Sans pluie pas d'arc-en-ciel par Sarah Pébereau

Sarah Pébereau

“Sans pluie, pas d’arc en ciel”, un podcast dédié aux femmes inspirantes qui se sont révélées et ont trouvé leur voi(e)x suite à une épreuve. L’arc-en-ciel, c’est le bonheur après l'épreuve  - bonheur que l’on apprécie justement davantage grâce aux obstacles rencontrés sur son chemin.  Je suis Sarah Pébereau. Comédienne, humoriste et auteur, j’ai eu un cancer du sein à 30 ans. J’en ai fait un spectacle « K Surprise » après avoir publié un livre  “Sarah 30 ans mon cancer même pas peur !”. “Sans pluie, pas d’arc en ciel”, c’est une citation de ma grand-mère adorée Mamé. Suite à mon cancer, j’ai eu mon plus bel arc-en-ciel : un bébé.  Grâce au récit de mes invitées, vous serez je l'espère, inspirés, re-boostés, emplies d’espoir pour ne plus attendre, vous affirmer dans votre voie(x) et donner tout pour réaliser vos rêves.  Si vous aimez le podcast et voulez me soutenir dans le début de cette aventure, mettez une super note - 5/5 :-) et partagez-le auprès de vos proches - en leur envoyant le lien - et parlez-en sur les réseaux sociaux. Merci à tous! 💫🌈   Illustration par Roxane Bret 💫 Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations. read less
Society & CultureSociety & Culture

Episodes

(REDIFFUSION) - Catherine Saurat-Pavard - "J'irai au bout de mes rêves"
02-04-2024
(REDIFFUSION) - Catherine Saurat-Pavard - "J'irai au bout de mes rêves"
🌈 Aujourd’hui je reçois Catherine Saurat-Pavard. Catherine enseigne le yoga l’associant à l’astrologie. Elle continue en parallèle de se former à l'ouverture de conscience en CNV et access bar, ce qui permet de libérer notre esprit de certains jugements et croyances. Elle a publié en 2021 “MON ASTRO YOGA” aux Editions Leduc, un programme de kundalini et yin yoga au rythme du Soleil et de la Lune. Catherine vient nous parler  de sa tempête, plus exactement de 2 tempêtes. La première a lieu à l'adolescence -  elle perd son père très tôt à l'âge de 4 ans puis on lui impose une autre vie : un beau-père qu’il faudrait appeler Papa, ce qu’elle ne conçoit pas - à l'époque -  et une autre ville quittant Paris pour la région parisienne l’arrachant ainsi à ses repères. Elle se pose beaucoup de questions. “La tempête c’est un combat face à la vie, tu ne comprends pas ce que tu vis” nous dit-elle. Son phare et son arc-en-ciel se sont révélés être un chanteur, Jean-Jacques Goldman et ses titres emplis d’espoir, "J’irai au bout de mes rêves", "Envole-moi"…"C’est ta chance". Face à ses incompréhensions, chaque titre de Goldman est un éclairage, il y a de la lumière dans ses mots. À 18 ans, de retour à Paris elle commence à travailler dans la musique et y restera 20 ans jusqu'à sa prochaine tempête - le retour de ce mal être. Le yoga est arrivé dans sa vie comme une évidence. D'élève elle est passée à enseignante quittant le monde de la musique. Après avoir aidé les autres (les artistes) à se réaliser, elle décide de se consacrer à sa propre réalisation. “Chaque tempête est un cadeau mais c'est difficile sur le moment de se le dire". Son conseil : être à l'écoute de ses rêves, de ce qui fait sens pour nous,de ce qui nous donne envie de se lever le matin et de ce qui nous met dans la sensation de joie. Catherine Saurat-Pavard - "J'irai au bout de mes rêves" Crédit photo : @anakaofficielMerci Catherine pour ce généreux partage empli de lumière et d'espoir! 🩷Bonne écoute!Si vous aimez le podcast et voulez me soutenir : mettez une super note - 5/5 - sur la plateforme d'écoute sur laquelle vous écoutez les épisodes. Et envoyez le lien à vos proches. Merci à tous 🙏 🌟Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
EPISODE 31 - Ana Waalder - "On a le choix"
19-02-2024
EPISODE 31 - Ana Waalder - "On a le choix"
🌈 Aujourd’hui, je reçois Ana Waalder. Anna est journaliste. Elle a travaillé à l’Express et au Huffington Post. Elle a co-écrit la BD “Escroqueuse Quand l’hypo frappe” avec Mikhaël Allouche qui a aussi fait les dessins. Ana vient nous parler de sa tempête qui a démarré très tôt : à l'âge de 3 ans, on lui diagnostique un diabète de type 1. Cela signifie que le pancréas ne produit plus d’insuline, or l’insuline est une hormone vitale. Sans elle, on meurt. Il faut s’injecter de l’insuline selon son activité et bien doser car s’il y a trop d'insuline, cela provoque une hypoglycémie - ce qui est très violent à vivre - et si on n’a pas injecté assez d’insuline, on se retrouve en hyperglycemie, aussi pénible à vivre. De ses 3 à 6 ans, ses parents gèrent tout pour lui faire les piqûres accompagnés par les médecins pour apprendre la bonne dose. Puis, à 6 ans, elle fait une colonie de vacances avec l'Aide aux jeunes diabétiques où elle apprend à faire sa piqûre toute seule, à regarder le taux de sucre dans le sang et adapter la dose d'insuline en fonction du sport qu’elle va faire. Ça a été une étape importante : rencontrer d’autres enfants comme elle et voir que c'était possible de le prendre en main. Son arc-en-ciel a été de se réapproprier sa maladie et d’en devenir actrice comme le personnage de l’indienne dans sa BD : elle se réapproprie cette part d’elle-même et la remodèle pour qu’elle lui sied. Comme le partage Anna, la particularité de cette maladie est que la tempête est tout le temps présente : “notre vie, notre quotidien est rythmé par les décisions qu'on va prendre. 1 diabétique de type 1 peut prendre jusqu'à 180 micro-décisions par jour uniquement liées à son diabète”. Son conseil : “la réponse, elle est en soi, c’est dur d’aller la chercher mais ça vaut vraiment le coup’ et “qu’ils aient conscience de la qualité de ce qu’ils sont, que le diabète ne les diminue pas, ne les réduit pas, au contraire ça les augmente”. Ana Waalder - “On a le choix”Merci Ana pour ton généreux témoignage éclairant si l'on ne connaît pas le diabète et plein d'espoir pour toute personne traversant cette même tempête ou une autre 💛Bonne écoute!Si vous aimez le podcast et voulez me soutenir : mettez une super note - 5/5 - sur la plateforme d'écoute sur laquelle vous écoutez les épisodes. Et envoyez le lien à vos proches. Merci à tous 🙏 🌟Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
EPISODE 30 - En solo - "Être maman après un cancer"
05-02-2024
EPISODE 30 - En solo - "Être maman après un cancer"
🌈 Au lendemain de la Journée mondiale contre le cancer, je voulais prendre un moment en solo pour vous parler de cet après-cancer car c'est une période dont on parle plus rarement. Ce fameux moment une fois que l'on nous a déclarés "en rémission", "guéri".. On ne me l'a jamais clairement dit.Et plus particulièrement, je souhaitais vous parler de ce sujet : être maman après un cancer. Déjà vous dire que cela est possible - en espérant que mon histoire vous transmettra de l'espoir si vous partagez ce rêve avec moi. Je vous raconte donc dans cet épisode spécial mon combat pour mon arc-en-ciel.J'envoie tout plein de courage à toutes les personnes qui se battent actuellement face aux cancer ; et aux aidants qui souvent ne sont pas accompagnés. Et je pense aussi très fort à toutes les femmes qui se battent pour avoir un enfant - j'espère que mon parcours vous apportera un peu de lumière et d'espoir sur votre chemin. Je vous transmets mon mantra : NEVER GIVE UP - N'abandonnez jamais. Si un bébé après un cancer, c'est possible, alors tout est possible. Croyez en vos rêves les plus fous et donnez tout pour les réaliser. À tous et toutes, je vous souhaite de tout coeur de merveilleux arc-en-ciel 🩷 Bonne écoute!✍️Si vous aimez le podcast et voulez me soutenir : mettez une super note - 5/5 - sur la plateforme d'écoute sur laquelle vous écoutez les épisodes. Et parlez-en autour de vous, sur vos réseaux sociaux et dans la vraie vie! Merci à tous 🙏Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
EPISODE 29 - Emma B. - "Faire de ta pire histoire, ta meilleure histoire"
22-01-2024
EPISODE 29 - Emma B. - "Faire de ta pire histoire, ta meilleure histoire"
Trigger warning - cet épisode est plein de lumière, Emma est généreuse et solaire, mais il aborde le sujet difficile de l'inceste sur jeune enfant et mineure. 🌈 Aujourd'hui je reçois Emma B. Emma a toujours beaucoup aimé voyager, elle a vécu à Madagascar et au Québec. Depuis 1 an, elle crée des séjours pour les femmes pour qu'elles se re-connectent à elles-mêmes en se déconnectant de leur quotidien à bord de sa péniche en banlieue parisienne - “Les défis d’Emma” à retrouver sur Instagram. ☔ Emma vient nous parler de sa tempête qui a duré plusieurs années. Elle a été élevée par son beau-père à partir de l'âge de 3 mois, sa mère s'étant séparée de son père lorsqu'elle était enceinte d’elle. Il a été pour elle un père aimant, elle l’appelait Papa. Mais il a décidé de faire selon ses dires “son éducation sexuelle” en venant la nuit dans sa chambre, il l’a violé de ses 10 ans à ses 18 ans,jusqu'au jour où, devenue adulte, elle a dit “non c’est plus possible”. Pendant toutes ces années, elle n’en a parlé à personne excepté sa meilleure amie dont il a aussi abusé. “Le cerveau est bien fait nous dit-elle ça se passait la nuit, le matin je me réveillais c’était comme si j'avais oublié, je n’avais pas de rancoeur envers lui, c’était mon père je l'aimais”. Ce n’est qu’à l’âge de 35 ans qu’une thérapeute arrive à lui faire prendre conscience qu’il est important qu’elle en parle à ses proches et qu’elle voit une psychologue spécialisée dans l’inceste pour avancer dans sa vie et aller vers des relations amoureuses plus saines. Elle partage que la tempête a vraiment été là ; c'était dur d’annoncer à tout le monde et de les faire souffrir. Puis elle porte plainte encouragée par sa mère. 🌈 Son arc-en-ciel arrive un an après lorsqu'elle rencontre un homme bienveillant avec lequel elle vit sa première longue histoire remplie d’amour comme si elle s'autorisait enfin à être heureuse. 🌟 Son conseil : “C’est vraiment ne pas avoir honte et oser en parler. Se rapprocher d’associations, en parler à des amis. Et je conseille surtout à l’entourage d’être à l’écoute”Emma B. - “Faire de ta pire histoire, ta meilleure histoire”Merci Emma pour ton généreux partage qui je n'en doute pas va aider de nombreuses personnes et transmettre beaucoup d'espoir 💛 Protégeons nos enfants. Pour prévenir et lutter contre toutes les formes d'agressions, de harcèlement ou de cyberviolence sur un enfant, 3 numéros existent : le 119, le 3018 et le 3020.Bonne écoute! ✍️Si vous aimez le podcast et voulez me soutenir : mettez une super note - 5/5 - sur la plateforme d'écoute sur laquelle vous écoutez les épisodes et parlez-en autour de vous sur vos réseaux et dans la vraie vie! Merci à tous  🙏Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
EPISODE 28 - Alexandra de "Allons-y prévention" - Je suis plus que ce que je pense être"
08-01-2024
EPISODE 28 - Alexandra de "Allons-y prévention" - Je suis plus que ce que je pense être"
🌈 Aujourd’hui je reçois Alexandra. Elle a 37 ans, est l'heureuse maman d’une petite fille de 7 ans et une working woman avec plein d'activités. Alexandra vient nous parler de sa tempête, un cancer du sein triple négatif diagnostiqué en 2019 alors qu'elle n'a que 32 ans. Alexandra a depuis toujours des kystes aux seins et est suivie pour cela donc lorsqu'un nouveau kyste apparaît, même s’il est plus gros que d'habitude, elle ne s'inquiète pas plus que ça. Le diagnostic est confirmé après une série d’examens. Puis le traitement, la chimiothérapie, l'opération avec l’ablation du sein droit et la radiothérapie. Alexandra découvre qu'elle est porteuse d’une mutation génétique et fait l'année d'après une ablation préventive de l’autre sein. Si elle arrive à en parler de façon positive, cela n’a pas été tout de suite le cas - elle a eu peur, était à fleur de peau, pleurait beaucoup. Et puis le déclic a été son anniversaire : tous ses proches se sont réunis autour d’elle. Elle s’est alors sentie armée ne pouvant pas être mieux entourée par ses proches et le corps médical. Sachant qu’elle ne pouvait pas contrôler sa guérison, elle s’est concentrée sur ce qu’elle pouvait faire : partager son histoire pour en aider d’autres et que ça libère la parole, “que ça serve à quelqu'un que je sois malade”, nous dit-elle. Son arc-en-ciel, c’est “Allons-y prévention” ce compte Instagram qu'elle crée et qui recense des témoignages de malades de tous types de cancer pour sensibiliser et aussi aider dans ce moment difficile qu'est l'après-cancer. “Ce projet m’a permis d'apporter du sens à ce que je suis, à ce que je fais”. Son conseil : “j'invite les gens à embrasser leurs émotions, c'est normal d'être triste, d'être déprimé, d’avoir peur et il faut embrasser ces sentiments - Il faut accepter aussi  qu’une fois qu’on va toucher le fond de la piscine, on ne peut que remonter”. Alexandra de“Allons-y prévention” - “Je suis plus que ce que je pense être”Merci Alexandra pour ton témoignage inspirant & solaire sans phare et pour tout ce que tu fais au quotidien avec "Allons-y prévention" qui aide tant de personnes et transmet de l'espoir à beaucoup 🩷Bonne écoute! Si vous aimez le podcast et voulez me soutenir : mettez une super note - 5/5 - sur les plateformes d'écoute et parlez-en autour de vous sur vos réseaux et dans la vraie vie! Merci à tous 🌟Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
EPISODE 27 - Kalyan de Jotti Jott - "L'amour est la formule cachée de la vie"
18-12-2023
EPISODE 27 - Kalyan de Jotti Jott - "L'amour est la formule cachée de la vie"
🌈 Aujourd’hui je reçois Kalyan. Elle a 30 ans et vit à la campagne depuis 1 an près de Lyon. Professeur de yoga depuis plus de 5 ans, elle a créé la plateforme Jotti Jott sur laquelle vous pouvez pratiquer en ligne avec elle à la maison. Elle organise aussi des retraites bien-être pour faire du yoga et prendre soin de soi. Actuellement, elle propose un challenge gratuit sur son site pour planter les graines de l'année à venir. Un rituel de 12 jours correspondant aux 12 premiers mois de l'année, du 1er au 12 janvier, avec des vidéos pour pratiquer le yoga depuis chez soi. Kalyan vient nous parler de sa tempête qui a commencé à la pré adolescence au collège et a duré jusqu’à ses 20 ans -  une relation très conflictuelle et violente avec sa maman d’un point de vue physique mais aussi émotionnel, Plus jeune, lorsqu'elle ose enfin parler de ce qui lui arrive, on lui dit qu’elle ment, qu’elle a une mère aimante. Mais comme le dit Kalyan, il n’y a pas de règle dans la violence ça peut arriver à quelqu'un de foncièrement bon qui est défaillant. Et c’est un événement traumatique pour un enfant de vivre une situation de détresse et qu’on lui dise que cette situation n’est pas vraie. Elle met du temps à partir car il y a cette ambivalence avec des moments de bonheur et d’amour qui entrecoupent ces épisodes de violence.À la vingtaine, elle décide de couper les ponts. C’est finalement son arc-en-ciel qui lui permet de franchir cette étape - le yoga, qu’elle découvre aux Etats Unis. Dans cet espace, elle retrouve une paix intérieure et une confiance en elle. “Le yoga, au-delà d'avoir été mon arc-en-ciel, ça a été mon sauveur”, nous confie Kalyan.“On vivra tous à un moment de notre vie quelque chose de dur mais à côté de ces moments-là, de ces journée de pluie et de tempête, si on ouvre bien les yeux on peut voir apparaître quelques très beaux arc-en-ciel et c’est comme ça je pense qu'on peut être heureux”. Kalyan de Jotti Jot “L’amour est la formule cachée de la vie”.Merci Kalyan pour ton généreux témoignage empli d'espoir et de ta lumière 💛Bonne écoute! Si vous aimez le podcast : prenez 1 minute pour me soutenir, mettez une super note - 5/5 - sur les plateformes d'écoute et parlez-en autour de vous sur vos réseaux et dans la vraie vie! Merci à tous  🙏Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
EPISODE 26 - Anaïs Parello - "Tout va bien. C'est pas grave"
04-12-2023
EPISODE 26 - Anaïs Parello - "Tout va bien. C'est pas grave"
🌈 Aujourd'hui je reçois Anaïs Parello. Anaïs est actrice et scénariste. Elle a grandi entre Montpellier et Madrid et vit aujourd'hui à Paris. Elle est actuellement dans la série "Vortex" sur Netflix, dans la saison 2 de “Parlements” à voir sur le site de France télévisions et vous pourrez la voir le 9 décembre sur France 3 dans “Enquête parallèle” réalisé par Stéphanie Pillonca. Elle vient aussi de finir “Aquarium”, un court-métrage qu’elle a écrit et qui a été réalisé par Aurélien Sallé.  Anaïs vient nous parler de sa tempête. Elle a appris il y a 5 ans qu’elle avait une endométriose mais pour elle la véritable tempête, ça a été les 11 années de douleurs qui ont précédé ce diagnostic. 11 ans de médecins peu empathiques qui disaient tous que ce n'était rien, que c’était normal d’avoir mal pendant ses règles. Mais Anaïs avait aussi ces mêmes douleurs à d'autres moments. Un médecin lui a même prescrit de l'Euphytose la trouvant stressée avec tous ses symptômes. Heureusement, elle rencontre une gastro-entérologue qui l’oriente du côté gynécologique. Elle voit un gynécologue, fait tous les examens. Et le diagnostic tombe. L'endométriose.  C’est cela son arc-en-ciel : connaître enfin la raison de ces douleurs violentes et chroniques.  Son arc-en-ciel c’est aussi d’avoir étendu sa créativité à l'écriture dans les moments de grande douleur - elle est aujourd'hui scénariste - et à la peinture, elle dessine et peint beaucoup et a une appétence particulière pour les couleurs qu’elle a besoin d'utiliser tous les jours.  Son conseil : “se laisser peut-être le temps d’accepter ce qui ne va pas, essayer de mettre les choses à plat et se dire, c’est ok de ne pas aller bien et de prendre le temps de tout ça. Ne pas se stresser à trouver une solution trop facilement qui ne serait pas la bonne”.   Anaïs Parello “Tout va bien. C’est pas grave” Crédit photo : Alice Murillo Bonne écoute! Merci Anaïs pour ton témoignage inspirant et solaire empli de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel 🫶 Si vous aimez le podcast : prenez 1 minute pour me soutenir, mettez une super note - 5/5 - sur les plateformes d'écoute et parlez-en autour de vous sur vos réseaux et dans la vraie vie! Merci à tous 🙏 ✨🌈 Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
EPISODE 25 - Sonia Bellouti - "La joie à toute épreuve, le sourire en bandoulière”
13-11-2023
EPISODE 25 - Sonia Bellouti - "La joie à toute épreuve, le sourire en bandoulière”
🌈 Aujourd'hui, je reçois Sonia Bellouti. Sonia est touche à tout. Parmi ses nombreuses activités, elle a été chanteuse, consultante bien-être et a beaucoup écrit. Aujourd'hui elle est podcasteuse, “Conteuse végétale sorcière en herbe(s) le podcast” fait le lien entre ses 2 passions : la transmission et les plantes médicinales, plus particulièrement les médecines naturelles.  Sonia vient nous parler de sa tempête : un cancer du sein. Elle sent un petit bouton sur son sein qui s'apparente à de l'acné. Elle a un pressentiment et demande à sa gynécologue de faire une mammographie alors qu’elle aurait dû attendre 1 an pour sa prochaine mammo de routine. S’ensuit une série d'examens révélant 6 tumeurs. Elle le dit, ce bouton a été sa bonne étoile. Le diagnostic tombe un 13 septembre. Ascenseur émotionnel, le jour-même, elle apprend qu’elle a le job de ses rêves et retrouve son compagnon avec lequel elle vient d'emménager pour un week-end en amoureux. Puis elle réalise que la vie a tout mis en place afin qu’elle vive le plus sereinement possible cette épreuve.  Son arc-en-ciel a été de réaliser qu’elle était beaucoup plus forte qu’elle le pensait tant physiquement que mentalement. Elle supporte 11 chimios et est confrontée à beaucoup d'acceptation: celle de perdre un sein, ses cheveux et de déplacer les critères de féminité. Son partenaire tout au long des traitements : un docteur en médecine chinoise spécialisé en oncologie.  Ses conseils : connaître son corps et, si vous traversez une maladie grave, trouvez des disciplines à côté du traitement qui vous accompagnent pour répondre à vos besoins.“Croire en la vie, nous dit-elle, un amour inconditionnel en la vie, en ce qu’elle apporte et s’appuyer dessus en lui faisant confiance".  Sonia Bellouti “La joie à toute épreuve, le sourire en bandoulière” Bonne écoute!  Merci Sonia pour ton témoignage inspirant et empli de ton amour inconditionnel de la vie si communicatif 🫶 Si vous aimez le podcast : prenez 1 minute pour me soutenir, mettez une super note - 5/5 - sur les plateformes d'écoute et parlez-en autour de vous sur vos réseaux et dans la vraie vie! Merci à tous 🙏 ✨🌈 Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
EPISODE 24- Judith & Juliette de MÊME -  “La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe, c'est d'apprendre à danser sous la pluie"
30-10-2023
EPISODE 24- Judith & Juliette de MÊME - “La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe, c'est d'apprendre à danser sous la pluie"
🌈 Aujourd'hui, je reçois Judith et Juliette, elles ont toutes les deux 32 ans et sont les co-fondatrices de MÊME, une marque de produits dermo-cosmétiques entièrement dédiée aux personnes qui sont concernées par le cancer, qu’elles ont fondée il y a un peu plus de 8 ans. Elles sont mamans de jeunes enfants, et vivent, Juliette à Paris et Judith, à la Rochelle.  Elles viennent partager avec nous leurs tempêtes respectives. Tout a basculé pour Judith à l'âge de 16 ans lorsque sa maman a été diagnostiquée d’un cancer du sein. Elle en est décédée 3 ans plus tard après avoir fait en sorte de préserver, protéger et préparer au mieux ses enfants et leur père. Juliette a quant à elle vu toutes les femmes de sa famille touchées par le cancer, plusieurs tempêtes qui ont jalonné son adolescence. Sa plus grosse tempête a été quand sa maman a été concernée - le diagnostic de son cancer a été concomitant avec sa rencontre avec Judith. Leur tempête commune, c'est ce qui a fait qu'elles se sont rapprochées, elles se comprennent sans se parler parce qu’elles ont vécu la même chose.  L'idée de MÊME est venue de Judith se sentant impuissante face au fait qu’il n’y ait pas  d’offre existante de produit adapté, pour parer aux effets secondaires sur la peau dont sa mère souffrait. Elle développe le concept de la marque en projet de fin d'études, l’ADN étant de parler concrètement du cancer mais d’une façon malgré tout jolie et qui donne envie. Mais elle ne se sent pas de se lancer seule, jusqu'au miracle : LA rencontre avec Juliette lors d’un stage.  Leur arc-en-ciel commun, c’est finalement leur rencontre, leur coup de foudre amical et l'évidence de créer MÊME ensemble. “Grâce à MÊME, transformer le chagrin en quelque chose de positif, de constructif, et qui aide un nombre de femmes incroyables et d’hommes. C'est notre plus beau pansement” nous dit Judith.  Leurs conseils : “il faut être là pour ceux qui souffrent et qui en ont besoin mais il faut aussi vivre sa vie. Se dire que la vie est là et que toute once de vie doit être vécue à fond”, nous dit Juliette. “Ma mère m’avait dit quand on avait perdu à l'époque mon arrière-grand-mère, nous confie Judith : ‘Tu verras la vie reprend toujours le dessus’, parfois c’est très dur évidemment il y a des épreuves qui sont très dures et c’est quand même ça la magie de la vie et donc oui, l’arc-en-ciel arrivera de toute façon”.  Judith & Juliette de MÊME - “La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe, c'est d'apprendre à danser sous la pluie" Bonne écoute!  Merci Judith et Juliette pour cet episode plein d'espoir et vibrant de vie 🫶 et pour tout ce que vous faites au quotidien avec MÊME pour les personnes concernées par le cancer  🙌 Si vous aimez le podcast : prenez 1 minute pour me soutenir, mettez une super note - 5/5 - sur les plateformes d'écoute et parlez-en autour de vous sur vos réseaux et dans la vraie vie! Merci à tous  🙏 ✨🌈Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
EPISODE 23 - Séverine Martin - "On n'a qu'une vie. Il faut la vivre pleinement"
16-10-2023
EPISODE 23 - Séverine Martin - "On n'a qu'une vie. Il faut la vivre pleinement"
🌈 Aujourd’hui je reçois Séverine Martin. Séverine a 46 ans, elle habite la région lyonnaise et est maman de 2 enfants. Elle est community manager et accompagne des entrepreneuses pour créer une communication qui leur ressemble sur les réseaux sociaux.  Séverine vient nous parler de sa tempête, un cancer du sein diagnostiqué fin 2016 après avoir découvert une boule en s’auto-palpant les seins. Ça a été un gros bouleversement sur sa façon de voir la vie. Elle le dit, elle a eu la totale : chimiothérapie, radiothérapie, mastectomie, reconstruction, immunothérapie et hormonothérapie.  Son phare dans la tempête : Lili Sohn et sa BD “La guerre des tétons” dans laquelle elle partage son expérience du cancer sans filtre et avec humour. “Je me suis dit elle en a fait quelque chose et je vais faire pareil, je sais que je vais en chier mais je vais en sortir quelque chose”, nous dit-elle.  Son arc-en-ciel est arrivé en plusieurs étapes avec pour fil conducteur : en faire quelque chose de positif. “ la 1ère a été son association Degomcrab pour récolter des fonds pour la recherche puis la création du Salon des K fighteuses pour lequel elle réunit des femmes découvertes sur les réseaux qui sont passées par l’étape du cancer et en ont fait quelque chose de positif. La 2ème étape a été l'entrepreneuriat. Ayant expérimenté comment les réseaux permettent de créer une communauté et de passer des messages, elle se forme au métier de community manager, ne se sentant pas de reprendre son travail d'assistante sociale. Elle s’est lancée en freelance il y a 2 ans.  Ses conseils : ne pas rester seul, s’entourer de personnes qui vivent la même chose, avoir un exutoire pour déverser tout ça, prendre plus de temps pour soi. Sa vision du bonheur : être soi-même, oser faire les choses qu’on a envie”.  Séverine Martin “On n’a qu’une vie. Il faut la vivre pleinement” Merci Séverine pour ton généreux témoignage qui va résonner en beaucoup de soeurs et frères de combat et sans aucun doute aussi auprès de personnes traversant d'autres tempêtes - et transmettre beaucoup d'espoir à tous 🫶 Si vous aimez le podcast : prenez 1 minute pour me soutenir, mettez une super note - 5/5 - sur les plateformes d'écoute et parlez-en autour de vous sur vos réseaux et dans la vraie vie! Merci à tous 🙏 ✨🌈Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
EPISODE 22 - Sophie M. - "Essayer d'être un peu héroïque en étant gentil"
02-10-2023
EPISODE 22 - Sophie M. - "Essayer d'être un peu héroïque en étant gentil"
🌈 Aujourd’hui je reçois Sophie M. Sophie a 44 ans, elle a 2 filles de 12 et 15 ans. Elle travaille en marketing dans les cosmétiques. Elle est aussi certifiée en coaching et en alimentation intuitive, elle a pour passion de comprendre comment les autres fonctionnent.  Sophie vient nous parler de sa tempête. Un dimanche soir, le 15 septembre 2013, le père de ses 2 filles, la quitte brutalement un soir - après 15 ans de vie commune. Ça a été le drame de sa vie. Il était son tout, son frère, son amoureux, son meilleur ami et sa famille. Le choc. Le déni. Sophie décide d’être la plus gentille possible dans cette séparation la parfaite ex comme elle le dit et ce pendant des années partant même en vacances en famille avec son ex et l’écoutant raconter ses déboires sentimentaux. Elle ne fait pas vraiment le deuil de cette histoire. “Je n’arrivais pas à recommencer une vie qui m'appartienne, ça a été assez long”. Il y a eu de la gaieté dans cette période triste, elle s’est fait de nouveaux amis qui lui ont appris à se découvrir. Et puis un jour, tout ce qu’elle n’avait pas géré remonte à la surface et elle retrouve sa voix. Au bout de 8/9 ans. En formalisant enfin la séparation et en demandant ce à quoi elle a le droit. Pour ses filles.  Son arc-en-ciel : il est venu peu à peu - c’est d’arriver à être elle-même et à assumer tout ce qu'elle aime et ce qu'elle n’aime pas. Être libre finalement après une longue lutte.  Ses conseils : “S'écouter. Arriver à prendre ce temps qui a l’air de servir à rien et qui sert tellement pour que les couches du dessous arrivent à remonter un peu. Essayer d'être courageux de regarder le truc en face, pas comme moi”. “Les épreuves quand on les vit, nous dit-elle, je vais pas dire qu’elles ont un sens, mais en tous cas, quand on arrive à les transformer, c'est cool, c'est des cadeaux. Moi, j’ai eu de la chance d’avoir ça”.  Sophie M. “Essayer d'être toujours un peu héroïque en étant gentil”. Merci Sophie pour ton généreux témoignage qui va résonner en beaucoup et transmettre de l'espoir aux personnes dans la tempête 🫶 Si vous aimez le podcast : prenez 1 minute pour me soutenir, mettez une super note - 5/5 - sur les plateformes d'écoute et parlez-en autour de vous sur vos réseaux et dans la vraie vie! Merci à tous 🙏 ✨🌈Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
EPISODE 21 - Samira El Gadir - "Il n'y a pas de fatalité"
11-09-2023
EPISODE 21 - Samira El Gadir - "Il n'y a pas de fatalité"
🌈 Aujourd'hui je reçois Samira el Gadir. Samira a 39 ans, elle est journaliste à TF1 depuis 2008 et s’occupe du fact checking, la lutte contre la fake news.  Samira vient nous parler de sa tempête - un long parcours pour avoir un bébé - 10 ans en tout. Après avoir essayé naturellement pendant 2 ans, elle entre dans un parcours de PMA. Le protocole consiste en un traitement quotidien d’injections, de visites régulières à l'hôpital pour vérifier l'évolution puis la ponction d’ovocytes et le transfert d'embryons - le tout avec un corps médical parfois maladroit voire froid et des remarques parfois blessantes de l’entourage qui ne sait rien de ce parcours car, avec son son mari, ils choisissent de le garder secret. Après plusieurs années et échecs, elle fait une pause qui s'avère salutaire, tant personnellement que professionnellement, pour se reconstruire, en dehors de son désir d’enfant. Son phare a été à ce moment-là, un suivi psychologique qui était proposé dans l'hôpital où elle était. “On en parle pas forcément quand on vit la PMA, nous dit elle, parce que c’est encore tabou aujourd'hui pour plein de raisons donc avoir une écoute, quelqu'un à qui on peut en parler dont c’est le métier de t'aiguiller de t'aider de t’écouter c’est génial.” En parallèle, elle suit une formation sur le fact-checking. Après cette pause, elle décide avec son mari de reprendre la PMA en s’accordant davantage le temps pour cela.  Son arc-en-ciel, c'est sa fille qui va avoir 1 an et demi. Un enfant précieux car après un si long combat, il y a un côté un peu sacré comme nous le confie Samira.  Ses conseils : écoutez-vous, pour le couple parlez-vous, ça peut aussi aider de parler avec d’autres couples qui vivent la même chose que nous et ne pas tout sacrifier pour ça, réaliser d’autres choses. Samira El Gadir : “Il n’y a pas de fatalité”.  Merci Samira pour ton généreux témoignage riche en émotions qui, je n'en doute pas, va transmettre beaucoup d'espoir aux femmes traversant cette même tempête ou une autre 🫶 Si vous aimez le podcast : prenez 1 minute pour me soutenir, mettez une super note - 5/5 - sur les plateformes d'écoute et parlez-en autour de vous sur vos réseaux et dans la vraie vie! Merci à tous 🙏 ✨🌈Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
(REDIFFUSION estivale) Lou Howard - "C'est pas parfait mais c'est fait
04-09-2023
(REDIFFUSION estivale) Lou Howard - "C'est pas parfait mais c'est fait
🌈 Aujourd’hui, je reçois Lou Howard, jeune comédienne qui a déjà un très beau parcours  Du doublage à la série “Pensées futiles”, “drame rigolo”/drame comédie réalisé par Alphonse Gausslin, à voir absolument sur youtube et un projet TV à venir. Lou a aussi sa propre chaîne youtube sur laquelle elle partage de la musique, du doublage et de la fiction.  Lou vient nous parler d’un épisode assez récent d’invasion de punaises de lit dans son appartement. Elle a dû multiplier les interventions extérieures du chien inspecteur gadget au spécialiste national des punaises en passant par la cryogénisation de son appartement, en lavant ses affaires 3 fois par jour, en n'étant plus à l'aise dans son propre appartement ne fermant pas l'œil la nuit. Elle s’est sentie aussi isolée socialement car si elle lavait ses vêtements en continu- certains avaient peur d’attraper ses punaises.   Et puis cet épisode lui a finalement permis de se mettre un peu sur pause - pour faire un point sur sa vie, ralentir un peu le rythme, passer du TGV au TER, réaliser l’importance et la chance d’avoir un refuge en son chez soi, prendre plus de temps pour elle, et l’amener à LA rencontre de sa vie : la JOIE. Lou partage généreusement ses conseils pour traverser la tempête, ce que lui a apporté l'épreuve punaise qu' elle est la première à relativiser - même si on ne va pas se mentir, c’est une vraie galère! - et comment elle a enfin pu comprendre le sens de 'profiter du moment présent’. Lou Howard "C'est pas parfait mais c'est fait". Merci Lou pour ton témoignage empli de lumière et d'espoir et pour ton soutien en or dans la création et le lancement de ce podcast 🫶 Si vous aimez le podcast : prenez 1 minute pour mettre une super note - 5/5 - sur les plateformes d'écoute et parlez-en autour de vous sur vos réseaux et dans la vraie vie! Merci à tous 🙏 🌈  Crédit Photo @Léa RouaudHébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
(REDIFFUSION estivale) - Géraldine Dormoy - "Connais-toi toi-même"
28-08-2023
(REDIFFUSION estivale) - Géraldine Dormoy - "Connais-toi toi-même"
🌈 Aujourd’hui, je reçois Géraldine Dormoy. Géraldine est journaliste pour Marie-Claire, coach instagram et autrice de 2 livres “Un cancer pas si grave” et "L'âge bête" qui vient de sortir. Ex-parisienne, elle est récemment partie s'installer à Montélimar, avec son mari et son fils. Géraldine vient nous parler de sa tempête, un cancer du sein diagnostiqué au mois de Novembre 2017 alors qu’elle se rend à un examen de surveillance classique demandé par sa gynécologue. Elle a 42 ans. Si ce cancer n’est ni trop agressif ni trop avancé, il va nécessiter la totale comme elle le dit, mastectomie du sein gauche, chimiothérapie, radiothérapie et hormonothérapie. Très vite, elle se dit qu’elle va tirer du positif de cette épreuve, en transformant certaines choses de sa vie. Médiation / yoga / écriture introspective - c’est le mix qu’elle met en place. Après avoir écrit pour les autres, elle découvre l'écriture pour elle et note tout ce qu’elle traverse pour garder une trace - ce qui deviendra son livre “Un cancer pas si grave”. L'écriture devient alors un élément central de sa vie. Soutenue par son entourage proche, elle reçoit aussi de nombreux témoignages et conseils de sa communauté via les réseaux sociaux et son blog “Café Mode”-trouvant ainsi des compagnes de ce voyage très transformatif. Sa tempête a provoqué de nombreux changements dans sa vie et comme elle le dit, plein d’arc-en-ciel. Elle quitte L’Express et donc le salariat en 2019 pour se lancer en freelance et quitte Paris pour la Drôme. Elle est dans une quête de bien-être perpétuel et continue de partager ses trouvailles avec sa communauté. Elle apprend à vivre sa vie en couleurs. Ses conseils : accepter les mains tendues et "Il faut écouter son intuition, alors on est dans le vrai”. Géraldine Dormoy - “Connais-toi toi-même” Merci Géraldine pour ta douceur, ta générosité et ta lumière 🫶  Géraldine fait partie de mes très belles rencontres grâce au K, à notre combat commun.  Bonne écoute!   Si vous aimez le podcast et voulez me soutenir : mettez une super note - 5/5 - sur les plateformes d'écoute - et parlez-en autour de vous sur les réseaux sociaux et dans la vraie vie. Merci de tout cœur 🌈🌟Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
(REDIFFUSION estivale) - Daniela Martins - "Ça va passer"
21-08-2023
(REDIFFUSION estivale) - Daniela Martins - "Ça va passer"
🌈 Aujourd'hui, je reçois Daniela Martins. Originaire du Portugal, Daniela habite en France depuis 13 ans. Elle a écrit le livre "Être mère c’est que du bonheur ou pas” paru aux Editions Solar, est créatrice de contenus et maman de 3 enfants. Daniela vient nous parler de sa tempête. Élevée les 4 premières années de sa vie par ses grands-parents au Portugal dans la plus grande tendresse et liberté - sa tempête démarre lorsqu'elle se retrouve de nouveau avec ses parents à 5 ans, quittant le Portugal pour le Luxembourg où ils espèrent une vie meilleure. Déracinée, elle se retrouve victime de violences physiques et psychologiques de la part de sa mère avec un père absent qui choisit de ne rien voir. L'école devient alors-à 6 ans - son échappatoire. Rares moments d’apaisement avec le mois d'été chez ses grands-parents aimants mais chaque séparation est un déchirement. L'école cesse d'être son échappatoire lorsqu'en changeant d'établissement, elle devient victime de harcèlement scolaire, étant la seule portugaise au milieu de petits blonds luxembourgeois - la violence n’est plus seulement à la maison.Elle a 8 ans.“C’est fou la capacité de l'être humain à encaisser” nous dit-elle. Ce n’est qu’au collège qu'elle retrouve cette liberté perdue. Mais à la maison, la violence demeure. Son arc-en-ciel débute par son départ de chez ses parents puis LA rencontre avec l’homme qui lui re-donne confiance en elle et l'amène à son plus bel arc-en-ciel : ses 3 enfants et le fait d'être une mère différente de la sienne - une mère présente et aimante qui fait de ses enfants sa priorité. “La roue tourne et quand le bonheur arrive, on le savoure davantage” nous dit-elle. Sa vision du bonheur : qu’elle-même, son mari et ses enfants soient en bonne santé. Son message : "Protégeons nos enfants”. Daniela Martins “Ça va passer” Merci Daniela pour ta générosité, pour ce partage rempli d'émotions et d'espoir et à ton image : fort, positif et plein de vie! 💛 Et on le re dira jamais assez - " Protégeons nos enfants".  Bonne écoute!  Si vous aimez le podcast et voulez me soutenir : mettez une super note - 5/5 - sur les plateformes d'écoute et parlez-en autour de vous sur les réseaux sociaux et dans la vraie vie. Merci de tout cœur 🌈🌟Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
EPISODE 19 - Caroline Le Flour - "Activez votre trampoline intérieur"
17-07-2023
EPISODE 19 - Caroline Le Flour - "Activez votre trampoline intérieur"
🌈 Aujourd'hui, je reçois Caroline Le Flour. Caroline est auteure, humoriste et psychomotricienne conférencière. Elle est auteur de 3 livres “Le complexe du trampoline” chez Flammarion, la BD “Résilience et vous” et sa BD “La chauve sourit” adaptée de son spectacle sortira en octobre.  Caroline vient nous parler de sa tempête, un cancer à 32 ans - un lymphome B grandes cellules très violent et agressif qui a mis 1 mois edemi a été diagnostiqué. On associait ses douleurs à sa hernie discale cervicale voire en lui suggérant que c'était psychosomatique. C'est une psychiatre qui a posé le diagnostic après un bilan sanguin. S'ensuivent 9 mois d’hospitalisation car elle avait un traitement lourd de chimiothérapie. Son phare a été de se reconnecter au rire, à l’instant présent, créer des petits rituels de bien-être et demander de l’aide.  Son arc-en-ciel, c’est d'avoir pu sublimer ce qui lui était arrivé et de rendre son témoignage utile pour les autres à travers son spectacle “La chauve sourit” dans lequel elle raconte son histoire avec beaucoup d'humour, pour dédramatiser et libérer la parole. Cette tempête l’a révélé à elle-même. Elle a dû affronter une nouvelle tempête, une infertilité, un effet secondaire  du cancer, elle avance dans le processus de résilience de cette épreuve. Comme elle le dit, on ne choisit pas les épreuves que l'on traverse mais on a la capacité d'agir sur la manière de les appréhender.  Sa vision du bonheur : danser sous la pluie, rire, être heureuse de vieillir, profiter des gens qu’elle aime, accueillir les petits bonheurs. “Dans ma vie, j’ai toujours essayé quand je vivais quelque chose de ne pas le voir comme un échec mais comme une leçon de vie. nous dit-elle. Qu’est ce que j’apprends de tout ça? Au lieu de perdre quelque chose je gagnais à chaque fois”. Caroline Le Flour “Activez votre trampoline intérieur” Merci Caroline pour ton témoignage si solaire et inspirant - heureuse de notre rencontre!🫶 Si vous aimez le podcast : prenez 1 minute pour mettre une super note - 5/5 - sur les plateformes d'écoute et parlez-en autour de vous sur vos réseaux et dans la vraie vie! Merci à tous! 🙏✨🌈Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
EPISODE 18 - Isabelle Huet - "Pour créer son paradis, il faut puiser dans son propre enfer"
03-07-2023
EPISODE 18 - Isabelle Huet - "Pour créer son paradis, il faut puiser dans son propre enfer"
🌈 Aujourd'hui je reçois Isabelle Huet. Isabelle a 50 ans tout pile, elle est directrice de l’Association Rose up qui informe, accompagne et défend les droits des femmes touchées par le cancer.  Isabelle vient nous parler de sa tempête, un cancer du sein à l'âge de 40 ans diagnostiqué à l'occasion de sa première mammographie alors qu’elle allait très bien et n’avait aucun symptôme. Elle le dit, ça a été un choc terrible. Opération, chimiothérapie, radiothérapie, elle a eu 1 an de traitement. Cette tempête a déclenché une remise en question sur son activité et le sens de ce qu’elle voulait faire.  Son arc-en-ciel a été un repositionnement professionnel, une envie de s'engager autrement quittant la politique pour le secteur non-lucratif. Isabelle rejoint l'association Rose up pour un très beau combat mené avec Céline Lis-Raoux, le plaidoyer pour le droit à l'oubli - le droit au bout d’un certain temps de ne plus déclarer son cancer passé et guéri quand on veut souscrire un prêt immobilier. Avant, on devait attendre 20 ans pour pouvoir s’assurer dans des conditions normales. Grâce à leur combat, on est passé en 2016 à 10 ans puis l’an dernier à 5 ans. Une immense avancée pour les malades d’hier et d'aujourd'hui. À titre personnel, elle dit que ça a changé la façon dont elle conçoit la vie,  ses amitiés et relations, elle est plus attachée à l’instant présent et relativise beaucoup de choses qui paraissaient insurmontables.  Ses conseils : ne pas s'arrêter car c’est très aidant d’avoir un minimum d'activités, demander de l’aide c’est important, pleurer quand on en a besoin et “quand on est au fond du tunnel et qu’on a l’impression de ne pas voir la lumière, c’est de ne pas perdre espoir- le jour arrive immanquablement au bout d'un moment” nous dit-elle.  Isabelle Huet - “Pour créer son paradis il faut puiser dans son propre enfer”  Merci Isabelle pour ton généreux témoignage qui je n'en doute pas va transmettre beaucoup d'espoir et de lumière et pour ton précieux engagement pour les malades d'hier et d'aujourd'hui.   Si vous aimez le podcast : prenez 1 minute pour mettre une super note - 5/5 - sur les plateformes d'écoute et parlez-en autour de vous sur vos réseaux et dans la vraie vie! Merci à tous! 🙏🌈 Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
EPISODE 17 - Anna Click - "L'action soulage l'angoisse"
19-06-2023
EPISODE 17 - Anna Click - "L'action soulage l'angoisse"
🌈 Aujourd'hui je reçois Anna Click, coach, elle a créé “En plein coeur coaching” un accompagnement personnalisé pour traverser la tempête et atteindre vos objectifs. Elle est aussi photographe, modèle et maman.  Anna vient nous parler de sa tempête, une tempête familiale de longue durée qui est parfois encore présente. Grandissant avec des parents qui, comme elle le dit, ont fait comme ils ont pu, aux personnalités tourmentées, libres et très passionnées, elle se retrouve entre une extrême rigidité éducative et une liberté désinvolte. Tour à tour entre le chaud et le froid, cela a été souvent compliqué à vivre. De surcroît dès l'âge de 10 ans elle comprend que la vie peut basculer en 1 seconde assistant à une succession de suicides dans son entourage à commencer par un ami lorsqu’elle était en 6ème. Elle était en colère contre la vie -  ce n’est pas possible de vivre tout cela enfant. La pratique du sport a été une vraie lumière dans son parcours, c’est ce qui lui a permis de ne pas basculer du mauvais côté et de structurer son chemin. Son phare : quitter la maison familiale à 18 ans pour venir vivre son rêve de comédienne à Paris chez une tante et un oncle.  Son arc-en-ciel a été de découvrir grâce à ce nouveau cercle familial un champ des possibles, la rencontre, le partage, l’amour inconditionnel. Son oncle lui a dit “fais confiance à la vie” Elle l’a écoutée, elle a rencontré son mari et a pu créer sa propre famille ayant plusieurs enfants alors qu’on lui avait dit plus jeune qu’elle ne pourrait pas en avoir à cause de soucis de santé. Son arc-en-ciel c’est aussi ses amis, sa famille de cœur.  Ses conseils “tout ce qui ne s’exprime pas s’imprime”, il faut s'écouter, se faire aider aussi c’est ok et faire confiance à la vie. “Quand on décide d'aimer la vie, nous dit-elle, ça change tout”.  Anna Click - “L’action soulage l’angoisse” Crédits photo @Emoi Emoi Merci Anna pour ta confiance et ton témoignage plein de lumière 💛✨ Comme tu le dis si justement "aimons la vie". 🌈 Si vous aimez le podcast : prenez 1 minute pour mettre une super note - 5/5 - sur les plateformes d'écoute et parlez-en autour de vous sur vos réseaux et dans la vraie vie! Merci à tous! 🙏 💟 🌈 Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
EPISODE 16 - Gabriel Marc - "Never complain Never explain"
05-06-2023
EPISODE 16 - Gabriel Marc - "Never complain Never explain"
🌈 Aujourd’hui je reçois Gabriel Marc. Gabriel est comédien et auteur. Il joue actuellement un seul en scène qu’il a écrit sur Jacques de Bascher qui s’appelle tout simplement Jacques de Bascher dont il vient de fêter la 100ème au Théâtre de la Contrescarpe, c’est  jusqu'au 30 juin les vendredis à 19h et dimanche à 20h30. Gabriel vient nous parler de sa tempête qui est finalement celle qui nous effraie tous : perdre les personnes qui nous sont les plus chères. Et c’est d’autant plus dur quand cela arrive rapidement et que l’on n’a pas pu s’y préparer. Dans le cas de Gabriel, c’est son grand-père avec lequel il a vécu dès l'âge de 3 ans, avec sa mère et sa grand-mère. En grandissant, il a toujours été très proche de son grand-père qui était son premier soutien dans son souhait d'être créatif, d’être comédien. Si ce dernier était depuis peu à l'hôpital, pour Gabriel et sa famille, c'était simplement dû à un peu de fatigue et ça allait vite passer, c'était inconcevable de se dire qu’il allait partir comme ça. Gabriel met un temps avant d’accepter cette réalité - il lui faut entendre le cercueil se refermer pour réaliser puis il s’effondre à sa sortie de l'église. “Je ne m'en suis pas remis mais la vie fait que tu finis par l’accepter”. Son arc-en-ciel : garder son grand-père près de lui, projeter que son âme, son énergie, sa force, son esprit sont par ici quelque part. Se dire qu’il était là et qu'il était fier de lui, c'est ce qui l'a aidé à avancer. Ses conseils face à la tempête : l’accepter et il faut accepter quand ça ne va pas d'avoir quelqu’un à qui en parler, un ami, un parent, un psy. “tout ce qui est dur peu importe l’échelle, d’accepter que ça ne va vraiment pas bien et de ne pas se cacher. Les trucs forts, il faut les vivre pleinement et ne pas remettre à demain” nous dit-il et il faut “prendre du temps pour soi”.  Gabriel Marc “Never complain never explain” Crédits photo @Franck Aubry Merci Gabriel pour ce bel hommage plein de lumière à ton grand-père et à la magnifique relation que vous aviez et qui perdure j'en suis sûre aujourd'hui. Je ne doute pas que cet épisode fera écho en vous si vous avez perdu un proche.   Et merci pour ton soutien dans la création de ce podcast - je suis heureuse que tu sois le 1er homme du podcast 💛 Si vous aimez le podcast : prenez 1 minute pour mettre une super note - 5/5 - sur les plateformes d'écoute et parlez-en autour de vous sur vos reseaux et dans la vraie vie! Merci à tous! 🙏 💟 🌈 Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.