ÉPISODE DE PODCAST

Carpe Diem

Tumulte

13-04-2021 • 38 minutes


Carpe diem, quam minimum credula postero est une locution latine extraite d'un poème d'Horace que l'on traduit en français par : « Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain ». Littéralement, le verbe carpo signifie «brouter» et sois un minimum préoccupée (credula: le mot est au féminin car le poème s'adresse à une femme, une certaine Leuconoe) par le lendemain (par le jour qui suit)»  et comme dirait les jeunes d'aujourd'hui "Yolo" (You Only Live Once = tu ne vis qu'une fois) ! ;)

On emploie aujourd’hui « carpe diem » comme synonyme de « profite de la vie ». Cette expression est interprétée comme une invitation à jouir de l’instant présent sans se soucier de l’avenir. Cet adage découle directement de la philosophie épicurienne qui encourage la quête du bonheur par la satisfaction des désirs naturels et nécessaires. Épicure soutient en effet que la recherche du plaisir et l’évitement du déplaisir constituent l’objectif de l’homme, mais cela doit se faire de manière ordonnée, raisonnée pour trouver un juste milieu entre déplaisir et suprématie du plaisir.

Les Grecs, comme les bouddhistes à la même époque, pensaient que deux grands maux pesaient sur la vie humaine : le passé et le futur.

« Ne cherche pas à connaître, il est défendu de le savoir, quelle destinée nous ont faite les Dieux, à toi et à moi, ô Leuconoé ; et n’interroge pas les Nombres Babyloniens. Combien le mieux est de se résigner, quoi qu’il arrive ! Que Jupiter t’accorde plusieurs hivers, ou que celui-ci soit le dernier, qui heurte maintenant la mer Tyrrhénienne contre les rochers immuables, sois sage, filtre tes vins et mesure tes longues espérances à la brièveté de la vie. Pendant que nous parlons, le temps jaloux s’enfuit. Cueille le jour, et ne crois pas au lendemain. » Horace, Odes, I, 11, traduction française de Leconte de Lisle, 1873

On peut donc en déduire que Horace, pour atteindre le bonheur, conseille de vivre au jour le jour et de ne se soucier que du temps présent, en oubliant les remords du passé et les réflexions et craintes vis-à-vis du futur. Il insiste notamment sur le fait que la vie est relativement courte et que chaque instant est à saisir. Il faut vivre « ici et maintenant. »

À noter également qu’on retrouve « carpe diem » sur certains cadrans solaires, en référence à une autre locution latine « tempus fugit », soit « le temps (s’en)fuit ». L’expression influence également la poésie et notamment Ronsard qui écrit dans ses Sonnets pour Hélène :

« Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle, Assise auprès du feu, dévidant et filant, Direz, chantant mes vers, en vous émerveillant : « Ronsard me célébrait du temps que j’étais belle ! » Lors, vous n’aurez servante oyant telle nouvelle, Déjà sous le labeur à demi sommeillant, Qui au bruit de Ronsard ne s’aille réveillant, Bénissant votre nom de louange immortelle. Je serai sous la terre, et, fantôme sans os, Par les ombres myrteux je prendrai mon repos : Vous serez au foyer une vieille accroupie, Regrettant mon amour et votre fier dédain. Vivez, si m’en croyez, n’attendez à demain : Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie.  »

Tumulte : Le podcast hors norme par Peter Talk

2021 - LeTumulte.fr

0:00