse. Donc ça a du sens pour moi de faire attention à cet aspect là. La bonne nouvelle c’est que je n’ai jamais bu de café ou pris de stimulants… Dans ce livre il y a 3 choses que j’ai retenues pour mon quotidien. La première : finir ma journée par me dire ce qu’il s’est bien passé aujourd'hui. Il explique que plus le cerveau fait la connexion avec des pensées positives, plus on aura tendance à confirmer nos biais et mettre des lunettes de la gratitude au lieu de voir la vie à travers des lunettes de la défiance. Le 2e point parle de nos pensées, encore. Il écrit de manière assez drôle “ne crois pas tout ce que ton cerveau te raconte”. Nous pouvons prendre du recul sur ce que l’on se raconte au quotidien, quand tout semble dérailler. Parfois ce sont nos peurs qui parlent, nos blocages, nos mécanismes de défense et pas la réalité. Par exemple, quand on a la sensation d’être nulle et de décevoir tout le monde, on peut réussir à changer d’optique en se disant “ Cette journée, ne me définie pas, je ne suis pas nulle, c’est faux, je traverse une difficulté, je vais y arriver.” Et enfin, c’est la première fois que je lisais des études dédiées aux effets de l’alcool sur les capacités cognitives et le cerveau. Je n’ai jamais beaucoup bu, j’ai toujours été la Sam des soirées. C’est dû à mon histoire perso, mais j’ai dû être vraiment bourrée moins d’une dizaine de fois dans ma vie. Là, en ayant enchaîné 3 ans de grossesses et allaitement, clairement l’alcool ne faisait plus partie de ma vie et lire son livre m’en a convaincu. Je ne bois plus du tout. L’alcool perturbe le sommeil, nos connexions neuronales, mais aussi notre système digestif et nerveux. Je vous assure qu’on peut quand même faire la fête et s’amuser en trinquant à l’eau ou au Champomy ;-) Le 2e livre : Les joies insoupçonnées du célibat (il n’existe qu’en anglais). Bon clairement, ce livre j’en ai eu besoin quand je vivais une séparation très douloureuse. J’avais besoin de lire qu’être célibataire ne voulait pas dire être seule. Ce livre écrit par la journaliste anglaise Catherine Gray, est un booster d’énergie et vient questionner nos besoins d’être en couple pour se dire heureuses/heureux. Elle a un angle très féministe et dégomme le patriarcat qui nous a vendu le model de l’amour hétéro comme la fin en soi. J’ai vraiment aimé ce livre plus léger mais qui aborde des sujets fondamentaux pour retrouver l’amour que l’on a pour soi avant tout. Le reste vient après. Si vous vivez une séparation douloureuse, je vous le recommande. Et si vous avez été en couple toute votre vie, je vous le recommande encore plus. C’est intéressant de se poser des question sur nos schémas familiaux et sociétaux sur ce thème. Le 3e livre s’appelle : Se construire avec des parents émotionnellement immatures Dr Lindsay Gibson, psychologue clinicienne. Ouh celui là est un bijou pour plusieurs raisons. J’ai découvert la Dr Gibson dans le podcast 10% happier. La conversation m’avait bluffée… Comme souvent j’écoute un auteur ou une autrice dans un podcast et ensuite j’achète le livre. Le livre est très complet et nous fait nous interroger sur l’enfance que l’on a eu. A quel type de parent on a eu affaire? Comment était l’ambiance à la maison ? Comment réagissait nos parents en fonction de leur immaturité? Elle y décrit 4 types de parents immatures dans ce livre avec des caractéristiques bien précises. Le parent émotif, le parent débordant, le parent rejetant et le parent passif. Pour être honnête, ce livre nous fait aussi réaliser qu’on est toutes et tous un peu immatures émotionnellement, à certains moments de nos vies. Mais en avoir conscience aide à mieux se comprendre. Bref un must have, vraiment si vous êtes en conflit avec vos parents ou votre éducation ou si vous avec un ou une personne de votre entourage proche émotionnellement immature! Le 4e livre, vous m’avez entendu en parler depuis 6 mois, c’est le premier livre du Dr Nicole Lepera, psychologue holistique, elle en a écrit 2 de plus depuis : How to do the work (bonne nouvelle il est traduit en Francais : Guéris tes blessures). Ça a été une révélation. Parfois les livres arrivent dans vos mains au moment où vous en avez le plus besoin. Il a eu une résonance particulière pour moi et m’a permis de changer ma façon d'interagir avec le monde. Mais aussi, parce qu’avant ça j’avais largement commencé à me documenter sur tout un tas de sujets et notamment les liens d’attachements. How to do the work (lien en EN) vous permet de reprendre du contrôle sur votre vie intérieure et votre état émotionnel. Son approche holistique, c'est-à-dire qui englobe plusieurs aspects de notre santé est primordiale. Son livre m’a donné les clés dont j’avais besoin pour revenir à moi. Je l’ai lu deux semaines après avoir été diagnostiquée en dépression. Il a été vital. Pour plus de détails, vous pouvez écouter les épisodes 120/124/130 C’est grâce à ce livre que j’arrive à calmer rapidement mon anxiété, que je termine mes douches par de l’eau froide, systématiquement pendant 1 min ou plus. (ma fille de 6 ans le fait avec moi) que j’arrive à prendre de la distance sur les réactions des autres et que j’ai ENFIN compris que je suis la seule responsable de mon bonheur, que je peux faire une seule et unique chose, c’est contrôler ce que moi je ressens. Ce livre a eu le pouvoir de changer ma vie pour le meilleur. Le 5e livre s’intitule Moms Moving On, il n’est pas traduit en français. Si vous maîtrisez bien l’anglais, il est facile à lire. Pourquoi il est important pour moi ce livre, pour 2 raisons, la première c’est que son autrice Michelle Dempsey ne néglige aucun aspect de la séparation du couple, avec des enfants. C’est comme une amie qui te prend la main, et qui te dit, tu vas te relever, ça va être dur mais je suis là pour te guider. Si vous êtes en plein dans le tumulte de vous séparer de votre co-parent, ce livre intelligent vous donne la marche à suivre pour que cette transition soit la plus douce et constructive possible pour vous et vos enfants. Dans la plupart des cas, ce sont les femmes qui prennent la décision de partir, c’est ce qu’elle a fait quand sa fille avait 2 ans et elle raconte son parcours. La deuxième raison c’est parce qu’elle dit une phrase ultra importante à mes yeux : Aime tes enfants plus que tu ne détestes ton ex. Je la répète, aime tes enfants plus que tu ne détestes ton ex. Bien sûr on peut appliquer ce mantra dans une relation où le co-parent est sain et qu’il y a simplement des tensions d’adultes normales. Cette phrase m’a transformée et m’a aidée à faire baisser la colère que je ressentais depuis des mois. Il y a beaucoup d’espoirs dans cet ouvrage. La vie qui vous attend va être belle. Son autre mantra important : Il suffit d’un parent raisonnable dans une situation déraisonnable.  A vous de vous faire votre idée. Le 6e s’appelle The Good Life. Je l’ai lu cet été, c’est un pavé assez impressionnant. Il est en français et raconte les résultats de l’étude scientifique la plus longue jamais réalisée dans le monde, menée par l’université d'Harvard, sur le bonheur de manière générale. Pendant 80 ans, des chercheurs ont suivi 724 individus et leurs 1 300 descendants aux Etats-Unis pour en tirer des conclusions sur ce qui fait le bonheur de la vie. Le livre est passionnant et le résultat sans appel : notre entourage est l’élément, le facteur, le plus important de notre vie pour déterminer notre échelle de bonheur. Dans le livre on retrouve les histoires de certains participants mais aussi l’analyse des résultats par 2 chercheurs actuels qui ont continué cette étude. Argent, santé, relations amicales et amoureuses, trajectoire de vies, études, tout est passé au crible pour disséquer notre capacité à vivre heureux. Le 7e livre est celui de Mindy Pelz : Fast Like a Girl. J’ai adoré ce livre mais j’ai un bémol, parce qu’elle n’est pas médecin et il est difficile de savoir si tout ce qui est écrit, a été vérifié. Elle cite beaucoup d’études et je trouve que les explications sont très claires. J’ai commencé le jeûne intermittent et j’ai adoré. J’ai adoré comment mon corps répond à cela en fonction de mon cycle hormonal. Mais voilà je ne ne veux pas vous envoyer vers un livre dont l’autrice n’est pas claire à 100% sur son background qui n’est pas médecine. Le dernier dont je voulais vous parler est le livre de Dr Libby Weaver, qui est spécialiste de micronutrition. Dans son livre le syndrome de la femme pressée, elle explique comment notre mode de vie toujours plus stressant et rapide vient perturber notre équilibre hormonal en tant que femme. Nous sommes dans une ère où le droit au repos n’est pas valorisé ou le manque de productivité est assimilé à de l’échec, où la todo list qui n’en finit plus peut nous mettre dans des états de stress important. En tant que parents, nous sommes encore plus affectés par cette charge mentale. Et c’est notre santé qui trinque. Dr Libby Weaver nous parle de café, d’alcool, de sédentarité, de repas avalés à la va-vite et non dégustés, de nos hormones, et de la gestion de l’anxiété. Elle propose un questionnaire au début de son livre pour voir si vous rentrez dans la catégorie de la femme pressée. Au début j’avais la sensation que non, et puis au fur et à mesure des questions je me suis rendue compte que je laissais parfois mon quotidien dicter ma relation au stress au lieu de le gérer. A toutes les femmes pressées de ce monde, je vous souhaite de ralentir et d’arriver à être ancrée dans le moment présent. Voilà pour mes 8 lectures capitales de cette année. En ce qui concerne les podcasts je les écoute seulement en anglais. Donc je ne vais pas les détailler mais je vous les donne : Jay Shetty The Mel Robbins podcast Diary of a CEO The Goal Digger Podcast Les livres recommandés : Dr Amen : Plus heureux en 30 jours (fr). You happier, 7 neuroscience secrets based on your brain type (en)Catherine Gray : The Unexpected joy of being single (en)Lindsay C. Gibson : Se construire avec des parents immatures (fr)Nicole Lepera : Guéris tes blessures (fr). How do to the work (en)Michelle Dempsey-Multack : Moms moving On (en)Robert Waldinger : The Good life (fr)Dr. Mindy Pelz : Fast like a girl (en)Dr Libby Weaver : Le syndrome de la femme pressée (fr). The rushing woman syndrome (en) Lien pour le test du type de cerveau : https://brainmd.com/blog/which-of-the-16-brain-types-are-you/ - https://brainhealthassessment.com/consent -  Brain Type Test: This Is Why You Do What You Do! (brainmd.com) Article - Comment booster la sérotonine et améliorer son humeur ? Mon mot pour 2024… STABILITÉ Je vous souhaite une très bonne écoute! Rejoignez La Matrescence, faites partie des cercles sur Patreon, et suivez les news Instagram & Tiktok. Si vous voulez recevoir la newsletter, c'est par ici : https://lamatrescence.myflodesk.com/newsletter
EP 150 - Comment repenser notre façon de voir les enfants dans ce monde ? Dr Laelia Benoit, pédopsychiatre à Yale
15-12-2023
EP 150 - Comment repenser notre façon de voir les enfants dans ce monde ? Dr Laelia Benoit, pédopsychiatre à Yale
POUR RECEVOIR LA NEWSLETTER DU PODCAST : INSCRIS-TOI En 2023 on continue de percevoir les enfants via notre regard d’adultes supérieur, on continue de décrédibiliser leur parole, il n’y a qu'à voir comment on prend en compte les cas de violences sexuelles, on continue à leur demander de faire moins de bruit en permanence, à se faire petit… et quand je dis on, je m’inclus dans cette société qui a du mal à repenser les relations entre enfants et adultes. La France évolue, mais lentement. Notre vision de l’enfance reste très unilatérale. Nous avons le savoir et eux doivent écouter. Laelia Benoît est pédo psychiatre, chercheuse au Child Study Center à l’université de Yale, aux Etats Unis. Elle est également chercheuse à l’Inserm associée au Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations. Dans un essai publié en 2022 aux éditions du Seuil, intitulé Infantisme, elle questionne grandement la place que l’on fait aux enfants dans notre société et pourquoi les écouter à leur juste place nous met si mal à l’aise. Laelia prône une vraie éducation aux émotions, qui favorise un respect mutuel entre adultes, adolescents et enfants. Le concept est séduisant, mais est-ce qu’il est possible et surtout comment le mettre en place au quotidien? Vous verrez ses idées sont supers intéressantes. Je vous souhaite une très bonne écoute ! Rejoignez La Matrescence, faites partie des cercles sur Patreon, et suivez les news Instagram & Tiktok. Si vous voulez recevoir la newsletter, c'est par ici : https://lamatrescence.myflodesk.com/newsletter
EP 149 - La Métamorphose du corps grossesse et post partum, quelles solutions pour l'accepter ou le changer? Dr Frederic Lange, chirurgien esthétique
08-12-2023
EP 149 - La Métamorphose du corps grossesse et post partum, quelles solutions pour l'accepter ou le changer? Dr Frederic Lange, chirurgien esthétique
POUR RECEVOIR LA NEWSLETTER DU PODCAST : INSCRIS-TOI  Je vous vois venir, vous avez lu le titre et vous vous êtes dit : “c’est quoi ça, La Matrescence, qui promeut la chirurgie esthétique au lieu de nous apprendre à accepter nos corps.” Bon c’est pas tout à fait vrai.  Nos corps changent à mesure que la grossesse progresse, nos corps changent en donnant la vie, nos corps changent quand l’allaitement s'arrête, si allaitement il y a, nos corps changent parce qu’on est fatiguées, nos corps changent parce qu’on vieillit tout simplement. Et donc on se pose tout un tas de questions sur ces changements! Qui ne s’est pas retrouvée devant le miroir en regardant les stigmates d’après grossesse en étant au mieux émerveillée, au pire découragée? Moi j’ai été les 2 sur ce spectre…Et comme beaucoup j’ai cherché des solutions pour m’accepter ou pour changer! Dr Frédéric Lange est chirurgien esthétique, très présent sur les réseaux sociaux, avec une approche à l’opposé de ce que l’on peut attendre d’un pro de l’esthétisme. C'est -à -dire une approche holistique, qui passe par la nutrition, la qualité du sommeil, la gestion du stress et l’épigénétisme. Alors on trouve quoi dans cet épisode ? On y trouve des explications claires sur le mélasma, les vergetures, la peau distendue, la séparation des abdos et les bouleversements qu’une femme traverse immédiatement en postpartum. On parle des remèdes miracles, s'ils en existent vraiment, spoiler alert… NOPE et enfin on parle du fait de vieillir dans les meilleures conditions possibles de manière saine, pour accompagner nos enfants et petits enfants le plus longtemps possible! Je vous souhaite une très bonne écoute. Rejoignez La Matrescence, faites partie des cercles sur Patreon, et suivez les news Instagram & Tiktok. Si vous voulez recevoir la newsletter, c'est par ici : https://lamatrescence.myflodesk.com/newsletter. RESSOURCES MENTIONNÉES Netflix : 100 ans de plénitude : Les secrets des zones bleues.
EP148 - Accouchement à la maison, les chiffres et la réalité face aux projections et idées ancrées - Floriane Obrecht, sage-femme
01-12-2023
EP148 - Accouchement à la maison, les chiffres et la réalité face aux projections et idées ancrées - Floriane Obrecht, sage-femme
Merci à Morphée de soutenir La Matrescence !  Avec le code MATRESCENCE profitez de 10€ de réduction pour l'achat d'une box Mon Petit Morphée sur Morphée.co !  LA PREMIERE NEWSLETTER DU PODCAST EST PRETE : INSCRIS-TOI J’ai souvent parlé d’accouchement à la maison dans ce podcast. Une première fois en 2019, en interviewant ma sage-femme Isabelle Deputier (épisode 18) et en racontant mes propres accouchement (épisode 66 & épisode 105). Accoucher à la maison, j’en ai personnellement fait l’expérience deux fois dans ma vie avec la conviction profonde que c’était le meilleur choix pour moi et mon bébé. Nous avons toutes et tous un rapport très personnel à la sécurité, lorsqu’il s’agit de mettre au monde notre enfant. Pour moi, c’était en dehors de l’hôpital. Pour être la boss, souveraine de ce moment, dans mon cocon. Lorsque l’on accouche chez soi accompagnée d’une sage-femme qui est formée, nous accumulons du savoir, de la connaissance de notre corps, de nos capacités. Mais nous mesurons également les risques pris. Le sujet n’est pas éludé dans la préparation. Depuis 2018, Floriane Stoffer Obrecht, sage-femme libérale, compile les datas des sages-femmes qui accompagnent les femmes et les familles dans ce parcours encore très singulier en France. Depuis 5 ans donc, Floriane traite les infos remontées par ses consœurs qui sont entre 60 et 100 chaque année à pratiquer. Quels sont les résultats ? Que dit le rapport de l’APAAD (l’association de professionnelles de l’accompagnement des accouchements à domicile.) concernant les risques ou non de choisir de donner la vie à son domicile, en France, pour la mère ou pour le bébé à venir? Avant d’écouter, nous voulons toutes les deux spécifier que cet épisode sort dans un moment où le sujet est sensible et à nouveau au cœur de débat, au vu de l’actualité récente. Et c’est bien normal. En novembre, une mère et son bébé sont décédés lors d’un transfert entre le domicile et l'hôpital. Un cas extrêmement rare lors d’un accouchement à domicile. Et Floriane l’évoque. Cet épisode vient donc remettre des datas fournies et étayées concernant une pratique qui génère beaucoup de fantasmes et de débats. Rappelons, avant de démarrer, qu’un sondage de l’IFOP en 2021 révélait que 36% des femmes âgées de 18 à 45 ans pouvaient envisager l’accouchement à domicile! La demande est là… à vous de vous faire une idée! Je vous souhaite une très bonne écoute. Rejoignez La Matrescence, faites partie des cercles sur Patreon, et suivez les news Instagram & Tiktok. Si vous voulez recevoir la newsletter, c'est par ici : https://lamatrescence.myflodesk.com/newsletter. Ressources de l’épisode : Livre de Floriane : “C’est mon accouchement” ** EXTRAIT ARTICLE DU MONDE : “Les pro-AAD peuvent aussi s’appuyer, désormais, sur la méta-analyse d’une chercheuse en obstétrique canadienne, Eileen Hutton, prenant en compte un échantillon de 500 000 naissances à domicile étudiées dans dix pays industrialisés (Pays-Bas, Etats-Unis, Royaume-Uni, Nouvelle-Zélande, Suède, Canada, Australie, Japon, Islande, Norvège) entre 1990 et 2018. Publiée en 2019 par la revue scientifique The Lancet, ****l’enquête conclut, sans ambiguïté : « Le risque de mortalité périnatale ou néonatale n’était pas différent quand l’accouchement était prévu à la maison ou à l’hôpital. » ** Association : APAAD ** ENTRETIEN IFOP : "IL Y’A UNE RÉELLE DEMANDE DE LA PART DU PUBLIC, CE QUI CONSTITUE UN MAGNIFIQUE ARGUMENT À PRÉSENTER AUX ÉLUS ET AUX INSTANCES”
EP 147 - La sexualité infantile, les bases pour éduquer nos enfants - Miriam Felix
24-11-2023
EP 147 - La sexualité infantile, les bases pour éduquer nos enfants - Miriam Felix
REJOIGNEZ NOTRE NOUVELLE NEWSLETTER ! https://lamatrescence.myflodesk.com/newsletter Bienvenue dans La Matrescence, vous écoutez l’épisode 147 de la saison 6 La sexualité est omniprésente dans notre société. Pourtant, nous faisons souvent l’impasse sur cet aspect de leur éducation en nous privant d’en parler avec nos enfants. Par peur, pour les protéger, par gêne ou par croyances ancrées en nous. Aujourd’hui il devient urgent d’expliquer à nos enfants comment leurs corps fonctionnent et pourquoi ils et elles peuvent expérimenter certaines sensations liées au plaisir. Le but ? Les informer, les outiller, les armer pour qu’ils et elles sachent différencier les abus, des comportements normaux vis à vis de leur corps. Ce sont elles et eux les maîtres à bord. Myriam Félix est consultante en sexualité infantile, elle s’est formée en constatant qu’il existait très peu d’accompagnement sur cette thématique. Au fil de l’épisode elle vous donne des astuces pour commencer à parler avec vos enfants de ce thème, vous donne des cas précis, et vous embarque dans l’empouvoirement des enfants face à leurs corps. Comme elle aime à le rappeler, au-delà de l'éducation à la sexualité, c’est avant tout de l’éducation au corps et aux sensations. Cet épisode est important mais peut être difficile si vous avez été victime d’abus ou si on vous a manqué de respect sur ce thème quand vous étiez enfant. Prenez votre temps si c’est nécessaire. Je vous souhaite une très bonne écoute. Rejoignez La Matrescence, faites partie des cercles sur Patreon, et suivez les news Instagram & Tiktok.
EP 146 - Peut-on tout avoir quand on a 3 enfants en bas-âge ?
17-11-2023
EP 146 - Peut-on tout avoir quand on a 3 enfants en bas-âge ?
REJOIGNEZ NOTRE NOUVELLE NEWSLETTER !!! https://lamatrescence.myflodesk.com/newsletter Aujourd’hui j’avais envie de vous parler de ma réalité. Je reçois constamment des messages pour savoir comment on gère 3 enfants en bas-âge. Si on prend un gros risque parce qu’on fait plusieurs enfants rapprochés… J’avais donc envie de prendre le temps de vous raconter MA réalité de mère active de 3 enfants, bien trop actives elles aussi… et souvent malades… et qui a mis au monde 2 êtres humains pendant la pandémie. Je voudrais tout de suite mettre fin au mythe selon lequel on pourrait tout avoir, en tant que mère et femme, dans cette société. Je pense sincèrement que c’est faux. On peut tout avoir mais sûrement pas en même temps. Il y a des sacrifices à faire, des parties de sa vie à prioriser. Accepter ce paramètre enlève beaucoup de culpabilité dans les premières années intenses de vie de nos enfants. J’en ai d’autant fait l’expérience que j’ai eu 3 enfants en 4 ans et demi dont les 2 dernières en 17 mois. Si on fait le calcul, j’ai eu le temps de reprendre mon souffle entre ma première et ma deuxième, puisqu’elles ont pile 3 ans d’écart et pourtant c’était déjà difficile à l’époque. Mais ensuite, j’ai enchainé. J’allaitais toujours Jasmine quand je suis tombée enceinte de June, ma dernière. Si ça vous intéresse je raconte mes 2 accouchements à la maison dans les épisodes 105 et 66 ainsi que mon 3e postpartum dans l’épisode 106. Mes 2 dernières filles donc, ont 17 mois d’écart, je suis tombée à nouveau enceinte 8 mois après mon deuxième accouchement. Ce qui fait que de Décembre 2019 à Octobre 2022 j’ai soit été enceinte, soit j’ai allaité. Cela fait donc, seulement, un an que je commence petit à petit à me réapproprier mon corps. Mais si on prend en compte la définition d’Anna Roy du postpartum qui dure 3 ans, je suis encore en plein dedans! Ce qui a du sens. Je le sens. Maintenant regardons les chiffres des familles avec 3 enfants en France. Une famille sur 5 est une famille nombreuse, c'est-à-dire + de 3 enfants. Ce sont un peu moins d’un million d’enfants mineurs qui vivent dans des familles de 3 enfants en 2020. En baisse depuis 1990. A titre de comparaison, 45% des familles sont composées d’un seul enfant : en 2020 il y a 3 592 900 enfants qui sont enfant unique. Et ils sont près de 3 millions à avoir 1 frère ou une sœur au sein de leur fratrie. Autre statistique très intéressante, elle concerne le taux d’emploi des mères en fonction du nombre d’enfants : en 2020, alors que le taux d’emploi des mères d’un enfant s’élève à 70,2 %, celui des mères de deux enfants est de 65,5 % et celui des mères de trois enfants ou plus, chute à 36,2 %. Je fais donc partie de la minorité qui travaille avec 3 enfants en bas-âge. Sauf que la première année de vie de ma dernière fille, je n’ai quasiment pas travaillé, ou alors de manière sporadique. C’était trop intense, j’étais épuisée et il m’était impossible de tout conjuguer. Donc si vous avez 3 enfants et + , sachez que statistiquement seules 4 femmes sur 10 travaillent les premières années de vie de leurs enfants. Les chiffres évoluent et s’inversent une fois que le/la dernière a 3 ans, puisque 66% des femmes sont à nouveau sur le marché du travail à partir de ce moment-là. C’est vraiment une donnée à prendre en compte quand on veut comprendre pourquoi cela reste difficile d’avoir 3 enfants en bas-âge. Je précise encore une fois, je parle de mon exemple, j’ai des ressources financières conséquentes ce qui me permet de pouvoir travailler à mi-temps quand j’en ai envie sans que cela n’impacte trop mes revenus, mais cela impacte la progression de ma carrière. Donc revenons à nos moutons maintenant que l’on sait  qu’avoir 3 enfants petits, peut impacter votre carrière. J’aimerais vous parler d’abord des difficultés avec son lot de galères d’élever 3 enfants et ensuite des bonheurs incroyables et où ils se logent. Devoir se diviser en 3 quand on a des enfants qui ont des demandes normales et légitimes vu leur âge, peut rendre fou. J’en ai fait l’expérience. Si je devais résumer : avec un enfant j’étais assez calme, avec 2 enfants j’ai commencé à crier, avec 3 enfants je me suis mise à hurler… C’est violent dit comme ça, mais c’est la réalité malheureusement. La première raison c’est le manque évident de sommeil. Tous les enfants n’ont pas le même rapport au sommeil. Dans notre famille, nous venons de traverser 3 années sans, quasiment, une nuit complète. Au même moment nous avons accueillies nos 2 dernières filles, traversé une pandémie mondiale, l’hospitalisation pendant 15 jours de notre dernière et pendant 5 jours de notre 2e et ensuite la découverte des asthmes sévères des 3, avec traitements lourds quotidien… voilà le contexte. Donc des enfants malades, extrêmement souvent. Il y a eu des mois entiers où j’étais incapable de travailler tellement la fatigue était immense. J’ai fait comme j’ai pu mais il a fallu que je me rende à l’évidence, je n’étais pas en capacité de fournir un travail intellectuel à ce moment-là et pourtant mes filles étaient toutes gardées ou à l’école. Je dirai que la première année de June a été la plus difficile et intense de ma vie, en termes de demande émotionnelle et de fatigue. Si vous ajoutez à ça le fait que j’ai été maman solo pendant 9 mois, c’était le cocktail parfait pour que mes comportements envers mes enfants ne soient pas à la hauteur. Je ne pensais pas pouvoir être une mère qui pète les plombs et qui décharge sa colère, tristesse et frustration sur ses enfants. Et pourtant, c’est ce qu’il s’est passé ces derniers mois. J’ai fait du mal à mes enfants, je le sais. J’ai vu l’impact de ma dureté envers elles et j’ai d’autant plus la conviction qu’accompagner nos enfants vers une éducation respectueuse est la meilleure façon pour qu’ils soient heureux. J’ai été poussée dans mes retranchements, dans des moments sombres de ma parentalité. Et le changement a dû venir de moi et pas de mes enfants, elles n’y étaient pour rien. A partir du moment où j’ai pris bien mieux soin de moi, où j’ai fait un travail intense en thérapie pour comprendre mes émotions et mon enfant intérieur, mes comportements se sont apaisés et sont revenus à une presque normalité. Aujourd’hui je suis beaucoup plus calme, les demandes de mes filles sont plus gérables aussi et nous sommes 2 parents en permanence à la maison. Cela change tout. Être en sous nombre est une vraie difficulté avec des tout-petits. Il faut le reconnaître. Quand on se retrouve parfois à avoir 1 ou 2 enfants, on se dit que c’est tellement facile la charge que ça demande. La dernière difficulté dont je voulais parler est celle d’être le Parent par défaut. Peu importe qu’on soit la mère ou le père, c’est tellement dur d’être leur safe place. D’être la seule qu’elles veulent la nuit. Ça amène de grosses frustrations dans le couple et chez l’autre qui peut se sentir rejeté. Moi, je me sentais surtout en trop plein de demandes. Mon rythme de vie + la séparation a aussi joué sur le fait que j’étais leur safe place en permanence. Et c’est EPUISANT ! On n’a plus la force ni l’énergie de répondre à leurs demandes correctement. Il y a des périodes avec plus ou moins d’intensité sur ce schéma de parent par défaut. Parfois la semaine est équilibrée et parfois, elles ne veulent que moi. Je sais aussi que ça passe et c’est très agréable quand l’autre peut prendre le relais et qu’elles se sentent en sécurité. Cela fait 20 mois maintenant que l’on a 3 enfants et personnellement je trouve que ça devient génial. Je me souviens qu’avant m on accouchement ma sage femme nous avait dit : “ ça va être dur la première année, faut serrer les dents, après ça sera plus simple”. Je l’ai ressenti. A 12 mois postpartum, June devenait un peu plus autonome et le rythme était moins soutenu. Maintenant, nos filles jouent beaucoup ensemble et sont sur le même rythme de vie, pour les 2 plus petites. C’est un gros kiffe. Je peux le dire, même si le sommeil est encore chaotique, la joie que ça apporte au quotidien d’avoir cette petite soeurerie. Avoir plusieurs enfants, ça amène des conflits entre elles, c’est vrai, mais on ne parle pas du tout du fait qu'elles jouent énormément entre elles et qu’elles sont donc moins sollicitantes. Elles font leur vie et apprennent à vivre entre elles. Il y a une vraie complicité qui nait de leur trio. C’est beau à voir, à observer. Elles apprennent l’une des autres. C’est aussi super intéressant en tant que parents de découvrir des traits de caractère différents et de se rendre compte que tel ou tel comportement n’a rien à voir avec leurs âges mais bien leur propre identité qui se forme. Voir à quel point son enfant est différent de l’autre, ça remet tout en perspective. Et ça ajoute à la complexité de les élever on ne va pas se mentir haha Dans un trio c’est assez drôle de voir la grande être très très proche de la petite, en mode maman, la petite admirer la moyenne, et la moyenne s’épanouir à être la grande qui montre l’exemple à la petite. Elles s’autorégulent émotionnellement aussi. Quand une pleure, y’en a forcément une des 3 qui va aller la voir et lui faire un calin, c’est super chou. Quand elles sont séparées, elles demandent en permanence où sont les autres et expriment très clairement être triste de ne pas les voir. Je dirai qu’aujourd’hui les bénéfices d’avoir 3 enfants sont plus importants que les sacrifices. Mais parce qu’elles grandissent et que l’intensité s’amenuise. Parce qu’aussi je me sens redevenir moi-même au fur et à mesure. Parce que La Matrescence que j’ai vécu intensément depuis 6 ans colle avec celle que je suis aujourd’hui. Je suis à l’aise dans mes baskets. Je suis en phase avec ma vie, que je trouve géniale. Pour résumer, je dirai que la plus grosse difficulté est le sous nombre et l’attention que l’on est capable de donner. Je pense aussi que si vos enfants dorment bien cela change tout. Je réalise aussi qu’avoir 3 enfants petites, c’est accepter que l’on doit ralentir sa carrière un moment. Je le dis en tant que femme, simplement parce que votre corps a enchainé pendant des années et que reprendre tranquillement vous permettra sur le long terme de mieux gérer. Et parce que vous le méritez. Ca ne règle pas les inégalités dans le couple hétérosexuel, c’est sûr. Mais il faut aussi penser à soi, à sa santé physique et mentale. J’ai fait l’erreur de reprendre vite, de croire que c’était gérable de tout faire. De mon point de vue, ça ne l’est pas. A vouloir être partout, c’est notre santé qui trinque et nos enfants qui souffrent de notre nervosité. Je trouve que ça ne vaut pas le coup. Donc faire 3 enfants, c’est dur, c’est un immense travail et bonus à la clé, ça te renvoie à tes blessures d’enfance que tu ne voulais pas affronter, cadeau! Et au final, l’équilibre fini par arriver, il faut être patient et indulgent avec soi-même. Maintenant j’ai la sensation qu’une deuxième partie de ma parentalité s’ouvre pour être plus à l’aise sur ce fil d’équilibriste. Merci de m’avoir écoutée. Pour retrouver les données citées dans l’épisode. Les livres mentionnées par Clémentine : Le syndrome de la femme pressée - l'impact des to-do-lists infernales sur votre santé, Dr. Libby Weaver Fast like a girl, Dr. Mindy Pelz Rejoignez La Matrescence et faites partie des cercles sur Patreon, et suivez les news Instagram & Tiktok.